One of These Days (chanson de Pink Floyd)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
One of These Days
Description de l'image One of These Days logo.svg.
Single de Pink Floyd
extrait de l'album Meddle
Face B Fearless
Sortie (Meddle)
(Meddle)
(single)
Durée min 55 s
Genre Rock progressif, rock expérimental, hard rock
Auteur David Gilmour
Nick Mason
Roger Waters
Richard Wright
Label Capitol Records (États-Unis)
Harvest (Royaume-Uni)

Singles de Pink Floyd

Pistes de Meddle

One of These Days est la première chanson de l'album Meddle du groupe anglais Pink Floyd.

Il s'agit d'un instrumental, qui s'ouvre sur un son de vent créé par un oscillateur sonore, suivi de deux guitares basses doublées à l'unisson au moyen d'un simulateur de chambre d'écho, jouées par David Gilmour et Roger Waters (repris ensuite avec Guy Pratt à la basse en 1988 et 1994). L'instrumental n'est brisé que vers le milieu de la chanson, lorsqu'une voix passée à basse vitesse, ce qui lui donne un ton menaçant, déclare : One of these days, I'm going to cut you into little pieces (« Un de ces jours, je vais te découper en petits morceaux »). Cette phrase attribuée à Nick Mason, le batteur du groupe, serait adressée au DJ Jimmy Young, de la BBC Radio 2[réf. nécessaire].

Parution[modifier | modifier le code]

One of These Days est le premier titre de la face A de Meddle, album sorti le aux États-Unis et le au Royaume-Uni[a],[1],[2],[3]. La chanson est inclue en face A d'un single avec Fearless, sorti le aux États-Unis[4].

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

L'élément prédominant du morceau est celui d'une guitare basse jouée à travers une unité de retard (Binson Echorec), réglée pour produire des répétitions en triolets de quart de note.

Pink Floyd utiliserait à nouveau cette technique sur la ligne de basse pour Sheep.

La pièce est en si mineur, alternant parfois avec un la majeur.

Les accents distinctifs du clavier sur cette piste sont composés de trois éléments : un orgue Hammond forme le « fondu enchaîné », suivi d'un « Stab » composé d'un second orgue Hammond avec un jeu de percussion, doublé d'un piano acoustique alimenté par une cabine Leslie, comme cela a également été utilisé sur Echoes. Pour les versions live, la partie « fade in » a été jouée sur un orgue Farfisa.

Les paroles menaçantes, une rare contribution vocale de Nick Mason, ont été enregistrées à l'aide d'un modulateur en anneau et ralenties pour créer un effet sinistre. Il était destiné à Sir Jimmy Young, à la BBC Radio 1 et Radio 2 de l'époque DJ que le groupe aurait détesté à cause de sa tendance à babiller. Lors des concerts du début des années 1970, ils jouaient parfois un collage sonore de clips de l'émission de radio de Young, qui était monté de manière à paraître complètement absurde, le « coupant ainsi en petits morceaux » au sens figuré[5]. La compilation bootleg A Treeful of Secrets contient une version démo de One of These Days dans laquelle le collage de Jimmy Young tourne en boucle en arrière-plan pendant la représentation. Cependant, l'authenticité de cette démo n'a pas été confirmée[6].

One of these days, I'm going to cut you into little pieces

— Paroles de One of These Days[7].

« Un de ces jours, je vais te couper en petits morceaux »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Version[modifier | modifier le code]

Meddle[8]
No TitreAnnée Durée
1. One of These Days (Pink Floyd)1971 min 55 s

Interprètes originaux[modifier | modifier le code]

One of These Days est écrite et interprétée par[9] :

Équipe de production[modifier | modifier le code]

  • Pink Floyd : production ;
  • Rob Black : ingénieur du son (studios Morgan) ;
  • Roger Quested : assistant ingénieur du son (studios Morgan) ;
  • Peter Bown : ingénieur du son (studios AIR) ;
  • John Leckie : assistant ingénieur du son (studios Air et EMI) ;
  • James Guthrie : remastering ;
  • Doug Sax : remastering.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mabbett (1995) suggère que la date de sortie au Royaume-Uni est le , mais Povey (2007) et le site officiel de Pink Floyd indiquent tous deux le . Pour la date américaine, Mabbett parle de tandis que le site officiel du groupe et Povey indiquent le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pink Floyd : timeline », sur www.pinkfloyd.com (consulté le ).
  2. Povey 2017, p. 150.
  3. (en) Andy Mabbett, Pink Floyd- The music and the mystery: The Music and the Mystery, Omnibus Press, (ISBN 978-0-857-12418-0), p. 39.
  4. Povey 2017, p. 151.
  5. Section One of These Days, Echoes FAQ, Ver. 4.0, The Pink Floyd Fan Club.
  6. A Tree Full of Secrets CD#3 Track Listing « https://web.archive.org/web/20141023024158/http://www.winntia.com/graphics/atfos/html/CD03.html »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , The Pink Floyd RoIO Trading Pages.
  7. Povey 2017, p. 125.
  8. (en) « Meddle - Pink Floyd » (consulté le ).
  9. Guesdon et Margotin 2017, p. 240.