Château-chalon (AOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la commune, voir Château-Chalon.
Jura
Image illustrative de l'article Château-chalon (AOC)
Vignoble de l'appellation château-chalon.

Désignation(s) Jura
Appellation(s) principale(s) château-chalon[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1936
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble du Jura
Localisation Jura
Climat tempéré continental avec influence montagnarde
Superficie plantée 48 hectares[2]
Cépages dominants savagnin B[3]
Vins produits jaunes
Production 1 620 hectolitres[2]
Rendement moyen à l'hectare maximum 50 hectolitres par hectare[4]
Vin Jaune Château-Châlon

Le château-chalon[1] est un vin jaune d'appellation d'origine contrôlée produit autour de Château-Chalon dans le Vignoble du Jura.

Anecdote historique[modifier | modifier le code]

Lors d'une rencontre avec Klemens Wenzel von Metternich en la résidence de ce dernier au Domaine Johannisberg, Napoléon III après avoir dégusté l'un des vins produits par ce domaine aurait affirmé « avoir bu le meilleur vin du monde ». Von Metternich lui aurait rétorqué : « Le meilleur vin du Monde est produit dans un petit canton de votre empire, à Château-Chalon... »[5].

Vignoble[modifier | modifier le code]

La zone de production du vin jaune appellation château-chalon à une superficie de 50 hectares et est située à l'intérieur des communes du Jura de Château-Chalon et des communes voisines de Domblans, Menétru-le-Vignoble et Nevy-sur-Seille. Château-Chalon est en même temps le berceau jurassien historique du vin jaune.

Le vignoble de Château-Chalon est constitué uniquement de cépage savagnin, qui est uniquement vinifié en vin jaune avec l'appellation communale château-chalon AOC déterminé par jury AOC seulement les années où toutes les caractéristiques sont réunies pour faire une appellation village AOC à défaut d'une appellation vin jaune traditionnelle.

Plus de 400 hectares incluant le vignoble et ses alentours forment un site classé par décret du 16 janvier 2006 pour son caractère pittoresque et historique[6],[7].

Élaboration, caractéristiques organoleptiques et associations culinaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Vin jaune.

Appellation d'origine[modifier | modifier le code]

Depuis 1958, une commission de contrôle de l'AOC passe chaque année dans les vignes un peu avant les vendanges afin de contrôler si le raisin présente toutes les qualités requises pour être classé château-chalon. Cette commission nationale est composée de membres de la Chambre d'agriculture, de la Direction départementale de l'Agriculture et de la Forêt (DDAF), de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), de la Société de viticulture, du laboratoire d’analyse agricole et de producteurs et de négociants œnologies qui accordent ou non l'appellation château-chalon.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. a et b Le guide Hachette des vins 2010, , 1402 p. (ISBN 978-2-01-237514-7), page 669
  3. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  4. Décret du 7 octobre 2009.
  5. Le Jura prépare la grande fête du vin jaune, sur www.lefigaro.fr, consulté le 18 décembre 2009
  6. Fiche du site sur DREAL Franche-Comté
  7. [PDF] Site classé : Vignoble du château-chalon, DREAL Franche-Comté

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Julien Marron, « Le château-chalon, un miracle de la nature », Le Rouge & le Blanc, no 92,‎ , p. 3-16 (ISSN 0759-6642)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]