Chronologie des attentats attribués ou revendiqués par le FLNC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste non exhaustive présente les différentes actions armées attribuées ou revendiquées par les différents FLNC de 1976 à aujourd'hui.

1976[modifier | modifier le code]

  • Sur un total de 296 attentats.
  • 5 mai : fondation du FLNC, 21 attentats.

1977[modifier | modifier le code]

  • 24 mai : un commando du FLNC attaque le Relais de Fort Lacroix.
  • 13 août : attentat contre l’émetteur du Pignu.

1978[modifier | modifier le code]

1979[modifier | modifier le code]

  • 27 février : attentats contre le ministère des Finances à Paris.
  • 28 mars : attentat contre le tribunal des Forces armées.
  • 6 mai : première nuit bleue.
  • 31 mai : seconde nuit bleue, 22 attentats.
  • 15-16 juin : troisième nuit bleue, 15 attentats.
  • 25 octobre : premiers attentats à Paris, 5 plasticages.

1980[modifier | modifier le code]

  • 15 mars : attentat contre l’hôtel de ville de Paris.
  • 14 mai : attaques de gendarmes devant l'ambassade d'Iran à Paris, 3 blessés et attentat contre le Palais de justice de Paris.

1981[modifier | modifier le code]

  • 13-14 janvier : attentat contre une agence EDF/GDF, agence bancaire Sofinco et une poste centrale, attribué au FLNC, 2 blessés.
  • 29 février : attentat contre le palais de justice de Paris.

1982[modifier | modifier le code]

  • Sur un total de 800 attentats
  • 19 août : violente nuit bleue, 99 attentats.

1983[modifier | modifier le code]

1984[modifier | modifier le code]

  • 10 janvier : menaces de mort contre Marc Tenneuier, il quittera l'île.
  • 7 juin : attaque dans une prison pour venger Guy Orsoni, 2 morts.
  • 4 octobre : nuit bleue à Lyon, 6 attentats.
  • 30 août : nouvelle nuit bleue, 10 attentats à Toulon et Marseille.
  • 1-2 décembre : mitraillage de CRS, 1 mort, 2 blessé.

1985[modifier | modifier le code]

  • Bilan de 392 du FLNC.
  • 18 janvier : 6 attentats à Bastia et Ajaccio.
  • 17 février : attentat contre le centre administratif de la 55e région militaire d'Ajaccio.
  • 7-8 avril : attentat contre le bureaux d’EDF et une annexe du siège social des Charbonnages de France à Paris.
  • 23 avril : attentat contre l'hôtel du Département de Haute-Corse.
  • 6 mai : nuit bleue, 30 attentats.
  • 2 juin : action commando contre un village de vacances dans le golfe de Lava.
  • 1er juillet : Nuit bleue, 66 attentats.
  • 9 novembre : attentat contre la cour des Comptes à Bastia.
  • 6 décembre : attentat contre l'annexe du Palais de Justice à Marseille.

1986[modifier | modifier le code]

  • Bilan de 522 du FLNC.
  • 1er janvier : attentat contre la salle de jeux "Grand Cercle" près de l'arc de triomphe, attribué au FLNC.
  • 8 janvier : un attentat et une tentative contre deux bars.
  • 13 janvier : assassinat de deux trafiquants de drogue et action commando contre " Meuble de ferme ".
  • 6 février : opération commando contre le centre informatique de la Trésorerie Générale d'Ajaccio.
  • 8 février : attentat contre une pharmacie de Lumio.
  • 27 mars : action commando contre le centre de vacances d'Orcino.
  • 15 juin : attentat contre la direction départementale de l'équipement à Bastia.
  • 11 octobre : nuit bleue, 24 attentats et tentatives.
  • 6 novembre : attentat contre un bureau de police à Nice.
  • 20 décembre : 22 attentats dans la région bastiaise et à Ajaccio.
  • 27 décembre : 3 attentats à Marseille.

