Michel-Jack Chasseuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel-Jack Chasseuil, né le à La Chapelle-Bâton dans les Deux-Sèvres[1], est un collectionneur de vins français, dont de nombreux reportages et articles ont fait connaître la cave riche de plus de 40 000 bouteilles. D'origine rurale et modeste, ouvrier puis cadre chez Dassault Aviation, grand amateur de vins, il a collecté des milliers de bouteilles de grands vins et d'alcools. Une sélection des plus prestigieuses a donné naissance à un ouvrage primé en 2010 comme « meilleur livre au monde sur le vin ». La Fondation Chasseuil a été fondée pour assurer la pérennité de cette collection.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel-Jack Chasseuil naît le à La Chapelle-Bâton, dans les Deux-Sèvres. Dès sa jeunesse, il collectionne les timbres, les minéraux… En 1960, il obtient un CAP de chaudronnier, et en 1963 il est embauché aux Établissements Dassault. Grâce aux cours du soir, il complète sa formation. En 1967, il part travailler comme dessinateur industriel en Afrique du Sud. Il revient en France en 1970, dessinateur chez Dassault. Il y finira sa carrière comme responsable des ventes à l'export[2].

Il hérite d'une amie, Mary Domergue, d'une propriété viticole de Pomerol : le château Feytit-Clinet, alors divisé entre deux propriétaires, qu'il réunifie avec son fils Jérémy Chasseuil[2].

En 1994, Michel-Jack Chasseuil fonde l'Académie internationale des vins rares[3], qui fait la promotion des grands vins et alcools. Son objectif est de léguer sa collection à une fondation. Plusieurs lieux sont envisagés : Bordeaux, Saint-Émilion, Paris[4]. À cet effet est créée la Fondation Chasseuil, au conseil d'administration de laquelle siègent notamment la Compagnie Financière Edmond de Rothschild et la maison Guigal à Ampuis[5].

En 2014, Michel Chasseuil est séquestré chez lui par des cambrioleurs, qui n'ont pu accéder à la cave[6].

Collection[modifier | modifier le code]

Après avoir collectionné les timbres et les minéraux, Michel Chasseuil s'intéresse aux grands vins. En 1980, il possède 50 millésimes du Château d'Yquem, et en 2009 plus de 120, ainsi que 90 millésimes de Petrus.

Sa collection comprend plus de 40 000 bouteilles et est généralement présentée par les experts comme « la plus belle cave du monde »[7],[8]. Une polémique court au sujet de l'utilité de garder des vins anciens sans les boire. Michel Chasseuil considère qu'il est un conservateur des grands vins, comme le conservateur d'un musée, et insiste dans ses nombreuses interviews sur son désir de transmettre sa collection[9]. En 2014, l'État lui adresse une imposition au titre de l'ISF, pour un montant de 2 millions d'euros, basée sur des estimations de la valeur de sa cave. Michel Chasseuil répond que sa collection ne génère pas de bénéfices, mais que la Russie ou la Chine sont prêtes à l'accueillir[10].

Ne pouvant plus suivre la hausse importante des cours pour acquérir chaque année des caisses de Petrus, de Romanée-Conti ou de Screaming Eagle, il lance en 2015 l'idée de dégustations prestigieuses, et payantes, au profit de sa fondation[11].

Publications[modifier | modifier le code]

Michel-Jack Chasseuil publie en 2010 aux Éditions Glénat un ouvrage de référence : 100 bouteilles extraordinaires de la plus belle cave du monde[12]. Cet ouvrage, traduit en neuf langues[a], reçoit en 2011 le prix « Hall of Fame » du meilleur ouvrage consacré au vin, lors de la cérémonie des Gourmand World Cookbook Awards à Paris[13].

Ce livre est préfacé par Michael Broadbent (en) et Michel Bettane. Après une autobiographie, de son enfance dans une famille modeste au statut de grand collectionneur, 100 bouteilles sont présentées, avec leur description, leur qualité, et les circonstances de leur achat[14]. De nombreux médias, télévisions et magazines ont publié des reportages sur sa cave, suscitant des convoitises et des offres d'achat importantes.

