Patrick Watson (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Patrick Watson (musique))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patrick Watson.
Patrick Watson
Description de cette image, également commentée ci-après

Watson, au Winnipeg Folk Festival en 2013.

Informations générales
Naissance
Lancaster, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur
Instruments Chant, piano, orgue, guitare, accordéon
Labels Secret City Records
Site officiel www.patrickwatson.net

Patrick Watson, né en 1979 à Lancaster, en Californie, est un auteur-compositeur canadien, résidant à Montréal, au Québec. Ce nom désigne aussi le groupe de Watson, qui mêle cabaret pop et musique classique à du rock indépendant dans la veine de Rufus Wainwright[1], Andrew Bird, Nick Drake, Jeff Buckley et Pink Floyd.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le chanteur Patrick Watson débute comme chanteur à l'âge de sept ans dans les chorales de la ville d'Hudson, près de Montréal, où sa famille s'est établie un an après sa naissance à Lancaster, en Californie. Il a une formation classique de pianiste. Comme musicien, il a été claviériste pour l'ancien groupe ska-jazz Gangster Politics avec qui il a beaucoup tourné. Il apparaît sur deux de leurs albums au tournant des années 2000.

De sa collaboration avec la photographe Brigitte Henry, avec qui il lance un concept associant musique et images, un livre-cd intitulé Waterproof/Portraits sous l'eau, il tire son premier disque solo, Waterproof9. Watson, dont le style comporte des influences de cabaret pop et de musique classique combiné à du rock indépendant, a été comparé à Rufus Wainwright, Andrew Bird, Nick Drake, Jeff Buckley et Pink Floyd à cause de son expérimentation musicale. Son album Close to Paradise s'est mérité le Prix de musique Polaris en 2007[2],[3],[4],[5].

Patrick Watson (groupe)[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Watson en 2007.

Patrick Watson, anciennement Patrick Watson and the Wooden Arms, est un groupe de rock indépendant canadien, originaire de Montréal, au Québec. Formé en 2000, le quatuor porte le nom de son chanteur et parolier. Il a fait paraître cinq albums. Patrick Watson deviendra plus tard un groupe. Incapables de s'entendre sur le choix d'une autre appellation, le membre du groupe garderont le nom du chanteur pour leurs projets futurs. Just Another Ordinary Day suscite un certain intérêt sur la scène locale en 2003. Deux ans plus tard parait Close to Paradise, acclamé par la critique. En 2009, le groupe sera rebaptisé Patrick Watson and the Wooden Arms qui est également le titre de l'album paru la même année. Brigitte Henry est restée proche du groupe. On lui doit en effet la pochette de Close to Paradise et la réalisation du vidéoclip du premier extrait, Drifters. Elle a également conçu l'univers graphique du site dédié à la présentation de l'album Just Another Ordinary Day.

Le groupe fait la première partie de plusieurs spectacles de James Brown en Europe à l'été 2006. Il partage aussi la scène avec Philip Glass, ouvre pour Gonzales et The Dears. Patrick Watson a participé au Festival d'été de Québec, au premier festival Osheaga et remporte le prix Étoile Galaxie pour la « qualité de la performance » au Festival de Musique Émergente (FME) de Rouyn-Noranda en 2006. Patrick Watson a également participé (chant, piano et écriture) à l'album Ma fleur des Britanniques de The Cinematic Orchestra. Il y interprète les titres suivants : To Build a Home, Music Box, Into You, Breathe, That Home. Cet album est paru au printemps 2007.

Par le biais de publicités, Patrick Watson fait découvrir son deuxième album Close to Paradise. En 2010, leur chanson The Great Escape est utilisée pour Tropicana et mars 2013, Big Bird In a Small Cage est intégrée dans la publicité de Tourisme Îles-de-la-Madeleine.

Médias[modifier | modifier le code]

La chanson Noisy Sunday est utilisée dans le premier épisode de la troisième saison de The Walking Dead La chanson Turn Into The Noise est utilisée dans le trailer annonçant la deuxième partie de la cinquième saison de The Walking Dead.

La chanson The Great Escape est utilisée dans les films Struck by Lightning, et Les Châteaux de sable. Elle est aussi utilisée dans le seizième épisode de la troisième saison de Grey's Anatomy, et dans le spectacle de Jacques Gamblin, mise en scène par Anne Bourgeois en 2010, Tout est normal, mon cœur scintille[6]. Elle est utilisée dans le huitième épisode de la deuxième saison de Les Beaux Malaises.

La chanson To Build a Home (chantée par Patrick Watson) est utilisée dans le premier épisode de la quatrième saison de Grey's Anatomy. Elle est aussi utilisée dans le film L'Arbre de Julie Bertuccelli, et dans le film Polytechnique de Denis Villeneuve. To Build a Home est incluse dans l'épisode 13 de la cinquième saison de Orange is the New Black.

La chanson Lighthouse est utilisée dans le film Yves Saint Laurent. La chanson Summer Sleeps est utilisée dans le neuvième épisode de la première saison de Continuum. La chanson Man like you est utilisée dans le film C'est pas moi je le jure ! de Philippe Falardeau. La chanson Big Bird in A Small Cage est utilisée dans le huitième épisode de la première saison de Les pêcheurs.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Patrick Watson - voix, piano
  • Simon Angell - guitare (remplacé par Joe Grass)
  • Mishka Stein - basse
  • Robbie Kuster - batterie

Albums studio[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ben Rayner, « Songs that coalesce from spaces, places », Toronto Star, (consulté le 11 février 2007).
  2. « 2007 Nommés - Prix de Musique Polaris », Prix de Musique Polaris,‎ (lire en ligne).
  3. (en) « Arcade Fire, Feist on Polaris short list », CBC News,
  4. (en) « Feist, Fire get Polaris noms »
  5. (en) Noah Love, « Arcade Fire, Feist and The Dears Among Polaris Nominees », Chart, (consulté le 20 novembre 2008).
  6. « Tout est normal, mon cœur scintille ».

Liens externes[modifier | modifier le code]