1987[modifier | modifier le code]

  • Janvier : assassinat de deux dealers.
  • 16 janvier : action commando à l'Isolella contre une villa.
  • 25 janvier : action commando à Calenzana contre une cave vinicole.
  • 28 février : attentat contre l'hôtel des impôts de Bastia, 4 blessés, plusieurs autres attentats sont commis.
  • 21 mars : nuit bleue très importantes, 106 attentats.

1988[modifier | modifier le code]

  • Février : assassinat d'un gendarme à Ajaccio.
  • 22 avril : attentat à la voiture piégée, 5 gendarmes blessés.

1989[modifier | modifier le code]

  • Sur un total de 222 attentats.
  • 18 avril : action commando contre la préfecture.
  • 7 novembre : le FLNC s'attaque à des appartements en construction à Zonza.

1990[modifier | modifier le code]

  • 7 janvier : attentats contre deux restaurants Italiens à l'Île de Cavallo, revendiqué FLNC-Canal historique.
  • 14 janvier : attentat contre le camp de naturistes de Linguizzetta, 108 villas détruites.
  • 26 octobre : attentat contre une filiale de la S.N.C.M., La S.A.R.A., revendiqué FLNC Canal habituel.
  • 27 décembre : incendie de deux voiture d'un professeur à Lucciana.

1991[modifier | modifier le code]

  • 2-3 janvier : sept opérations commandos par le FLNC canal historique.
  • 29 mars : attentat conte un complexe touristique du ministère de la justice à Casabianda.
  • 23 mai : attentat contre l'inspection académique.
  • 29 mai : attentat à la voiture piégée contre le conseil général de Haute-Corse, revendiqué par le FLNC canal Habituel.
  • 31 mai : tentative d'attentat contre un hôtel à Calcatoggio.
  • Juillet : attentat contre une raffinerie en Sardaigne, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • Novembre : échanges de tirs entre un commando du F.L.N.C Canal Historique et des policiers.

1992[modifier | modifier le code]

  • Juillet : plasticage du tribunal d'Ajaccio par le FLNC-Canal Habituel.
  • Août : Deux dealers exécutés par le FLNC.
  • Octobre : cinq attentats contre l'administration et des banques à Ajaccio, attribué au FLNC-Canal historique.
  • Novembre : attentat contre le conseil d'état à Paris, revendiqué par le FLNC-Canal historique.
  • 25 novembre : Opération commando contre un village de vacances à Linguiste et attentat contre le Palais de justice d'Aix en Provence par le FLNC-Canal historique.
  • 2 décembre : attentat à la voiture piégée contre le centre des impôts de Nice, trois blessés, revendiqué par le FLNC-Canal Habituel.
  • Décembre : Nuit bleue, 24 attentats contre des perceptions.
  • 14 décembre : attentat contre une entreprise de réparation de matériels de radio télévision par le FLNC-Canal historique.

1993[modifier | modifier le code]

  • 17 janvier : nuit bleue du FLNC-Canal historique contre des résidences secondaires, 50 attentats.
  • février : un camion est plastiqué en plein jour après que le chauffeur ait été neutralisé, revendiqué par le FLNC-Canal historique.
  • 27-28 février : attentats contre les rectorats de Toulouse et d’Aix-en-Provence.
  • avril : attentat contre trois villas louées à des contrebandiers, revendiqué par le FLNC-Canal historique.
  • Mai : attentat du FLNC-Canal historique contre la sous-préfecture à Sartène.
  • 1er juillet : attentats contre le rectorat de Nice et l'Inspection académique de Marseille.

