Madère (DOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madère (homonymie).
image illustrant la vigne et le vin image illustrant Madère
Cet article est une ébauche concernant la vigne et le vin et Madère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Madeira
Image illustrative de l'article Madère (DOC)
Cave de vin de madère

Désignation(s) Madeira
Appellation(s) principale(s) Vin de liqueur
Type d'appellation(s) Denominação de Origem Controlada (DOC)
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région parente Drapeau de Madère Madère
Localisation Archipel de Madère
Cépages dominants Sercial, Malvasia, Terrantez, tinta negra mole, Bual, Verdelho blanc

Le madère est un Vin doux naturel produit dans l'archipel portugais de Madère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Renaissance[modifier | modifier le code]

Période moderne[modifier | modifier le code]

L'alliance commerciale entre le Portugal et l'Angleterre (traité de Methuen 1703) favorise l'exportation du vin. Les Britanniques en favorisèrent, à l’origine, le développement et en acquirent progressivement le monopole. Le madère était le seul vin qui pouvait être exporté vers les colonies britanniques d’Amérique sans transiter par un port britannique. Napoléon Ier, de passage à Madère pendant son voyage vers l’exil de Sainte-Hélène, en reçut en cadeau du gouverneur de l’île.

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

De l'île de Madère (en portugais Madeira), île de l'océan Atlantique où est récolté ce vin. Vient du portugais madeira (« bois »), lui-même du latin materia (« matière »).

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Géographie - Géologie[modifier | modifier le code]

L'île, de forme ovale, a 22 km de largeur sur 58 km de longueur. est née d'une série d'éruptions volcaniques au cours de l'ère tertiaire. Plusieurs volcans, dont le plus élevé, le Pico Ruivo, culmine à 1 861 m, s'alignent grossièrement de la pointe de Tristão à l'ouest à celle de São Lourenço à l'est en une chaîne hérissée de cônes et dont l'altitude ne s'abaisse au-dessous de 1 200 m qu'à ses extrémités. De cette chaîne, les empilements de laves profondément entaillés par des gorges sauvages s'inclinent fortement vers la mer, qui les découpe en falaises impressionnantes, principalement sur la côte nord. Le seul endroit plat est la Paúl da Serra, plateau dénudé situé à 1 400 m d'altitude dans le centre-ouest de l'île[1].

Climatologie[modifier | modifier le code]

Ce terroir, situé en plein océan Atlantique, bénéficie d'un double climat, océanique et subtropical avec des températures constantes toute l'année.

Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 19 18 19 20 21 23 25 26 26 24 21 20 21,8
Températures minimales moyennes (°C) 14 14 14 15 16 18 20 21 20 19 17 15 16,9
Températures moyennes (°C) 16,5 16 16,5 17,5 18,5 20,5 22,5 23,5 24,5 21,5 19 17,5 19,4
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 35,9 25,1 31,0 19,8 8,1 3,3 3,0 2,3 14,9 46,1 45,3 52,0 286,8
Source : Données climatologiques de São Vicente (Madère) 2000-2007

Vignoble[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Le vignoble s'étend sur les communes de :

Encépagement[modifier | modifier le code]

Méthodes culturales[modifier | modifier le code]

À Madère, les vignes sont le plus souvent très hautes et en forme de tonnelles, mais elles existent aussi en espalier.

Vinification et élevage[modifier | modifier le code]

Son mode d'élaboration est dû pour une part au hasard : afin de mieux le conserver pendant la navigation sous les tropiques, les Britanniques le complétaient avec de l’alcool de canne à sucre. C’est en constatant que ce mélange, agité pendant des semaines dans les soutes surchauffées des navires, acquérait de remarquables qualités gustatives qu’on tenta de reproduire ces conditions : le vin mélangé d’alcool est brassé et étuvé à 50 °C pendant plusieurs semaines pour produire le madère, titré à 18°, et dont on distingue quatre variétés : Malvasia (doux, le plus sucré), Bual (mi-doux), Verdelho (mi-sec) et Sercial (sec). Ce vin peut se conserver pendant des dizaines d’années sans évoluer de façon notable.

La méthode de chauffe, estufa “hot sauna”, par laquelle le vin est chauffé jusqu’à une période de 3 mois à une température de 50 °C. Les étuves sont fabriquées à partir de citernes d’acier inoxydable. Le processus pour les vins Malmsey et Boal doit être précoce, avec un processus contrôlé pour une fermentation plus longue pour les vins plus secs tels que le Verdelho et le Sercial. L’autre méthode traditionnelle s’appelle Canteiros, une méthode de vieillissement par laquelle le vin est stocké pendant 20 à 100 ans à la chaleur naturelle. Ces méthodes sont toujours utilisées à l’heure actuelle.

Terroir et vins[modifier | modifier le code]

Structure des exploitations[modifier | modifier le code]

Type de vins et gastronomie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sauce madère.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Ce vin doux naturel est très apprécié à l’exportation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Larousse, « Madère, le relief »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibiane Bell et Alexandre Dorozynsky, Le Livre du vin. Tous les vins du monde, sous la direction de Louis Orizet, Éd. Les Deux Coqs d'Or, 29 rue de la Boétie, 75008, Paris, 1970.
  • Alexis Lichine, Encyclopédie des vins et alcools de tous les pays, Éd. Robert Laffont-Bouquins, Paris, 1984, (ISBN 2221501950)
  • Hugh Johnson, Une Histoire mondiale du vin, Éd. Hachette Pratique, Paris, 2002, (ISBN 2012367585)
  • Huetz de Lemp, Le vin de madère, éditions Glénat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]