Stirling (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stirling.

Stirling
Sruighlea (gd) /
Stirlin
(sco)
Stirling (ville)
Stirling vue de la colline Abbey Craig.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Écosse Écosse
Council area Stirling
Ancien comté Stirlingshire
Région de lieutenance Stirling and Falkirk
Maire Fergus Wood
Code postal FK7-FK9
Démographie
Population 45 750 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 56° 07′ 02″ nord, 3° 56′ 23″ ouest
Divers
Site(s) touristique(s) Église de la Sainte Croix de Stirling
Monument William Wallace
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Stirling

Voir sur la carte administrative du Stirling
City locator 13.svg
Stirling

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 13.svg
Stirling

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 13.svg
Stirling
Liens
Site web stirling.gov.uk

Stirling (Sruighlea en écossais (gd), Srivling en scots (sco)) est une cité écossaise, située dans le council area du même nom dont elle constitue le siège et dans la région de lieutenance de Stirling and Falkirk.

Elle était aussi la capitale administrative de la Central Region, entre 1975 et 1996, ainsi que du district de Stirling au sein de cette région.

C'est un ancien burgh, lové autour d'un château imposant et d'une vieille ville datant du Moyen Âge. C'est également un centre administratif, de commerce de détail et d'industrie légère.

Géographie[modifier | modifier le code]

situation[modifier | modifier le code]

La ville est bordée par le fleuve Forth, en amont d'Édimbourg.

Transports[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois capitale du royaume d'Écosse, Stirling porta le titre de « burgh royal » (« bourg royal ») jusqu'en 2002, date à laquelle, à l'occasion des fêtes du jubilé de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni, on lui accorda le statut de « cité ».

Son pont fut le siège de la bataille du même nom qui opposa les Écossais de William Wallace aux Anglais en 1297. À son voisinage sud, eut lieu la Bataille de Bannockburn en 1314.

Au printemps 1746, Bonnie Prince Charlie échoua dans la reconquête de la citadelle avant de livrer la Bataille de Culloden.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Stirling est jumelée avec[1] :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Stirling comptait, au recensement de 2008, une population de 38 700 habitants; son agglomération (incluant Bannockburn et le Bridge of Allan) totalisant 45 750 habitants.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville abrite un stade de football, le Forthbank Stadium où jouent les clubs de Stirling Albion, club de la Scottish Professional Football League qui a succédé à un ancien club disparu, King's Park, et de Stirling University (en), club de la Lowland Football League.

Cultes[modifier | modifier le code]

Stirling est dotée de deux églises catholiques: Sainte-Marguerite (St. Margaret), construite en 1951, et celle du Saint-Esprit (Holy Spirit), la plus ancienne et en laquelle officie la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre.

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville est un lieu touristique important et offre toute une gamme d'excursions d'une journée notamment dans les Trossachs, au pays de Rob Roy et dans la région de Fife ou des Ochils

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château de Stirling.
La colline Abbey Craig avec le monument William Wallace.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Norman McLaren

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[2][modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Scottish Twin Cities
  2. « Norman McLaren », dans Wikipédia, (lire en ligne)