1994[modifier | modifier le code]

  • 18 février : attentats contre trois bâtiments publics à Mende.
  • 27 mars : le FLNC tente de plastiquer le golf de Sperone.
  • 28 mars : mitraillage de la gendarmerie de Bonifacio.
  • 29 mars : mitraillage de la gendarmerie de Peri, contre la gendarmerie de Ghisonaccia et attentat contre le palais de justice d'Ajaccio.
  • 30 mars : mitraillage et attentat conte la gendarmerie de Borgo, la gendarmerie de Bastia et la caserne d'Ajaccio.
  • 9 avril : attentat conte la palais de justice d'Ajaccio.
  • 11 avril : mitraillage de la gendarmerie de Oletta.
  • 12 avril : mitraillage de la gendarmerie de Luri.
  • 15 avril : attentat contre la villa du commandant de la base de Sulinzara et contre la gendarmerie de Prunelli-di-Fiumorbo.
  • 17 avril : attentat contre le poste de commandement de la base de Solenzara et contre la gendarmerie de Piedicroce.
  • 26 avril : attentat contre les concours de recrutements d'enseignants à Nice.
  • 15 septembre : attentat contre une annexe du Rectorat de Paris.
  • 18 octobre : série de sept attentats.
  • 31 octobre : attentats contre deux voitures et un appartement à Porto-Vecchio et à Odone.
  • 16 novembre : attentat contre un bar à L'Île-Rousse.
  • 27 novembre : attentat contre la société Lumio Vacances.
  • décembre : attentat contre deux bars et un salon de coiffure à Ajaccio et contre un bar à Baléone.
  • 11 décembre : attentat contre une villa à Bastelicaccia.
  • 23 décembre : attentat contre "Les orangers" à Miomu.
  • 29 décembre : attentat contre un hôtel à Cargèse.

1995[modifier | modifier le code]

  • 2 février : attentat contre un snack à L'Île-Rousse et contre une auberge à Palasca.
  • 24 février : attentat contre un lotissement à Vico.
  • 12 mars : attentat contre un hôtel à Pietracorbara et contre des bungalow à Cagnano.
  • 7 mai : attentat contre un restaurant à Olmeto.
  • 12 mai : action commando contre un lotissement à Porto-Vecchio.
  • 14 mai : attentat contre un bar à Ajaccio.
  • 9 juin : attentat contre les véhicules de la police et contre un bâtiment des douanes à Bastia.
  • 6 juillet : action commando contre un restaurant à Lecci, revendiqué FLNC canal historique.
  • 21 septembre : Douanes d'Ajaccio, revendiqué FLNC canal historique.
  • 23-24 septembre : Nuit bleue, 5 attentats, revendiqué FLNC canal historique.
  • 7 octobre : attentat contre un garage des forces de police à Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 11 novembre : mitraillage du palais de justice d'Ajaccio, revendiqué par le FLNC.
  • 15 novembre : attentat contre l'U.R.S.S.A.F. d'Ajaccio, revendiqué FLNC canal historique.
  • 22 novembre : attentat contre la douane de Porto-Vecchio, la douane et la P.A.F. de Bonifacio, la sous préfecture de Sartène, la préfecture et le palais de justice d'Ajaccio, revendiqué FLNC canal historique.
  • 29 novembre : attentat contre un véhicule des forces de police d'écoute et d'observation de Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 9 décembre : mitraillage du conseil général de la Corse-du-Sud à Ajaccio, revendiqué FLNC canal historique.
  • 13 décembre : attentat contre le garage du commissariat de police de Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 16 décembre : attentat contre la mutuelle de la police à Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 18 décembre : attentat contre la caisse de la R.A.M. à Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 22 décembre : attentat contre la centre des impôts à Corte, revendiqué FLNC canal historique.
  • 23 décembre : attentat contre l'Hôtel des impôts à Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 24 décembre : attentat contre l'Hôtel des impôts à Ajaccio, revendiqué FLNC canal historique.

