Arman Méliès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Louis Fiévé, dit Arman Méliès, est un auteur-compositeur-interprète et musicien multi-instrumentiste français né le 28 janvier 1972. Issu d'un jeune groupe appelé eNola qui a proposé Figurine en 2002, le chanteur Jan Fiévé a pris son indépendance en 2003 pour créer une musique singulière. Il a choisi son pseudonyme en référence à l'artiste peintre Arman et au cinéaste Georges Méliès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arman Méliès fait ses débuts dans le groupe de Hardcore Pro Rata Temporis formé en 1992[1] avant de cofonder eNola, à la guitare et au chant[2]. Composé de deux autres guitaristes, du batteur Loïc Maurin et d’Antoine Gaillet, alors à la basse, futur ingénieur du son des albums du chanteur, le groupe sort en 2002 son album Figurines, en français. Toutefois, ne réussissant pas à sortir un second opus faute d’entente avec leur label, le groupe se sépare en 2005[3] .

Parallèlement, Arman Méliès développe un projet en solitaire. Un ep sort en 2003, suivi d’un premier album l’année suivante, Néons Blancs & Asphaltine[4], puis de quatre autres albums. Arman Méliès enregistre la quasi-totalité des instruments sur les premiers albums.

En 2013, son titre Mon plus bel incendie, dévoilé le 11 avril sur la plate-forme de vidéos YouTube, interpelle les médias pour la réalisation du clip tournée autour d'une idée ; pour être le meilleur il faut tuer ses concurrents, notamment Benjamin Biolay, Dominique A, Élodie Frégé ou Julien Doré pour les plus connus des artistes présents.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums
  • 2003 : Le long train lent et les beaux imbéciles
  • 2004 : Néons blancs & Asphaltine
  • 2006 : Les tortures volontaires
  • 2008 : Casino
  • 2013 : AM IV
  • 2015 : Vertigone
EP
  • 2004 : Le magasin pittoresque
  • 2005 : San Andreas
  • 2012 : This Walled Up Garden (Lait Noir Records) - publié sous le nom de Gran Volcano (projet instrumental enregistré live en mars 2012 en première partie de Julien Doré)

Collaborations musicales[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

2008 : Un beau siècle de légendes, La machine à cailloux

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]