Quatre Fantastiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Quatre Fantastiques)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Quatre Fantastiques (homonymie).

Les Quatre Fantastiques
Personnage de fiction apparaissant dans
Fantastic Four.

Logo de la série.
Logo de la série.

Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Aventuriers, explorateurs
Adresse Le Baxter Building (en) (Manhattan, New York, États-Unis) ; autrefois le Four Freedoms Plaza (au même endroit) et le Four Pier (Manhattan, New York)
Ennemi de (voir section)

Membres (composition actuelle)
Mr Fantastique
La Femme invisible
La Torche humaine
La Chose

(anciens membres)
Angel
Miss Chose (« She-Thing »,
Sharon Ventura)

Miss Hulk
Nova (Richard Rider)
Luke Cage
Medusa
Crystal
Tornade
La Panthère noire
L'Homme-fourmi
Wolverine
Spider-Man
Ghost Rider
Hulk


Créé par Stan Lee
Jack Kirby
Première apparition Fantastic Four (vol. 1) #1
(novembre 1961)
Éditeurs Marvel Comics

Les Quatre Fantastiques ou les Fantastiques (« Fantastic Four » en version originale) est le nom d'une équipe de super-héros évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créée par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, l'équipe apparaît pour la première fois dans le comic book Fantastic Four (vol. 1) #1 en novembre 1961.

Fantastic Four désigne le groupe ainsi que le nom de la série dédiée, qui fut la plus longue série éditée par Marvel. Elle s'achève après 50 ans en février 2011 avec le #588. Un mois plus tard, une nouvelle série est lancée, qui reprend certains personnages de l'équipe d'origine, rebaptisée simplement FF (Future Foundation, la Fondation du futur en VF).

Après trois ans d'absence, la série Fantastic Four est annoncée de retour pour août 2018, avec Dan Slott au scénario et Sara Pichelli aux dessins.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

Version originale[modifier | modifier le code]

Logo des costumes des Quatre Fantastiques.

En 1961, Martin Goodman, éditeur propriétaire de la firme Atlas Comics (anciennement Timely Comics et future Marvel Comics), au vu du succès du comic book The Justice League of America édité par DC Comics suggère à Stan Lee, scénariste, dialoguiste et responsable éditorial chez Atlas, de créer une série mettant en scène un groupe de super-héros[1].

Stan Lee propose au dessinateur Jack Kirby de travailler avec lui sur ce concept, et de leurs discussions naît le comics The Fantastic Four dont le premier numéro sort le [2],[a] et qui met en scène les aventures de quatre super-héros : Mr Fantastique (Mr. Fantastic), l'Invisible (Invisible Girl), la Torche humaine (Human Torch) et la Chose (Thing).

Le rythme de parution est d'abord bimestriel mais, après le #6, le comics devient mensuel[3] en raison du succès important qu'il connaît. Kirby et Lee vont travailler ensemble pendant 102 numéros[4], ce qui donna une assise et une cohérence exceptionnelle à cette série. Cette cohérence s'établit par le retour de personnages (super-vilains et compagnons des héros), ce qui est classique, mais aussi par l'évolution de ceux-ci. Ainsi, Mr Fantastique et l'Invisible ne resteront pas d'éternels fiancés mais vont se marier puis avoir un fils, Franklin Richards, le personnage de Namor qui apparaît comme un super-vilain (mais les Fantastiques lutteront parfois à ses côtés, comme dans l'épisode #33), etc.

Si les histoires se déroulent dans un premier temps sur un seul numéro, elles se développent peu à peu sur plusieurs numéros (il en est ainsi pour la première fois aux #16 et #17, lors de la lutte contre le Docteur Fatalis). Cette période voit aussi grandir l'importance de Jack Kirby en tant qu'auteur.

La méthode d'écriture des histoires, instaurée par Stan Lee, se base sur une discussion entre le scénariste et le dessinateur. Ce dernier va ensuite réaliser ses pages, sur lesquelles Lee écrit ses dialogues[5]. La liberté laissée à l'artiste est importante, celui-ci pouvant participer à la conception du synopsis. Jack Kirby va profiter de cette liberté pour apporter de nombreuses idées personnelles[6] ; c'est lui notamment qui créera le personnage du Surfer d'argent dans le numéro 48 du comics[7].

Lee et Kirby vont créer tout un panthéon de personnages hauts en couleurs, tant hostiles (le Docteur Fatalis, un tyran scientifique ; Galactus, le dévoreur de monde ; Diablo l'alchimiste ; le Penseur fou et ses robots, etc.) qu'amis (Alicia Masters, la femme aveugle et sculpteur, amoureuse de la Chose ; Wyatt Wingfoot, le condisciple de fac de Johnny d'origine amérindienne ; Agatha Harkness, la sorcière et nounou du fils du couple Richards ; la race mutante des Inhumains, etc.).

