More (bande originale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir More.
More

Bande originale de Pink Floyd
Film More
Sortie Drapeau du Royaume-Uni 13 juin 1969
Enregistré en décembre 1968
aux studios Pye (Londres)
Durée 44:56
Genre Rock progressif
Rock psychédélique
Hard rock
Producteur Pink Floyd
Label EMI
Columbia
Critique

Albums de Pink Floyd

Singles

  1. The Nile Song
    Sortie : 1969

More est le troisième album studio du groupe rock progressif britannique Pink Floyd. Il est sorti en juin1969 et a été produit par le groupe.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la bande originale du film More de Barbet Schroeder. Le film met en scène l'aventure d'un jeune Allemand, Stefan, qui découvre les plaisirs mais aussi l'enfer de la drogue grâce à une Américaine Estelle. Tourné en pleine période hippie, une bonne partie du film se déroule à Ibiza qui deviendra un lieu incontournable pour le mouvement hippie.

Le groupe a composé devant la version pratiquement définitive du film. L'album a été composé et enregistré en seulement huit jours autour de Noël 1968 aux studios Pye de Marble Arch, pour une somme rondelette pour l’époque de 600 livres par musicien.

L'album présente une grande variété de genres musicaux : des ballades acoustiques comme Cymbaline ou Green Is the Colour (titre sur lequel, Lindy, la femme de Nick Mason joue de la flûte), des instrumentaux improvisés comme Up the Khyber, des thèmes psychédéliques dans Dramatic Theme et Cirrus Minor ou même du hard rock avec The Nile Song, variante d'Ibiza Bar qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, est joué lors d'une scène du film qui se déroule dans un bar à Paris.

Ce fut une expérience qui enchanta le groupe. Cet album de commande devait lancer plusieurs morceaux qui seront énormément joués en concert comme Cymbaline dont la version en concert, intitulée Nightmare (cf. The Man and the Journey) dure plus de 11 minutes.

Le titre "The Nile Song" (face B: "Ibiza Bar") sortira en single en Europe et au Japon.

Cet album se classa à la 9e place des charts britanniques lors de sa sortie et à la 153e place du billboard 200 lors de sa réédition en 1973 aux États-Unis. En France, il se classera à la 2e place des meilleures ventes de disques à sa sortie et sera certifié disque d'or (100 000 exemplaires vendus) en 1977[2].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Les morceaux crédités à Pink Floyd sont composés par David Gilmour, Nick Mason, Roger Waters et Richard Wright.

Face A
No TitreAuteur(s)Chant principal Durée
1. Cirrus MinorRoger WatersDavid Gilmour 5:18
2. The Nile SongWatersGilmour 3:26
3. Crying SongWatersGilmour 3:33
4. Up the KhyberNick Mason, Richard WrightInstrumental 2:12
5. Green Is the ColourWatersGilmour 2:58
6. CymbalineWatersGilmour 4:50
7. Party SequencePink FloydInstrumental 1:07
Face B
No TitreAuteur(s)Chant principal Durée
8. Main ThemePink FloydInstrumental 5:28
9. Ibiza BarPink FloydGilmour 3:19
10. More BluesPink FloydInstrumental 2:12
11. QuicksilverPink FloydInstrumental 7:13
12. A Spanish PieceGilmourGilmour 1:05
13. Dramatic ThemeGilmour, Waters, WrightInstrumental 2:15

Personnel[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'album a été composé et enregistré en seulement huit jours[3].

Roger Waters a composé une chanson intitulée Seabirds[4] que l'on peut entendre dans le film mais qui ne figure pas sur le disque[3].

La chanson Cymbaline existait déjà avant la sortie de More sous le nom de Nightmare ; la chanson proviendrait en effet d'un cauchemar de Waters. Elle faisait partie de leur tournée conceptuelle The Man and the Journey. Le morceau s'arrêtait alors en plein milieu avec des bruits de pas, quelques voix et une porte qui s'ouvre, le tout diffusé à travers leur sono quadriphonique (le système Azimuth Coordinator), la chanson reprenant ensuite son cours normal[3].

Citations[modifier | modifier le code]

« Le film More paraissait intéressant. Barbet [Schroeder], un protégé de Jean-Luc Godard, nous présenta le film quasiment achevé. Malgré cette contrainte et des délais serrés, Barbet fut un collaborateur facile et précieux ; nous étions payés chacun 600 livres, une somme généreuse en 1969, pour huit jours de travail autour de Noël. De plus, Barbet ne nous demandait pas de composer des tubes susceptibles de décrocher un Oscar. »

— Nick Mason, Pink Floyd : l'histoire selon Nick Mason, EPA, 2005, p. 126.

« Quand on pense que la musique de More a été composée, interprétée et enregistrée en moins d'une semaine, c'est absolument époustouflant. Lorsqu'on entend le résultat, c'est vraiment ahurissant. »

— Barbet Schroeder, Pink Floyd, Jean-Marie Leduc, 1972.

Charts et certification[modifier | modifier le code]

Charts album
Année Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
1969 Drapeau de la France France[5] 44 semaines 2e
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[6] 4 semaines 14e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [7] 5 semaines 9e
1973 Drapeau des États-Unis États-Unis[8] 7 semaines 153e
2016 Drapeau de l'Allemagne Allemagne[9] 1 semaine 74e
Drapeau de l'Italie Italie[10] 1 semaine 43e
Certification
Pays Certification Ventes Date
Drapeau de la France France Disque d'or Or 100 000 + 1977

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]