Rodolphe Burger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burger.
Rodolphe Burger
Description de cette image, également commentée ci-après

Rodolphe Burger en 2015.

Informations générales
Naissance (59 ans)
Colmar, France
Activité principale Chanteur, musicien
Genre musical Rock indépendant
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1986
Labels Dernière Bande
Site officiel Site officiel

Rodolphe Burger, né le à Colmar, est un compositeur, guitariste et chanteur français. Fondateur du groupe Kat Onoma (1986-2002), il poursuit une carrière solo à travers son label Dernière Bande et la Compagnie Rodolphe Burger, et multiplie les collaborations avec d’autres artistes. Il est le fondateur du festival « C'est dans la vallée ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Rodolphe Burger passe son enfance dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, où ses parents possèdent une scierie. Après un passage en classes préparatoires littéraires, reçu au concours de recrutement en philosophie, titulaire d'un DEA en 1980, il enseigne un temps cette discipline[1]. Il est aussi professeur chargé de cours de communication dans une école d'ingénieur à Paris (ESI-SUPINFO), au milieu des années 1990, et anime un séminaire au Collège international de philosophie consacré à la question du lyrisme.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Rodolphe Burger en concert à la Fête de l'Humanité en 2012.

Rodolphe Burger fonde le groupe Dernière Bande à Strasbourg, groupe qui devient Kat Onoma en 1986 et perdure jusqu'en 2004. Il en est le chanteur, principal compositeur et guitariste, son jeu ample, aérien, utilisant beaucoup les réverbérations est très caractéristique.

Il développe parallèlement à Kat Onoma une carrière solo, alternant disques davantage marqués par l'électronique (dont Meteor Show, qui reçoit en 1998 le prix Charles-Cros), ciné-concerts avec l'écrivain Pierre Alferi et collaborations diverses : 48 Cameras, Eugène Savitzkaya, James Blood Ulmer, Erik Truffaz, etc. En 2002, il crée sa propre société de production et d’édition en reprenant le nom « Dernière Bande ». Depuis, il multiplie les projets liés au son et à l'image, s'écartant parfois notablement du rock des débuts de Kat Onoma mais exploitant les possibilités expérimentales que ce groupe contenait déjà en germe. Depuis 2001, il propose chaque année une création au Festival des Vieilles Charrues, multipliant les collaborations (d'Alain Bashung à Jacques Higelin, Érik Marchand ou Serge Teyssot-Gay).

Rodolphe Burger apparaît dans Ne change rien, un film réalisé par Pedro Costa lors de l'enregistrement du disque Slalom Dame de Jeanne Balibar, dont Burger est l'arrangeur. Sa rencontre avec des musiciens ouzbeks à Tachkent lui inspire le Projet ouzbek, un spectacle essentiellement instrumental donné le à Saint-Ouen, à la suite de l'avant-première de Ne change rien. Rodolphe Burger et Yves Dormoy accueillent Mamur Zilolov (târ), Jamal Avezov (gheychak) et Shuhra Khlkhodjaev (tambûr).

Il a également créé le festival « C’est dans la vallée », en 2000. Les concerts ont lieu à Sainte-Marie-aux-Mines, sa ville de résidence. Il y invite de nombreux artistes plus ou moins connus, de genres musicaux divers, de la Musique électronique (EZ3kiel) en passant par le Blues au Jazz et au Rock. Il y joue également lui-même chaque année.

Rodolphe Burger est compositeur en résidence du conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg et du Festival Musica en 2006 et 2007.

En mars 2010, il crée un spectacle musical, « Le Cantique des cantiques & hommage à Mahmoud Darwich », qui rend hommage à Alain Bashung, auquel cette mise en musique du poème biblique a été initialement destinée, et au poète palestinien Mahmoud Darwich[2].

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

En avril 2009, avec d'autres artistes (Jacques Higelin, D’de Kabal, Sandra Nkaké, Spleen) il participe au disque collectif « Les Amoureux au ban public », portant le nom d'une association qui combat les expulsions de couples bi-nationaux dont l'un des conjoints est sans papiers[3].

En mars 2017, il signe l'appel des psychanalystes contre Marine Le Pen publié dans Médiapart qui décrit le Front national comme un avatar du « courant contre-révolutionnaire » qui fut au pouvoir « sous l’Occupation nazie ». Celui-ci menacerait « l’état de droit », « la liberté d’opinion et celle de la presse »[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Kat Onoma
En solo
Collaboration
Participation sur d'autres albums
Dans le cadre du collectif 48 Cameras
  • 1997 : From Dawn to Dust & Backwards
  • 1999 : Three Weeks with my Dog
  • 2002 : I Swear I Saw Garlic Growing under my Father's Steps
Au cinéma
  • 2006 : Apparition musicale dans le film Bled Number One de Rabah Ameur-Zaïmeche. Rodolphe Burger y chante et joue de la guitare dans la montagne.
  • 2010 : Joue son propre rôle dans Ne change rien de Pedro Costa, aux côtés de Jeanne Balibar
  • 2010 : And I Ride, film de Franck Vialle et Emmanuel Abela, Production Atopic
  • 2012 : Signe la musique du film "Au prochain printemps", de Luc Leclerc du Sablon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rodolphe Burger & Erik Marchand - Une passion commune pour la singularité sur le site de RFI le 7 mars 2005.
  2. Voir lien sur site de France culture : <iframe src="http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=4462809" width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="139"></iframe>
  3. Sur le site Approches culture et territoires : [1]
  4. Appel des psychanalystes contre Marine Le Pen, mediapart.fr, 15 mars 2017

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rodolphe Burger, Variations sur la Reprise, Éditions du Conservatoire de Strasbourg, 2010
  • Rodolphe Burger, Avec la guitare, Bayard Éditions, Paris, 2013
  • Sous la direction d'Anthony Boile, Éloge du Transport, Filigranes, Paris, 2016
  • Philippe François, « Rodolphe Burger », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 516-517 (ISBN 978-2846211901)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]