1996[modifier | modifier le code]

  • Sur un total de 574 attentats.
  • 7 janvier : attentat contre l'inspection académique de Bastia, revendiqué FLNC canal historique.
  • 26 septembre : une charge explosive détruit la cour d'appel du palais de justice d’Aix-en-Provence, revendiqué FLNC canal historique.
  • 5 octobre : attentat contre la mairie de Bordeaux, dirigée par Alain Juppé alors Premier ministre, revendiqué FLNC canal historique.
  • 16 octobre : attentats contre le palais de justice et le centre des impôts de Nîmes, revendiqué FLNC canal historique.
  • 26 octobre : tir d'une roquette contre la caserne de gendarmerie de Porto-Vecchio, revendiqué FLNC canal historique.
  • 26-27 octobre : attentat contre l'appartement du maire de Bastia Emile Zuccarelli, mitraillage de la gendarmerie de Vescovato et de l'hôtel Paoli à Argano, revendiqué FLNC-Canal historique.
  • 29-30 octobre : attentat du FLNC-Canal historique contre l'agence commerciale de France Telecom à Ajaccio et la voiture de Jean-Baptiste Lantieri, maire UDF de Bonifacio.
  • 4 novembre : attentat contre la poste principale d’Aix-en-Provence, revendiqué FLNC canal historique.
  • 12 novembre : mitraillage de la gendarmerie de Figari, plasticages de la résidence de la famille du parfumeur Guerlain, de la Chambre de commerce de l'Ile Rousse et d'une maison en construction appartenant à un sympathisants d'un mouvement nationaliste rival, revendiqué FLNC-Canal historique.
  • 27 novembre : attentat contre le tribunal administratif de Limoges et contre un bâtiment en construction de la base aérienne de Solenzara, revendiqué FLNC-Canal historique.
  • 28 novembre : attentat contre le siège de la Société nationale maritime Corse Méditerranée (SNCM) à Marseille.
  • 2 décembre : la trésorerie générale de Perpignan est visée par un attentat du FLNC-Canal historique.
  • 12 décembre : après avoir fait évacuer les occupants, le FLNC-Canal historique dynamite la maison du gardien du golf de Sperone.
  • 20 décembre : mitraillage puis attentat contre la gendarmerie de Ghisonnacia par le FLNC-Canal historique.
  • 21 décembre : tentative d'attentat contre un bureau de la poste à Marseille, attribué au FLNC-Canal historique.
  • 23-24 décembre : le FLNC-Canal historique commet un attentat contre le tribunal d'instance de Corte.
  • 24 décembre : nouvelle tentative d'attentat contre un bureau de la poste à Marseille, revendiqué par le FLNC-Canal historique.

1997[modifier | modifier le code]

  • Sur un total 455 attentats dont 158 revendiqués par le FLNC.
  • 12 janvier : attentat contre 4 villa à Porto-Vecchio, revendiqué FLNC.
  • 15 janvier : attentat du FLNC-Canal historique contre la mairie de Poggio-Marinaccio.
  • 28 janvier : attentat contre une agence d’Air France à Nice.
  • 4-5 avril : attentat contre la Direction départementale de l'Equipement de Bastia, revendiqué FLNC-Canal historique.
  • 16 et 31 mai : attentats contre une agence de la Société générale puis contre un bureau de poste à Marseille
  • 4 septembre : attentat contre l'École nationale d'administration (ENA) à Strasbourg, revendiqué FLNC.
  • 5-6 septembre : attentat contre les locaux de la brigade de gendarmerie de Pietrosella et enlèvement de deux gendarmes, revendiqué FLNC.
  • 11 novembre : attentat près de la station thermale de Vichy

Ces deux derniers attentats, ainsi que ceux de Mende et d'une annexe du rectorat à Paris en 1994, ont été jugés cet été lors du procès Erignac. Plusieurs membres du commando Erignac ont été reconnus coupables de ces actions à divers degrés.

1998[modifier | modifier le code]

  • 8 mai : attentat contre le conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur à Marseille, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 16 mai : attentat contre des locaux de la police municipale d'Aix-en-Provence, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 25-26 juin : attentat contre la gendarmerie de Saint-Florent et le tribunal de police de Corte.
  • 1er juillet : attentat contre un bureau de poste à Marseille, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 18-18 juillet : attentat contre le réfectoire des gardiens de la prison de Casabianda, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 19-20 juillet : attentat contre les locaux de la Mutuelle générale de la police à Ajaccio, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 20-21 juillet : mitraillage d'un cantonnement de CRS à Aspretto, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 1er août : attentat contre le groupement de gendarmerie, à Avignon: un gendarme auxiliaire légèrement blessé, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 19 novembre : tentative d'attentat contre l'hôtel des impôts d'Arles et un bureau de l'armée de l'air à Lyon, revendiqué FLNC-Canal Historique.