Les cent bouteilles extraordinaires selon Michel-Jack Chasseuil[modifier | modifier le code]

Michel-Jack Chasseuil, à partir de sa collection, a sélectionné une centaine de bouteilles qu'il considère comme extraordinaires. Quatorze pays sont représentés pour la partie vins et trois pour les spiritueux. La France occupe la première place dans ses choix. La sélection regroupe des vins de quasiment toutes les plus importantes régions viticoles mais le Bordelais et la Bourgogne sont les plus représentées. La section des vins rouges de Bordeaux est la plus importante de l'ouvrage et comprend tous les premiers crus.

Les 100 bouteilles extraordinaires selon Michel-Jack Chasseuil[12]
Pays Région/Appellation Domaine/Cuvée Millésime Contenant
France Bordeaux - Pauillac Château Mouton Rothschild[b] 1982 Impériale (6 l)
1945 Magnum
Château Latour[c] 1899 Bouteille
Château Lafite Rothschild[d] 1959 Bouteille
Bordeaux - Graves Château Haut-Brion[e] 1945 Bouteille
Château La Mission Haut-Brion 1961 Bouteille
Bordeaux - Saint-Émilion Château Ausone 1921 Bouteille
1959 Bouteille
Château Cheval Blanc[f] 1947 Bouteille
Bordeaux - Margaux Château Margaux[g] 1900 Magnum
Château Palmer 1847 Bouteille
1870 Bouteille
Château Bel Air-Marquis d'Aligre 1850 Bouteille
Vin de Louise 1848 Bouteille
Bordeaux - Pomerol Petrus[h] 1914 Bouteille
1945 Bouteille
1947 Bouteille
Château Le Pin (en) 1982 Bouteille
Château Lafleur (en) 1947 Bouteille
1961 Bouteille
Château L'Évangile (en) 1961 Bouteille
Château Trotanoy (en) 1945 Bouteille
Château Latour à Pomerol (en) 1929 Bouteille
1961 Bouteille
Château Feytit-Clinet (en) 1870 Bouteille
1893 Bouteille
Bordeaux - Saint-Julien Château Gruaud Larose[i] 1865 Bouteille
Bordeaux - Sauternes Château d'Arche 1893 Bouteille
Château Suduiraut 1899 Bouteille
Château d'Yquem 1811 Bouteille
Bordeaux - Sauternes - Barsac Château Coutet 1900 Bouteille
L'Extravagant de Doisy-Daëne 1997 Bouteille
Bourgogne - Côte de Nuits Christophe Roumier - Musigny 2005 Bouteille
Henri Jayer - Richebourg 1978 Bouteille
Domaine de la Romanée-Conti - La Tâche 1971 Bouteille
Maison Leroy (en) - Grands Échezeaux 1959 Bouteille
Héritiers Cosson - Clos des Lambrays 1937 Bouteille
Domaine Henry Lamarche - La Grande Rue 1934 Bouteille
Domaine Armand Rousseau (en) - Chambertin 1933 Bouteille
Domaine Liger-Belair - La Romanée 1926 Bouteille
Domaine de la Romanée-Conti - Romanée-Conti 1921 Bouteille
1945 Bouteille
Félix Clerget - Clos de Vougeot 1811 Bouteille
Bourgogne - Côte de Beaune Jean-François Coche-Dury (en) - Corton-Charlemagne 1996 Bouteille
Domaine Ramonet (en) - Montrachet 1979 Bouteille
Vallée du Rhône nord Marcel Guigal - Côte-Rôtie - La Mouline 1976 Bouteille
Jean-Louis Chave - Ermitage - Cuvée Cathelin 1990 Bouteille
Paul Jaboulet - Hermitage - La Chapelle 1947 Bouteille
1961 Bouteille
Vallée du Rhône sud - Châteauneuf-du-Pape Château Rayas (en) 1959 Bouteille
Henri Bonneau - Clos des Célestins 1942 Bouteille