Outre la folle imagination des aventures, il s'agit aussi de la série qui introduit la Panthère noire, le premier super-héros noir de Marvel Comics. Mais cette force créatrice va peu à peu s'étioler, probablement parce que Kirby se lasse de ne pas avoir plus de reconnaissance pour son travail[6]. Il va finalement quitter la série après le numéro 102. Lee, pour le remplacer, fait d'abord appel à John Romita qui réalisera les épisodes #103 à #106, puis à John Buscema qui restera du #107 au #130 et reviendra plusieurs années après pour les épisodes #296 à #309. Stan Lee quitte, lui, la série pour se consacrer à son rôle d'éditeur au #126.

Se succèderont au scénario : Roy Thomas du #127 au #133 et du #156 au #182, Gerry Conway (qui racontera le divorce puis les retrouvailles du couple Richards) de l'épisode #134 au #152, Len Wein du #184 au #194, Marv Wolfman aidé de Keith Pollard du #195 au #217, Doug Moench #222-231, John Byrne, qui est aussi responsable du dessin et de l'encrage du #232 au #294, Roger Stern, Steve Englehart, Walt Simonson du #334 au #354 et Tom De Falco du #356 au #416, qui clôt la série. De nombreux dessinateurs se succèdent durant cette période : Rich Buckler, George Perez, Keith Pollard, Bill Sienkiewicz, Walt Simonson et Paul Ryan occupent ce rôle pendant une longue période.

Après l'épisode #416, la série est relancée en 1996 avec un nouveau numéro un, au prétexte qu'après l'attaque de la créature nommée Onslaught les Fantastiques et les Vengeurs sont envoyés dans une dimension parallèle. Brandon Choi et Jim Lee écrivent les scénarios des douze premiers numéros, le treizième et dernier étant laissé à James Robinson ; Jim Lee dessine aussi les six premiers épisodes puis confie cette tâche à Brett Booth et Ron Lim ; Mike Wieringo dessine le dernier épisode. Après cela, Les Quatre Fantastiques reviennent dans leur dimension originelle et une nouvelle série commence. Les scénaristes qui se succèdent sont : Scott Lobdell, Chris Claremont, Carlos Pacheco avec Rafael Marin (et aidés par Jeph Loeb ensuite) ; les dessinateurs sont : Alan Davis et Mark Farmer, Salvador Larroca et enfin Carlos Pacheco, en alternance avec Jeff Johnson.

Une nouvelle équipe, composée de Mark Waid et Mike Wieringo, va être responsable du comics à partir du #60, qui restera pendant près de trois ans. C'est durant cette période qu'au #70, qui est aussi le 500e épisode des aventures des Quatre fantastiques, le comics reprend son ancienne numérotation. Viennent ensuite les équipes de Joe Michael Straczynski et Mike McKone, Dwayne McDuffie et Paul Pelletier et enfin Mark Millar et le duo Bryan Hitch /Paul Neary. À partir du #570, c'est Jonathan Hickman qui rédige les scénarios dessinés dans un premier temps par Dale Eaglesham puis par Steve Epting jusqu'au #588, dernier de la série qui voit la mort de la Torche humaine. Après cette tragédie, une nouvelle équipe se forme et ses aventures sont contées dans un nouveau comics nommé simplement FF (Future Fondation ou Fondation du Futur).

Le , les groupes Disney-Marvel et Fox démentent les rumeurs associant l'arrêt du comics avec une quelconque discorde au sujet des droits d'adaptation cinématographiques[8].

La série reprend dans sa numérotation d'origine après l'arrêt de FF-Future Fondation et continue jusqu'au #645 en 2015. Après les évènements de Secret Wars III, elle ne reprend pas comme les autres séries Marvel mais s'arrête totalement. Mr Fantastique, l'Invisible et leurs enfants disparus, seuls restent la Torche humaine et la Chose. La Torche part vivre chez les Inhumains alors que la Chose part pour les étoiles dans l'équipe des Gardiens de la Galaxie.

Au début de l'année 2018, dans un second volume de Marvel-Two-in-One scénarisé par Chip Zdarsky sur des dessins de Jim Cheung (en), la Chose et la Torche humaine refont équipe afin de retrouver un objet construit par Red Richards qui permet les voyages entre les dimensions, afin qu'il ne tombe dans de mauvaises mains. À la suite de cette histoire, et après trois ans d'absence, la série Fantastic Four est annoncée de retour pour août 2018 avec Dan Slott au scénario et Sara Pichelli aux dessins.

