Ligne de basse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victor Wooten jouant de la basse électrique.

Une ligne de basse est un terme utilisé pour de nombreux styles de musique populaire, tels que le jazz, le blues, le funk, le dub ou la musique électronique, ou dans la musique classique ou traditionnelle, pour les parties les plus graves ou lignes jouées par un instrument de section rythmique tel que la guitare basse, la contrebasse, le violoncelle, le tuba ou les claviers comme le piano, l'orgue, l'orgue électrique ou le synthétiseur. Lors d'interprétations en solo, les lignes de basse peuvent être simplement jouées dans le registre le plus grave de n'importe quel instrument, comme la guitare, tandis que la mélodie et/ou les accompagnements additionnels sont joués dans les registres moyens à supérieurs.

Les lignes de basse dans la musique populaire utilisent souvent des "riffs" ou des "grooves", qui sont généralement de simples et plaisants motifs ou phrases musicaux, qui sont répétés, avec des variations, tout au long de la chanson. "La basse diffère des autres voix à cause du rôle particulier qu'elle joue dans le support et la définition du motif harmonique. Elle le fait à des niveaux allant des événements immédiats accord après accord jusqu'à une plus large organisation harmonique d'une œuvre tout entière"[1]. Les riffs de ligne de basse mettent généralement l'accent sur la tonique de chaque accord, ou la tierce, la quinte, ou la tonale à l'octave, ce qui aide à reconnaitre la tonalité d'un morceau. En même temps, les lignes de basse travaillent aux côtés des percussions, batterie et autres instruments rythmiques pour créer une pulsation rythmique claire.

« [La ligne de basse] constitue la fondation de l'harmonie. »

— Gioseffo Zarlino 1561:239, 1558:179[2]

« [on] peut voir en elle [la ligne de basse] toutes les autres parties dans leur essence originelle. »

— Thomas Campion 1967:327[2]

« [La ligne de basse est] le terreau ou la fondation sur laquelle chaque composition musicale se doit d'être érigée. »

— Christopher Simpson 1667:19[2]

« [La ligne de basse est] la base et la fondation de toutes les autres parties, car on les construit en se basant sur elle. »

— Charles Masson 1669:31[2]

Le style de pulsation rythmique des lignes de basse varie grandement en fonction du style musical. Dans le jazz swing et dans le jump blues, les lignes de basses sont fréquemment créées par une séquence continue de noires, généralement dans le ton et le rythme, ce que l'on appelle une walking bass. Dans la musique latine, la salsa, le jazz fusion, le reggae, la musique électronique et certains genres de rock et de metal, les lignes de basse peuvent se montrer fortement complexes rythmiquement et syncopées. Dans le bluegrass et la musique country traditionnelle, les lignes de basse se concentrent plutôt sur la tonique et la quînte de chaque accord.

Une section allemande de contrebasse en 1952. Le musicien sur la gauche utilise un archet allemand.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cadwallader, Allen (1998). Analysis of Tonal Music: A Schenkerian Approach, p. 45. (ISBN 0195102320).
  2. a, b, c et d Perlman, Marc (2004). Unplayed Melodies: Javanese Gamelan and the Genesis of Music Theory, p. 188. (ISBN 9780520239562). "fondamento dell'harmonica"