1999[modifier | modifier le code]

  • 6-12 février : quatre attentats visant des bâtiments publics à Marseille, Toulon, Aubagne (Bouches-du-Rhône) et Paris, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 10 et 21 mai : quatre attentats contre une banque et des services publics à Avignon, Nîmes, La Ciotat (Bouches-du-Rhône).
  • 17-18 septembre : quatre attentats et une tentative à Corte, Calvi, Ajaccio, Porto-Vecchio et Sartène contre des bâtiments abritant des services de l’équipement et une famille bretonne.
  • 7- 8 octobre : attentat contre l'Office nationale des forêts à Corte et contre la perception de Vescovato, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 27 et 28 octobre : attentat contre l'hôtel des impôts du XIIe à Paris, revendiqué FLNC-Canal Historique.
  • 11-12 novembre : Le FLNC-Canal historique ligote trois personnes dans un bungalow de résidence à Saint-Florent.

2000[modifier | modifier le code]

  • 26 juin : découverte d'un engin explosif devant le Centre international de conférences Kléber à Paris.

2001[modifier | modifier le code]

  • 11 avril : mitraillage d'une caserne à Ajaccio, revendiqué FLNC.
  • 6 juillet : contre une caserne de CRS en construction à Furiani, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 23 juillet : contre une caserne de gendarmerie mobile à Borgo, 14 blessés, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 12 octobre : contre une trésorerie en construction à Borgo, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 21 octobre : une tentative d'attentat à l'explosif à Vescovato contre la maison d'un inspecteur des impôts, découverte à temps par la gendarmerie, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 6 novembre : contre la caserne de gendarmerie mobile de Borgo par mitraillage, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 3 novembre : une tentative d'attentat à l'explosif contre la caserne de gendarmerie mobile « Sainte Catalina » de Calvi, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 23 décembre : une tentative d'attentat à l'explosif découverte par les gendarmes contre la caserne Tamariccia de Calvi, revendiqué FLNC des anonymes.

2002[modifier | modifier le code]

  • 3 février : contre 2 villas en construction appartenant à des officiers de gendarmerie à Ventiseri, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 8 février : contre une villa à Lumio, plusieurs gendarmes blessés, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 12 février : contre la vedette des douanes dans le vieux port de Bastia, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 24 février : contre un cabinet de kinésithérapeute et contre une villa en construction à Porto-Vecchio, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 20 février : contre la villa ayant appartenu quelques années à la famille royale de Belgique, sur la plage de Palombaggia, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 5 avril : une charge explosive d'environ 300 grammes est lancée par-dessus le mur de la caserne Bacchiochi, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 6 avril : un attentat détruit plusieurs bungalows du Club Méditerranée " Santa Ambroggio " de Lumio en Balagne, revendiqué FLNC des anonymes.
  • Nuit du 5 au 6 mai : attentat contre un hôtel des impôts à Marseille. À Paris, un attentat manqué vise la caserne de Reuilly (12e).
  • 15 juillet : tentative d'attentat contre la Trésorerie principale d'Ajaccio, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 18 juillet : attentat contre la caserne de CRS en construction de Furiani dans l'agglomération de Bastia, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 6 août : attentat à l'explosif contre les locaux de l'Insee, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 29 août : tentative d'attentat au tribunal d'instance de Corte, revendiqué FLNC des anonymes.
  • 12 septembre : attentat contre le véhicule de fonction du nouveau directeur général des services de la mairie d’Ajaccio, revendiqué FLNC-Union des Combattants.
  • 25 septembre : attentat raté contre la trésorerie générale à Nice, revendiquée par le FLNC.
  • 18 octobre : nuit bleue du FLNC-Union des Combattants.
  • 24 octobre : attentat contre le Crédit Agricole à Sagone, revendiqué FLNC-Union des Combattants.
  • 26 octobre : attentat contre une agence de la Banque Populaire à Ajaccio, revendiqué FLNC-Union des Combattants.

