Nick Mason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mason.
Nick Mason
Description de cette image, également commentée ci-après

Nick Mason lors d'une séance de signatures en 2004.

Informations générales
Nom de naissance Nicholas Berkeley Mason
Naissance (72 ans)
Birmingham (Angleterre - Grande-Bretagne)
Activité principale En musique : batteur et percussionniste
En hobby : pilote automobile
Genre musical Rock progressif, rock psychédélique et space rock[1]
Instruments Batterie et percussions
Années actives Depuis 1964
Labels EMI
Capitol Records
Columbia Records

Nick Mason, né Nicholas Berkeley Mason le à Birmingham, est le batteur du groupe de rock britannique Pink Floyd.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il rencontre ses futurs coéquipiers Roger Waters et Richard Wright alors qu'il étudie l'architecture à la Regent Street Polytechnic. Il commence à jouer avec eux dans le groupe Sigma 6 en 1963. En 1965, Syd Barrett se joint à eux pour former Pink Floyd. Homme le moins connu du groupe, il a néanmoins apporté beaucoup en termes de percussions et était, avec Waters, l'homme du triturage et du bidouillage des sons et des effets spéciaux. Il est le seul membre de Pink Floyd à avoir toujours été présent dans le groupe. Il participera à toutes les tournées de Pink Floyd (notamment au Live 8), et apparaîtra sporadiquement dans celles de Roger Waters (2002 et 2006) et de David Gilmour (2006). En 2005, il publie sa vision de l'histoire du groupe, Inside Out, traduit en français sous le titre Pink Floyd : l'histoire selon Nick Mason.

En plus de son travail au sein de Pink Floyd, il travaille à plusieurs projets extérieurs. Il produit beaucoup d'albums, particulièrement dans la deuxième moitié des années 1970. Il travaille avec d'autres artistes progressifs comme Robert Wyatt (Rock Bottom, 1974), Gong (Shamal, 1976) et Steve Hillage (Green, 1978), mais aussi avec l’excentrique jazzman Michael Mantler et le groupe punk The Damned (Music for Pleasure, 1977).

Sa carrière musicale en solo se résume à un seul album : Fictitious Sports (1981), écrit et composé par Carla Bley. Mais il travailla aussi avec Rick Fenn, avec qui il réalisa l'album Profiles (1985), album presque entièrement instrumental. Et toujours avec Fenn, il signera deux bandes originales de film, White of the eye en 1987 et Tank Mailing l'année suivante. Puis on le retrouve à la batterie, sur cinq albums du trompettiste Michael Mantler, époux de Carla Bley. D'ailleurs, le premier album de Mantler, The Hapless Child servit de test pour les nouveaux studios Britannia Row, propriété des membres de Pink Floyd à l'époque.

Autres détails[modifier | modifier le code]

Nick Mason embarqué sur Bugatti T35B, en 1981 au Nürburgring.

Il est également un connaisseur et collectionneur de voitures de sport, possédant notamment la McLaren F1 GTR et une Ferrari 250 GTO. Passionné de sport automobile, il participe plusieurs fois en tant que pilote aux 24 heures du Mans, ainsi qu'à la Carrera Panamericana en 1991 avec David Gilmour (le manager du groupe Steve O'Rourke était aussi un grand passionné).

Il fait aussi une apparition lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Londres, le 12 août 2012, où il interprète, aux côtés de Mike Rutherford (Genesis), le célèbre morceau Wish You Were Here. Il est sur le dernier album de Pink Floyd, Endless River sorti en 2014.

Équipement[modifier | modifier le code]

Kit actuel : Batterie DW

Cymbales : PAISTE depuis 1970

  • 14" Signature Medium Hi-Hat
  • 18" Signature Fast Crash
  • 18" Signature Full Crash
  • 21" Signature Dark Energy Dark Energy Ride Mark II
  • 20" Signature Dark Energy Light Dark Ride Mark I
  • 18" Signature Full Crash
  • 20" Signature Traditionals Medium Ride
  • 19" Signature Full Crash

Discographie[modifier | modifier le code]

Nick Mason en juin 2006.

Au sein du groupe Pink Floyd[modifier | modifier le code]

Pour la discographie avec Pink Floyd, voir : Discographie de Pink Floyd.

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Avec Rick Fenn[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Profiles, avec Rick Fenn Avec David Gilmour, Mel Collins, Maggie Riley, Aja Fenn
  • 1987 : White of the Eye (Bande Originale)
  • 1988 : Tank Mailing (Bande Originale)

Participations[modifier | modifier le code]

  • 1976 : The Hapless Child : Michael Mantler - Avec Robert Wyatt, Terje Rypdal, Jack DeJohnette, Carla Bley
  • 1982 : Something There : Michael Mantler - Avec Mike Stern, Mike Gibbs, et les violons du London Symphony Orchestra
  • 1987 : Live : Michael Mantler - Avec Jack Bruce, Rick Fenn, Don Preston
  • 2006 : Review : Michael Mantler - Compilations d'enregistrements de 1968 à 2000
  • 2008 : Concertos : Michael Mantler - Avec Bjarne Roupé, Bob Rockwell, Pedro Carneiro, Roswell Rudd, Majella Stockhausen, Kammerensemble Neue Musik Berlin, dirigé par Roland Kluttig.

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Fiche sur All Music Guide