Kop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le kop de Liverpool.

Un kop est une tribune où se regroupent les supporteurs les plus actifs d'un club de football ou de hockey sur glace.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme fait référence à la bataille de Spion Kop qui se déroula en Afrique du Sud lors de Seconde Guerre des Boers en 1900[1], bataille ayant vu la victoire des Boers face aux troupes britanniques.

Les Britanniques très traumatisés par cette défaite, baptisèrent plusieurs tribunes de stades sportifs du nom de « Spion Kop » puis « Kop ».

Ce dernier nom est resté pour désigner certaines tribunes de stades où se regroupent des supporters.

En néerlandais, spion signifie « regarder » ou « espionner » (on trouve parfois la graphie spioen, en afrikaans), et kop (parfois la forme diminutive kopje) signifie « colline »[2].

C'est la furie des combats sur le plan incliné de la colline qui suscite ce rapprochement avec les tribunes populaires animées des stades de football.

Arsenal FC, club alors basé en plein milieu des arsenaux royaux de Woolwich, est le premier à adopter le terme en 1904 à Manor Field[3], Birmingham City FC[4] puis Liverpool FC[5] font de même en 1905.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pourquoi au foot, la tribune populaire s’appelle le Kop ? », sur francetvinfo.fr
  2. Simon Inglis, op. cit., p. 17.
  3. Simon Inglis, The Football Grounds of Britain, Londres, CollinsWillow, 1996, p. 17, (ISBN 0002184265)
  4. Simon Inglis, op. cit., p. 45
  5. Simon Inglis, op. cit., p. 219.

Articles connexes[modifier | modifier le code]