Liebvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liebvillers
Liebvillers
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Canton Maîche
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Maîche
Maire
Mandat
Georges Chatelain
2014-2020
Code postal 25190
Code commune 25335
Démographie
Population
municipale
170 hab. (2016 en augmentation de 12,58 % par rapport à 2011)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 10″ nord, 6° 47′ 05″ est
Altitude Min. 356 m
Max. 650 m
Superficie 3,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Liebvillers

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Liebvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Liebvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Liebvillers

Liebvillers est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté.

En patois : Liebvelai.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Libunwiller en 1136 ; Libunvillar, Lebonvillar en 1139 ; Libovilare en 1179 ; Libiviler en 1187, 1194 ; Libunvilar en 1224 ; Liebvillers en 1242 ; Liebvillaire en 1702 ; Liebevillers en 1765[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montécheroux Rose des vents
Noirefontaine N
O    Liebvillers    E
S
Bief Saint-Hippolyte

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1242, le village entre dans la seigneurie de Clemont, comté de Montbéliard et y restera jusqu'à l'annexion française en 1699[réf. nécessaire].

En 1790, le village est incorporé au département du Doubs.

Le , une attaque allemande du maquis du Lomont fait neuf prisonniers dont deux seulement rentreront de Ravensbrück. Un monument[2] et un odonyme local (« Place du 19-Août-1944 ») rappellent cet événement. Le monument est orné d'une sculpture de Jean-Pierre Moreau : Résistance, qui rend hommage à ces hommes et à la Résistance. Elle a été érigée en 1994 par la commune, lors du « 50e anniversaire de la Montée au Lomont », manifestation organisée par l'association Le Carrousel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 octobre 1840 28 avril 1848 Melchior-Joseph Régnier    
10 octobre 1848 29 août 1852 Barthélémy Marquand    
29 août 1852 13 août 1860 Charles Roy    
13 août 1860 11 août 1866 Xavier Catin    
11 août 1866 14 mai 1871 Barthélémy Marquand    
14 mai 1871 18 février 1875 Florentin Racine    
18 février 1875 10 avril 1881 Auguste Roy    
26 juin 1881 3 décembre 1899 Auguste Georgy    
3 décembre 1899 octobre 1923 Émile Turquois    
2 décembre 1923 18 mai 1945 Louis-Émile Faivre    
18 mai 1945 8 septembre 1945 Jeanne Nitzer    
8 septembre 1945 19 mai 1973 Paul Bitatd    
19 mai 1973 10 juin 1978 Daniel Riche    
10 juin 1978 24 mars 2001 Gertrude Bourquin    
24 mars 2001 En cours
(au 9 décembre 2014)
Georges Chatelain[3] DVG Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 170 habitants[Note 1], en augmentation de 12,58 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
110126138123160221264343325
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
320294319405522547443508460
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
532507532555673453355311354
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
331291194162192187209173167
2016 - - - - - - - -
170--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Arche du Bisontin
Porche de la grotte du Bisontin, vu de l'intérieur.

La commune a la particularité de ne pas avoir d'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  2. (it) « Lievvillers > Tombe & monumenti », sur it.geneanet.org le site italien de Geneanet (consulté le 19 août 2017)
  3. [PDF] Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]