Domaine Roger Sabon 1921 Bouteille
1959 Bouteille
Alsace André Ostertag - Work 1989 Bouteille
Domaine Zind-Humbrecht - Gewurztraminer Clos Windsbuhl 1989 Bouteille
Champagne Krug - Clos d'Ambonnay 1995 Bouteille
Salon 1928 Bouteille
Bollinger 1928 Bouteille
Loire Domaine Patrick Baudoin - Le sens du Chenin 1997 Bouteille
Jura Domaine Bouvret - Vin de paille 1893 Bouteille
Domaine Bourdy - Château-Chalon 1895 Bouteille
Languedoc-Roussillon Grenache[j] 1868 Bouteille
Mas Amiel - Maury 1924 Bouteille
Armagnac Comte de Lamaëstre 1893 Bouteille
Domaine d'Escoubès - G. Joseph Laberdolive - Bas-Armagnac 1904 Bouteille
Cognac Rémy Martin - Cuvée Louis XIII - Bouteille
Hine 1863 Bouteille
Grande Fine Champagne - Réserve d'Austerlitz 1805 Bouteille
Vendanges de la Révolution 1789 Bouteille
Dudognon - Grande Champagne - Paradis 1874 Bouteille
Calvados Huet 1865 Bouteille
Autres spiritueux Bénédictine Début XXe siècle Bouteille
Chartreuse 1869 Bouteille
Marie Brizard du Titanic 1912 Bouteille
Espagne Ribera del Duero Vega Sicilia Unico 1942 Bouteille
Montilla-Moriles Toro Albala - Pedro Ximénez 1844 Bouteille
Jerez de La Frontera Nicolas 1811 Bouteille
Nicolas - Trafalgar 1805 Bouteille
Malaga Épave de la Marie-Thérèse 1800 Bouteille
Portugal Porto Quinta do Noval - Nacional 1931 Bouteille
King's Port 1848 Bouteille
Hunt's 1735 Bouteille
Madère Nicolas - Impérial 1835 Bouteille
Italie Vénétie Giuseppe Quintarelli - Amarone della Valpolicella 1990 Bouteille
Bolgheri Sassicaia - Vino da Tavola 1985 Bouteille
Barbaresco Angelo Gaja (en) 1961 Bouteille
Brunello di Montalcino Biondi-Santi (en) 1955 Bouteille
Sicile (de) Duc d'Aumale - Vin de Zucco 1865 Bouteille
Vin de Syracuse 1850 Bouteille
De Bartoli - Marsala 1830 Bouteille
1860 Bouteille
Vinaigre balsamique Leonardi 1850 Bouteille
Allemagne Moselle Egon Müller - Scharzhofberg (de) - Trockenbeerenauslese 1975 Bouteille
Joh. Jos. Prüm (en) - Bernkastel - Trockenbeerenauslese - Bouteille
Hongrie Tokay Eszencia 1947 Bouteille
Prince Otto de Habsbourg 1901 Bouteille
Russie Crimée Muscat de Massandra[k],[15] 1934 Bouteille
1945 Bouteille
Cagore de Massandra 1933 Bouteille
Muscat de Magaratch 1924 Bouteille
Massandra - Lacrima Christi 1897 Bouteille
Massandra - Red Port 1891 Bouteille
Massandra - The Honey of Altea Pastures 1886 Bouteille
Massandra - Muscat de Lunel 1848 Bouteille
Madère de Massandra 1837 Bouteille
Malte - Gouttes de Malte 1850 Bouteille
Chypre - Commanderia 1845 Bouteille
Croatie Croatie Continentale Graševina blanc 1948 Bouteille
Liban Vallée de la Bekaa Château Musar blanc 1954 Bouteille
Écosse Whisky Macallan 1938 Bouteille
États-Unis Napa Valley Screaming Eagle (en) 1997 Bouteille
Harlan Estate (en) 1994 Bouteille
Martha's Vineyard (en) 1974 Bouteille
Australie South Australia (en) Penfolds Grange (en) 1990 Bouteille
Afrique du Sud Constancia Klein Constancia (en) 1885 Bouteille
Antilles Rhum Lameth 1886 Bouteille