2003[modifier | modifier le code]

  • 20 juillet : double attentat contre la direction régionale des Douanes et de la Trésorerie générale à Nice: 16 blessés légers. Revendiqué par le FLNC-Union des Combattants.

2005[modifier | modifier le code]

  • 29 mai : attentat contre la préfecture de Bastia, la DRIRE de Lucciana, la villa Hegenaux à Porto-Vecchio, les locaux de la DDE de Corte, la villa Courtaigne de Cargèse, la villa Garello de Coti-Chiavari et le trésor Public d'Ajaccio.

2006[modifier | modifier le code]

  • 23 janvier : tentative d'attentat contre une annexe du tribunal de grande instance d'Ajaccio, attentats contre les camps de vacances de Taglio-Isolaccio et de Fulelli et contre des résidences secondaires, revendiqués FLNC du 22 octobre.
  • 11-12 avril : attentat de faible puissance contre la vitrine de l'agence Eurosud, revendiqué par le FLNC du 22 octobre ou en son nom.
  • 28 avril 2006 : attentat contre la D.M.D., revendiqué par le FLNC du 22 octobre.
  • 4 mai : attentat à la voiture piégée à Corte, revendiqué FLNC du 22 octobre.
  • 11 mai : nuit bleue du FLNC-Union des combattants, 16 attentats.
  • 5 août : cinq attentats contre la Diren à Bastia, la D.D.E. à Porto-Vecchio, l'office de l'environnement à Corte, la mairie de Calvi et celle de Pianotolli-Caldarello, revendiqué FLNC du 22 octobre.
  • 10 décembre : attentat à la voiture piégée contre un cantonnement de CRS à Furiani, revendiqué FLNC du 22 octobre.

2007[modifier | modifier le code]

  • 19-20 février : tirs contre des CRS en faction devant le palais de justice d'Ajaccio.
  • 24 septembre : tir de roquette contre les locaux du centre opérationnel de gendarmerie de Montesoro, revendiqués FLNC Union des combattants.
  • 27 septembre : mitraillage du palais de justice de Sartène, revendiqués FLNC Union des combattants.
  • 5 octobre : mitraillage contre les locaux des douanes d'Ajaccio, revendiqués FLNC Union des combattants.
  • 20 octobre : attentat contre le local de l'Insee à Ajaccio, revendiqués FLNC Union des combattants.
  • 14-15 novembre : mitraillages du palais de Justice provisoire d'Ajaccio, des locaux de l'URSAFF et attentat contre le Trésor public, revendiqués FLNC Union des combattants.
  • 20 décembre 2007 : attentat contre la préfecture d'Ajaccio.

2009[modifier | modifier le code]

  • Au total 25 attentats sont revendiqués par le FLNC
  • 27 janvier : attentat à la roquette contre un véhicule de la gendarmerie à Corte[1].
  • 7 février : attentat contre une résidence à Olmeto-Plage[2].
  • 6 avril : tirs contre la façade de la gendarmerie de Bonifacio[3].
  • 11 avril : mitraillage de la brigade de gendarmerie de Porto-Vecchio[4].
  • 13 avril : attentat contre la mairie d'Oletta[5].
  • 16 novembre : double-attentat contre des résidences secondaire à Olmeto-plage et à Porticcio, l'inscription « Acquaviva GB FLNC 1987 mai un ci scurderemu » est retrouvée sur les lieux[6].
  • 25 novembre : attentat contre une résidence secondaire à Olmeto[7].
  • 22 juillet : attentat à la voiture piégée contre une caserne de la gendarmerie à Vescovato, revendiqué par le FLNC[8].

