Old fashioned

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Old fashioned
Image illustrative de l’article Old fashioned

Région d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Alcool principal en volume Whisky
Servi On the rocks
Ingrédients communs 4,5 cl de whisky

0,5 cl d'Angostura
1 sucre

L'Old fashioned est un cocktail à servir en apéritif, composé d'un sucre imbibé d'amer (type angostura) auquel on ajoute du whisky. Il est traditionnellement servi avec un gros glaçon dans un verre à whisky de type tumbler auquel il a donné son nom : le verre old-fashioned.

C'est un cocktail officiel de l'IBA[1], et l'une des six boissons de base énumérées par David A. Embury (en) dans son livre The Fine Art of Mixing Drinks (en).

Histoire[modifier | modifier le code]

La plus ancienne définition du mot « cocktail » apparaît en 1806 dans l'hebdomadaire Balance and Columbian Repository : « Une liqueur stimulante, composée de n'importe quel alcool fort, de sucre, d'eau et d'amer. »[N 1].
Le « Whiskey Cocktail » est défini en 1862 par Jerry Thomas comme composé de deux traits d'amer Boker's, quatre traits de sirop de gomme et le contenu d'un verre de vin de whisky ; cette mixture était alors secouée avec de fins glaçons puis filtrée dans un verre de vin rouge avant d'être recouverte d'un zeste de citron[N 2].

En 2005, un article du C-J place la création de l'Old fashioned aux alentours de 1880 à Louisville, dans un club privé[2]. Son créateur, le colonel James E. Pepper (en), en aurait ensuite apporté la recette au Waldorf-Astoria[3]. En 2015, le maire de Louisville le reconnait comme le cocktail officiel de la ville[4].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

L’Old fashioned est la boisson favorite du personnage de Don Draper de la série Mad Men[5]. L'apparition dans cette série a coïncidé avec la résurgence de l’intérêt des consommateurs pour cette boisson « oubliée »[6].

C'est également la boisson préférée de Jacob Palmer (joué par Ryan Gosling) du film Crazy, Stupid, Love[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Simonson (photogr. Daniel Krieger), The Old-Fashioned : The Story of the World's First Classic Cocktail, with Recipes and Lore, Ten Speed Press, , 176 p. (ISBN 1607745356 et 978-1607745358)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Simonson 2014, p. 7 « The earliest known printed definition of the word appeared in the newspaper Balance and Columbian Repository in 1806 : "A stimulating liquor, composed of spirits of any kind, sugar, water, and bitters. »
  2. Simonson 2014, p. 10 « The name on its birth certificate was Whiskey Cocktail. The moniker said it all : it was a cocktail (according to the technical definition cited above -spirit, sugar, bitters, water) made of whiskey. It was first mentioned in a book published in 1862, when Jerry Thomas secured his place in cocktail history by becoming the first bartender to collect and publish the drink recipes of his time. He defined the Whiskey Cocktail as a couple dashes of Boker's bitters (a brand of bitters popular throughout much of the nineteenth century before it was felled by Prohibition), twice as many dashes of gum syrup (a complex form of sugar syrup made with gum arabic, which is a type of tree resin), and a "wine of glass" of whiskey. This mixture was shaken over fine ice, strained into a "fancy red-wine glass", and topped with a twist of lemon. ».
Références
  1. (en) International Bartenders Association, « OLD FASHIONED », sur iba-world.com (consulté le 24 avril 2017)
  2. (en) Jeremy Glass, « A Short And Sweet History Of The Old-Fashioned », sur thrillist (consulté le 18 janvier 2016)
  3. (en) Louisville Convention and Visitors Bureau, « Louisville Celebrates The Old Fashioned » (consulté le 18 janvier 2016)
  4. (en) Dana MacMahan, « Old Fashioned dubbed city's official cocktail », sur The Courier-Journal, (consulté le 18 janvier 2016)
  5. « Chers Mad Men, en partant, laissez-nous l’Old-Fashioned », sur Slate.fr (consulté le 18 janvier 2016)
  6. (en) « Old-Fashioned or Newfangled, the Old-Fashioned Is Back », sur New York Times, (consulté le 18 janvier 2016)
  7. (en) Adam McDowell, « Happy Hour: Ryan Gosling and the lure of the old-fashioned », National Post, (consulté le 18 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :