Mint julep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mint julep
Image illustrative de l'article Mint julep
Un mint julep

Région d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Alcool principal en volume Bourbon
Servi On the rocks
Décoration / garniture Feuilles de menthe
Type de verre Tumbler
Ingrédients communs Menthe, bourbon, sucre, eau
Un mint julep servi dans le traditionnel gobelet en argent.

Le mint julep est un cocktail alcoolisé généralement associé à la gastronomie du Sud des États-Unis et ayant inspiré le mojito.

Recette[modifier | modifier le code]

Ce cocktail est traditionnellement créé à partir de quatre ingrédients : menthe, bourbon, sucre et eau. Les feuilles de menthe tiennent lieu principalement de garniture, jouant un rôle essentiellement olfactif. Si la menthe est utilisée dans la préparation de la boisson, elles n'est généralement que très légèrement froissée, voire pas du tout.

La préparation du mint julep reste cependant sujette à polémique parmi les spécialistes, et les méthodes varient. Jules Verne décrit en 1865[1] la recette du « mint-julep », boisson faite de muscade, de sucre, de citron, de menthe verte, de glace pilée, d'eau, de cognac et d'ananas frais. Il parle peu avant du « julep à la menthe ».

Le mint julep est traditionnellement servi dans un gobelet en argent ou en métal blanc, tenu par la base et le haut du bord, permettant ainsi à un givre de se former à l'extérieur du gobelet.

Origine[modifier | modifier le code]

Les origines de cette boisson restent incertaines. La première référence écrite à un mint julep remonte à 1803, dans un livre de John Davis publié à Londres, où la boisson est décrite comme un « fond de liqueur spiritueuse contenant de la menthe, que les Virginiens boivent le matin »[2]. Davis ne spécifie cependant pas quel alcool est utilisé dans la boisson. Moins sujet à polémique reste l'origine géographique du mint julep, le Sud des États-Unis, vraisemblablement au XVIIIe siècle. Le sénateur whig du Kentucky, Henry Clay, introduisit le breuvage à Washington DC au bar Round Robin de l'hôtel Willard[3].

Le terme julep désigne généralement une boisson sucrée, notamment si elle a une application médicinale. Le mot est dérivé de l'arabe julâb et du persan gulâb, signifiant eau de rose.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le film Goldfinger, lorsque James Bond se trouve dans le Kentucky.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De la Terre à la Lune, chapitre 16.
  2. John Davis, Travels of Four Years and a Half in the United States of America, Londres, page 379.
  3. Joe Nickell, The Kentucky Mint Julep, Lexington (Kentucky), The University Press of Kentucky, 2003, page 31. (ISBN 0-8131-2275-9)

Gatsby le magnifique / F. Scott Fitzgerald, chapitre 16.