Cernay-l'Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cernay-l'Église
Cernay-l'Église
L'église Saint-Antoine de Cernay-l'Église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Montbéliard
Canton Maîche
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Maîche
Maire
Mandat
Gérard Gentit
2014-2020
Code postal 25120
Code commune 25108
Démographie
Population
municipale
302 hab. (2017 en augmentation de 4,14 % par rapport à 2012)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 28″ nord, 6° 49′ 54″ est
Altitude Min. 787 m
Max. 982 m
Superficie 5,95 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Cernay-l'Église
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Cernay-l'Église
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cernay-l'Église
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cernay-l'Église

Cernay-l'Église est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Fourmis, un sobriquet comme en ont reçu depuis des temps anciens, nombre d'habitants de communes du Doubs[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cernay en 1285, 1434 ; Cernay-les-Maîches en 1531 ; Cernay-l'Église par décret du 22 février 1923[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Thiébouhans Rose des vents
Maîche N
O    Cernay-l'Église    E
S
Charquemont Damprichard

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Michel Tissot[3]
mars 2014 En cours Gérard Gentit SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2017, la commune comptait 302 habitants[Note 1], en augmentation de 4,14 % par rapport à 2012 (Doubs : +1,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
378407415424172185175201172
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
169183184151153157178141127
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
118133143124129128118119128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
109117154225232258259282303
2017 - - - - - - - -
302--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

- L'église Saint-Antoine (XVe siècle) conserve un important retable Renaissance ainsi que de nombreuses statues classées monuments historiques. Située dans le diocèse de Besançon, elle est desservie par l'unité pastorale de Maîche. Le curé est le père Bruno Doucet.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Originaire de la paroisse de Cernay (qui s'appelait alors Cernay-lèz-Maîche), la famille Bouhélier (ou Bouhêlier) fournit de nombreux guerriers au service des comtes de Bourgogne. Les plus connus, Jean-Ferdinand et Alexandre, deux frères qui étaient respectivement capitaine et capitaine-lieutenant dans les armées impériales, contribuèrent à la capture du roi François Ier à la bataille de Pavie (1525), haut fait pour lequel ils furent anoblis le 15 août 1533 par l'empereur Charles Quint[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilés et surnoms des habitants de Franche-Comté
  2. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 2, BESANÇON, CÊTRE,
  3. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. Ulysse Robert, Les Bouhélier, Annales Franc-Comtoises, 3, 48, 1865.
  9. Émile Fourquet, Les hommes célèbres de Franche-Comté, éd. Sequania, Besançon 1929.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]