2010[modifier | modifier le code]

  • 14 janvier : à la suite de l'arrestation de membres présumés du FLNC, des dizaines de militants nationalistes s'en prennent aux forces de l'ordre et à plusieurs bâtiments à Bastia, 2 policiers sont blessés[9].
  • 18 janvier : attentats contre deux nouvelles villas à Coggia, l'inscription "Sdat G. Leclair FLNC piu che mai" est retrouvée tracée sur les lieux[10].
  • 22 janvier : des militants du FLNC rendent hommage à Vincent Stagnara par la lecture d'un texte et une "salve d'honneur" au-dessus de sa tombe à Ersa[11].
  • 19 avril : une personne a été blessée dans un triple attentat contre sa résidence secondaire au sud d'Ajaccio, la phrase "Liberta per i patriotti. Soluzione pulitica. FLNC" est retrouvée tracée sur les lieux[12].
  • 16 juin : série d'attentats et prise d'otage en Corse. Plusieurs gîtes, résidences secondaires, 3 camions de la société Kyrnolia, un bateau et un restaurant sont détruits ou subissent de très importants dommages dans de puissants attentats à la bombe. Une famille se voit aussi prendre en otage à Ocana[13]. Ces attentats sont revendiqués ou imputés au FLNC.
  • 7 juillet : attentat à la bombe contre une résidence secondaire près de la commune de Zonza. Les dégâts sont importants[14]. Revendiqué par le FLNC.
  • 25 août : attentat à la bombe contre la villa de l'ancien président du directoire du groupe Wendel, près de la commune de Porticcio en Corse Du Sud. Les occupants sont séquestrés par un commando armée[15].
  • 13 septembre : Un bâtiment d’EDF à Cargèse est entièrement détruit par une charge explosive. Un tag "FLNC" est retrouvé sur les lieux[16].
  • 16 décembre : Une résidence appartenant à un suisse est partiellement détruite à l'explosif. Les tags «speculatori fora» [«les spéculateurs dehors»] ainsi que le sigle du FLNC ont été retrouvés sur place[17].
  • 19 décembre : Deux résidences secondaires situées à Olmeto-plage, ont été endommagées par un double attentat[18].
  • 22 décembre : À Castellare-di-Casinca, douze personnes ont été saucissonnées pendant que le FLNC faisait exploser deux à Castellare-di-Casinca[19].
  • 29 décembre : Une maison témoin est la cible d'un a attentat à Prunelli-di-Fiumorbo. Les dégâts sont très importants[20].
  • 30 décembre : Une résidence secondaire appartenant à un ressortissant italien à Ghisonaccia est touchée par l'explosion d'une bombe qui ne fait que peu de dégâts[21].

2011[modifier | modifier le code]

Sur 38 actions revendiquées entre 2010 et 2011[19]

  • 1er janvier : 3 engins de chantiers (un camion, un tractopelle et un engin auto-porté) appartenant à une entreprise qui effectue des travaux de sous-traitance pour EDF sont détruits par des engins incendiaires à Prunelli-di-Fiumorbo[22].
  • 17 janvier : Une maison en construction située près de Sartène est la cible d'un attentat à l'explosif provoquant d'importants dégâts. La signature « FLNC, IFF, Sempre in lotta » est retrouvée sur les lieux[23].
  • 20 janvier : Un attentat contre un camping est réalisé à Olmeto. Les signatures « FLNC » et « FLNC-Miné » seront retrouvées. Plus tard le FLNC a démenti toute implication[24].
  • 13 mai : À Villanova, le FLNC prend en otage une famille en pleine journée, lors de la visite du garde des Sceaux Michel Mercier en Corse[19].
  • 29 juin : Charles-Philippe Paoli soupçonné par la police d'avoir été l'un des principaux chefs du FLNC en Haute-Corse a été assassiné par balles à Folelli[25].
  • 25 août : Plastiquage de deux chalets en bois Cala di Ciglio après avoir extrait les familles présentes de ceux-ci[19].
  • 28 novembre : Christian Leoni, responsable du Gang de la brise de mer et possible auteur du meurtre de Charles-Philippe Paoli est assassiné par le FLNC à San Nicolao-di-Moriani. Depuis 1993, le FLNC n'avait pas revendiqué d’assassinat[26].

