One of These Days (chanson de Pink Floyd)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
One of These Days

Single de Pink Floyd
extrait de l'album Meddle
Face B Fearless
Sortie [1]
Durée 5:57
Genre Rock progressif, rock expérimental, hard rock
Compositeur David Gilmour, Roger Waters, Rick Wright, Nick Mason
Producteur Pink Floyd
Label Harvest

Singles de Pink Floyd

Pistes de Meddle

One of These Days est la première chanson de l'album Meddle du groupe anglais Pink Floyd.

Il s'agit d'un instrumental, qui s'ouvre sur un son de vent créé par un oscillateur sonore, suivi de deux guitares basses doublées à l'unisson au moyen d'un simulateur de chambre d'écho, jouées par David Gilmour et Roger Waters (repris ensuite avec Guy Pratt à la basse en 1988 et 1994). L'instrumental n'est brisé que vers le milieu de la chanson, lorsqu'une voix passée à basse vitesse, ce qui lui donne un ton menaçant, déclare : One of these days, I'm going to cut you into little pieces (« Un de ces jours, je vais te découper en petits morceaux »). Cette phrase attribuée à Nick Mason, le batteur du groupe, serait adressée au DJ Jimmy Young, de la BBC Radio 2[réf. nécessaire].

Gilmour a considéré cette chanson comme étant celle où les membres du groupe ont le plus travaillé ensemble[réf. nécessaire].

Pendant la tournée qui suivit l'album The Division Bell, de gros cochons gonflables apparaissaient de chaque côté de la scène au moment de One of These Days, bougeant leurs mâchoires et leurs groins de façon terrifiante, ce qui accentuait le côté bestial et frénétique du morceau[2].

Pour l'anecdote, le thème principal de Doctor Who est cité de manière à peine masquée par la guitare de David Gilmour vers la moitié du morceau[3].

Musique[modifier | modifier le code]

L'élément prédominant du morceau est celui d'une guitare basse jouée à travers une unité de retard (Binson Echorec), réglée pour produire des répétitions en triolets de quart de note.

Pink Floyd utiliserait à nouveau cette technique sur la ligne de basse pour "Sheep".

La pièce est en si mineur, alternant parfois avec un la majeur.

Les accents distinctifs du clavier sur cette piste sont composés de trois éléments : Un orgue Hammond forme le "fondu enchaîné", suivi d'un "Stab" composé d'un second orgue Hammond avec un jeu de percussion, doublé d'un piano acoustique alimenté par un haut-parleur Leslie, comme cela a également été utilisé sur "Echoes".Pour les versions live, la partie "fade in" a été jouée sur un orgue Farfisa.

Les paroles menaçantes, une rare contribution vocale de Nick Mason, ont été enregistrées à l'aide d'un modulateur en anneau et ralenties pour créer un effet sinistre. Il était destiné à Sir Jimmy Young, à la BBC Radio 1 et à Radio 2 de l'époque DJ que le groupe aurait détesté à cause de sa tendance à babiller. Lors des concerts du début des années 1970, ils jouaient parfois un collage sonore de clips de l'émission de radio de Young, qui était monté de manière à paraître complètement absurde, le "coupant ainsi en petits morceaux" au sens figuré[4]. La compilation bootleg "A Treeful of Secrets" contient une version démo de "One of These Days" dans laquelle le collage de Jimmy Young tourne en boucle en arrière-plan pendant la représentation.Cependant, l'authenticité de cette démo n'a pas été confirmée[5].

Personnel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Glenn Povey, Echoes : The Complete History of Pink Floyd, Mind Head Publishing, , 368 p. (ISBN 978-0-9554624-0-5, lire en ligne), p. 344
  2. Par exemple, on peut voir ces cochons sur le live Pulse
  3. Citation plus évidente dans les prestations live, notamment sur Pulse, même si sur ce live-ci, le thème de Doctor Who est joué par Tim Renwick, alors second guitariste de la tournée.
  4. section "One of These Days" Echoes FAQ, Ver. 4.0, The Pink Floyd Fan Club.
  5. A Tree Full of Secrets CD#3 Track Listing « https://web.archive.org/web/20141023024158/http://www.winntia.com/graphics/atfos/html/CD03.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , The Pink Floyd RoIO Trading Pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]