La collection de Michel-Jack Chasseuil comprend aussi des bouteilles d'Argentine, d'Autriche, du Canada, du Chili, de Grèce, du Mexique, de Moldavie, de Nouvelle-Zélande, de Roumanie, de Slovénie et de Suisse.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'ouvrage a été traduit en anglais, en néerlandais, en allemand, en italien, en portugais, en russe, en chinois, en japonais et en coréen.
  2. La cave renferme une quinzaine d'autres millésimes dont le plus ancien est 1868.
  3. Une vingtaine de millésimes jusqu'en 1894.
  4. Une vingtaine de millésimes depuis 1868.
  5. 20 millésimes depuis 1926.
  6. La cave renferme aussi d'autres grands millésimes comme 1921, 1945, 1961, 1982, 1990, 2005.
  7. Étiquette du comte Pillet-Will, propriétaire à l'époque, parmi une vingtaine de millésimes.
  8. Michel Chasseuil en possède 70 millésimes.
  9. Découvert dans une épave du détroit de Gaspar en Indonésie.
  10. Il s'agit de la bouteille la plus humble de la collection. Elle vient du café de sa grand-mère à La Chapelle-Bâton où il habite toujours, et qu'il a absolument tenu à faire figurer dans son livre.
  11. Michel Chasseuil a été l'un des premiers à importer les vins de la célèbre cave de Massandra, en Crimée, qu'il a en haute estime. Suite à l'embargo sur ces vins consécutifs à l'invasion de la Crimée par la Russie, il a organisé en décembre 2015 une dégustation de 25 vins de Massandra venus par la valise diplomatique, dans l'ambassade de Russie à Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Saverot, « Michel-Jack Chasseuil détaille le contenu de sa cave unique », sur La Revue du vin de France, (consulté le 19 février 2020)
  2. a et b « En conversation: Michel-Jack Chasseuil au Centre Phi », sur Centre Phi, (consulté le 11 mars 2020)
  3. « L'homme aux 30.000 flacons », sur lemonde.fr, (consulté le 19 avril 2016).
  4. « A Niort, le "Louvre du vin" est toujours en attente », sur sudouest.fr, (consulté le 19 avril 2016).
  5. « Le premier repas de la fondation Chasseuil », sur Académie des vins anciens, (consulté le 19 avril 2016).
  6. « Le plus grand collectionneur de vins séquestré chez lui », sur LeParisien.fr, (consulté le 19 avril 2016).
  7. « Michel-Jack Chasseuil: propriétaire d'une collection unique de grands vins », sur La Revue du vin de France (consulté le 19 avril 2016).
  8. « L'ivresse du collectionneur », sur ParisMatch.com, (consulté le 19 avril 2016).
  9. « Une cave d'enfer », sur liberation.fr, (consulté le 20 avril 2016).
  10. « La plus belle cave du monde est-elle imposable? », sur Paris.maville.com, (consulté le 20 avril 2016).
  11. (en) « Let's hope it isn't corked », sur dailymail.co.uk, (consulté le 20 avril 2016).
  12. a et b Michel-Jack Chasseuil et Gilles Du Pontavice (photogr. Jacques Caillaut), 100 bouteilles extraordinaires de la plus belle cave du monde, Editions Glénat, coll. « Le verre et l'assiette », , 480 p. (ISBN 978-2-344-00001-4, OCLC 887513882, présentation en ligne).
  13. « Les lauréats français des Gourmand Cookbook Awards ont été dévoilés »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur livreshebdo.fr, (consulté le 19 avril 2016).
  14. « Michel Chasseuil, toqué des vins », sur Lemonde.fr, (consulté le 19 avril 2016).
  15. « Les vins de Crimée empruntent la valise diplomatique », sur lemonde.fr, (consulté le 19 avril 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Internet[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]