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.20minutes.fr/article/294081/France-Attentat-a-la-roquette-contre-une-gendarmerie-en-Corse.php
  2. http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20090207.OBS3576/attentat_contre_une_residence_secondaire_en_corsedusud.html
  3. http://www.francesoir.fr/faits-divers/2009/04/07/corse-la-gendarmerie-de-bonifacio-attaque.html
  4. http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/topnews_reuters/20090412.REU5490/la_gendarmerie_de_portovecchio_mitraillee.html
  5. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/15/01011-20090415FILWWW00571-attentat-contre-la-mairie-d-oletta.php
  6. http://www.mondial-infos.fr/actualite/faits-divers/deux-attentats-contre-des-villas-de-corse-du-sud-18137264/
  7. http://portail.unita-naziunale.org/5684-action-contre-une-residence-secondaire-a-ulmetu-plage-2
  8. http://www.corsematin.com/ta/vescovato/205162/corse-deux-membres-d-un-flnc-unifie-revendiquent-l-attentat
  9. http://www.imageforum-diffusion.afp.com/ImfDiffusion/Search/visuMediaImage.aspx?numPage=1&srchMd=8&FastAGGREG=FLNC&FastDATE=FastSearch_AnyDate&nbItems=426&IndexNumberInRequest=4&ID_Fulcrum=449155682_0&NumPageOriginal=1&Psv=7
  10. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/01/18/01011-20100118FILWWW00484-attentats-contre-deux-villas-en-corse.php
  11. http://lci.tf1.fr/filnews/france/hommage-du-flnc-a-vincent-stagnara-5651955.html
  12. http://www.europe1.fr/Faits-divers/Une-maison-plastiquee-au-sud-d-Ajaccio-179021/
  13. http://portail.unita-naziunale.org/13182-retour-de-laction-clandestine-en-corse-avec-une-serie-dattentats
  14. http://portail.unita-naziunale.org/13649-sainte-lucie-de-porto-vecchio-une-villa-en-construction-endommagee
  15. http://www.lepoint.fr/societe/corse-du-sud-la-villa-de-l-ancien-pdg-de-wendel-plastiquee-26-08-2010-1228744_23.php
  16. http://www.corsematin.com/article/faits-divers/une-agence-edf-detruite-a-cargese
  17. http://www.20minutes.fr/ledirect/640849/societe-une-residence-partiellement-detruite-lexplosif-corse-sud
  18. http://portail.unita-naziunale.org/16543-double-attentat-du-flnc-contre-des-residences-secondaires-selon-corsematin-com
  19. a, b, c et d http://www.corsematin.com/article/ajaccio/flnc-38-actions-clandestines-revendiquees
  20. http://www.alta-frequenza.com/index.php/fr/l_info/l_actu/attentat_contre_une_maison_temoin_a_prunelli_di_fium_orbu_45983
  21. http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hI5hzMCCqbF7fB4K0HGN-qjdSYSw?docId=CNG.fa40a9bb517fc84e60896c8efc066e01.241
  22. http://24ore.club-corsica.com/depeches.html?article=110102114304.4uzm90aw
  23. http://portail.unita-naziunale.org/16931-attentat-contre-une-villa-a
  24. http://infurmazione.unita-naziunale.org/corse-olmeto-plage-un-camping-vise-par-un-attentat-signe-flnc/2011/01/
  25. http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/11/le-flnc-renoue-avec-les-conferences-de-presse-clandestines_1547189_3224.html
  26. http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/12/02/pour-la-premiere-fois-depuis-1993-le-flnc-revendique-un-assassinat_1612650_3224.html