Version française[modifier | modifier le code]

La série a été publiée en France dès 1969 dans la revue Fantask (no 1 à 7), puis en 1970-71 dans Marvel (no 1 à 13). À la suite de l'interdiction de ces deux revues par la censure française, la série sera publiée sous forme d'albums (Une aventure des Fantastiques, à partir du 2e trimestre 1973) puis dans le périodique Nova dès 1978 (tous aux éditions Lug, devenues par la suite Semic). Le titre français choisi par Lug était Les Fantastiques.

Le quotidien France-Soir a également publié les premiers épisodes sous formes de planches quotidiennes en 1973.

Depuis 1996, ce sont les éditions Panini / Marvel France qui se chargent de l'édition en français dans différents magazines qui se succèdent (Silver Surfer, Fantastic Four, Marvel Elite, Marvel Legends, Marvel Icons et Iron Man (v4) depuis juillet 2012[9]).

Biographie de l'équipe[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Exposés à une dose massive de rayons cosmiques lors d'une mission spatiale, le scientifique Red Richards (Reed Richards en version originale) et ses compagnons, sa fiancée Jane Storm (Susan « Sue » Storm en VO), le frère de celle-ci Johnny Storm et son ami Benjamin « Ben » Grimm acquièrent des pouvoirs surhumains. Ils deviennent respectivement Mr Fantastique (Mr. Fatastic), la Femme invisible (Invisible Girl puis Invisible Woman), la Torche humaine (Human Torch) et la Chose (The « Thing »). Sous le nom des Quatre Fantastiques, les quatre amis luttent contre des super-vilains extraterrestres ou provenant d'autres dimensions qui menacent la Terre.

Civil War[modifier | modifier le code]

À la suite des évènements du crossover Civil War, les Quatre Fantastiques sont déchirés : la Femme invisible et son frère Johnny Storm rejoignent les Secret Avengers de Captain America, tandis que Mr Fantastique rejoint les partisans de la loi d'enregistrement des être surhumains défendue par Iron Man. La Chose, de son côté, quitte les États-Unis pour la France.

Au terme de Civil War, l'équipe est constituée de la Torche humaine, la Chose, Tornade et la Panthère noire.

Future Foundation[modifier | modifier le code]

La série Fantastic Four s'achève au #588 avec la mort de la Torche humaine. Le héros Spider-Man intègre alors l'équipe, qui est renommée (ainsi que la série) « Future Foundation » (FF, la Fondation du futur), reprenant les initiales de « Fantastic Four ». Dans un hologramme-testament, la Torche humaine indique comme dernière volonté le souhait d'intégrer Spider-Man à la famille. Cette décision s'explique par la relation fraternelle qu'ils entretenaient tous les deux.

Personnages[modifier | modifier le code]

Équipe originelle[modifier | modifier le code]

Cosplay des Quatre Fantastiques (avec Miss Hulk).

Les Quatre Fantastiques est la première équipe de super-héros des éditions Marvel Comics. Le succès de l'équipe depuis sa création ne s'est pas démenti, sans doute parce que les personnages ont des personnalités très différentes, auxquelles chacun des lecteurs peut s'identifier :

  • Red Richards (Reed Richards en version originale), alias Mr Fantastique (Mr. Fantastic), le leader du groupe, est un scientifique de génie capable de résoudre n'importe quel problème ; il ne s'énerve jamais et est décrit comme le père et le mari parfait. Il peut notamment déformer son corps malléable, comme un élastique.
  • Jane Storm (Susan « Sue » Storm en VO), alias l’Invisible puis la Femme invisible (Invisible Girl puis Invisible Woman), qui devient l'épouse de Red Richards au cours de la série, est le personnage central du groupe, autour duquel les autres personnages gravitent : épouse de l'un, sœur de l'autre et ancienne muse du dernier. Elle peut devenir invisible et créer des champs de force, eux aussi invisibles.
  • Johnny Storm, alias la Torche humaine (Human Torch en VO), le frère de Jane Storm, est un jeune homme insouciant qui apprend la vie d'adulte au fil des aventures du groupe. Très frimeur et tête brûlée (à l'image de son nom de code) à ses débuts, il devient plus réfléchi par la suite mais reste un idéaliste. Il peut enflammer son corps et, ainsi, voler dans airs et générer des rafales de flammes.
  • Benjamin « Ben » Grimm, alias la Chose (The « Thing » en VO), est le dernier membre du groupe. Individu transformé en un être de pierre de couleur orangée doué d'une force et d'une résistance titanesque, il vit cependant une tragédie personnelle, incapable de retrouver sa forme humaine. Il ressemble au personnage de la Bête car, malgré son apparence monstrueuse de créature de pierre au tempérament râleur et soupe au lait, se cache un individu chaleureux au cœur d'or ; il est de plus un ancien amoureux transi de Jane, ce qui ne manquera pas de créer des tensions entre lui et Red Richards.

Les pouvoirs des Quatre Fantastiques, développés par les radiations cosmiques, peuvent être mis en relation avec les quatre éléments : le feu pour la Torche humaine, la terre pour la Chose, l'eau pour Mr Fantastique (son corps malléable ayant un aspect « fluide ») et l'air pour la Femme invisible[10]. Ils peuvent aussi être reliés avec leurs caractères respectifs : Johnny Storm est dans la vie une vraie « tête brulée » et un casse cou ; Ben Grimm est solide comme un roc et a toujours protégé son ami d'enfance, Red, au lycée ; Red Richards possède un corps aussi malléable et étirable que son génie ; enfin, le champ de force de Jane, une personne (à l'origine) réservée et protectrice envers sa petite « famille ».

Personnages récurrents et anciens membres

Entourage[modifier | modifier le code]

Les aventures des Quatre Fantastiques ont été, pour Stan Lee et Jack Kirby, un champ d'expérimentation particulièrement fertile pour créer des personnages plus ou moins importants de l'univers Marvel. On peut citer parmi eux :

Famille
Alliés

Ennemis[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

La thématique de la série sur les Quatre Fantastiques est assez différente des autres séries de comics. Avant tout, les Quatre Fantastiques sont une « famille » et des « explorateurs », là où d'autres héros sont des défenseurs, des combattants ou des champions.

Les Quatre Fantastiques (et particulièrement Red Richards) sont à l'origine de plusieurs découvertes de lieux, peuples et civilisations étrangères (passées, présentes ou futures) importantes dans l'univers Marvel. On peut citer, entre autres : la Zone négative, la cité d'Attilan ou d'Atlantis, les races Skrull, Kree et les Inhumainsetc.

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Ultimate Fantastic Four[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ultimate Fantastic Four.

En 2000, se développe la collection Ultimate, qui présente, dans un contexte moderne, les grands personnages Marvel. Après Ultimate Spider-Man, Ultimate X-Men, et Ultimates (version alternative des Vengeurs), les Fantastiques ont droit en 2004 à leur version moderne dans Ultimate Fantastic Four.

Si les personnages restent globalement les mêmes, les enjeux sont différents, et les références sont modernisées. Par exemple, ce ne sont plus les rayons cosmiques qui donnent leurs pouvoirs aux héros, mais la téléportation dans la Zone négative.

Marvel 1602[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marvel 1602.

Adaptations dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Les acteurs Ioan Gruffudd et Michael Chiklis sont les interprètes de Mr Fantastique et la Chose dans les films sur les Quatre Fantastiques en 2005 et 2007.
Michael Chiklis porte un t-shirt avec la devise de la Chose : « It's clobbering time ».

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La date indiquée sur le comic est novembre 1961, car les comic books aux États-Unis paraissent le plus souvent quelques mois avant la date inscrite sur la couverture, et ce depuis la parution du premier comic en mai 1930, Famous Funnies.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin Gitlin, Stan Lee : Comic Book Superhero, ABDO Publishing, 2010, p.8-9.
  2. (en) « Fantastic Four #1 (1961) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur marvel.com (consulté le 17 octobre 2011), présentation du comic en version numérisée sur le site Marvel.com.
  3. (en) « Jack Kirby Checklist », TwoMorrows, 1998, p. 19.
  4. (en) « Jack Kirby Checklist », TwoMorrows, 1998, p. 21.
  5. (en) Sue L. Hamilton, Stan Lee, ABDO, 2007, p. 22.
  6. a et b (en) Chris Harper, « Not-so-trivial pursuits », The Jack Kirby Collector 9, Special Fantastic Four Theme, février 1996, p. 5.
  7. (en) Stan Lee, Jack Kirby, Marvel Masterworks : The Fantastic Four vol. 5 #25, Marvel Comics.
  8. (en) Joe Comicbook, « Fantastic Four Comic Cancellation Not Related To The Movie According To Disney & Fox Executives », sur Comicbook.com,
  9. « "Marvel XXL" : changements de formules », wtcomics.mdata.fr.
  10. (en) B. J. Oropeza, The Gospel According to Superheroes : Religion and Pop Culture, Peter Lang, , 295 p. (ISBN 9780820474229, lire en ligne), p. 115

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]