Lenín Moreno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moreno.
Lenín Moreno
Lenín Moreno en 2015
Lenín Moreno en 2015
Fonctions
Vice-président de la République de l'Équateur

(6 ans 4 mois et 9 jours)
Élection
Réélection
Président Rafael Correa
Prédécesseur Alejandro Serrano Aguilar
Successeur Jorge Glas
Biographie
Nom de naissance Lenín Boltaire Moreno Garcés
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Nuevo Rocafuerte (Équateur)
Nationalité équatorienne
Parti politique Alianza País
Diplômé de université centrale de l'Équateur
Religion catholicisme

Lenín Moreno

Lenín Moreno Garcés est un homme d'État équatorien, né à Nuevo Rocafuerte, province de Orellana, le 19 mars 1953, vice-président de la République de l'Équateur de 2007 à 2013. Élu au côté du président Rafael Correa lors des élections de 2006, il est investi comme vice-président le , puis réélu en 2009 pour un nouveau mandat de quatre ans. Il ne se représente pas en 2013, et c'est Jorge Glas qui lui succède. Il est candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lenín Moreno est licencié en administration publique de l’université centrale de l'Équateur et y a aussi suivi trois années en psychologie.

Il a occupé différentes fonctions dirigeantes dans les domaines de la formation professionnelle, de l’administration et du tourisme. De 2001 à 2004 il a été directeur du Centre national pour les handicapés et a dirigé à ce titre la première étude publique sur la situation des handicapés en Équateur[1]. Depuis 2004, il dirige la fondation Eventa qui s’intéresse à l’intelligence émotionnelle et à la promotion de l’humour sous toutes ses formes. Il est également conférencier sur les thèmes de la motivation et de l’humour dans la vie et le travail et a publié différents ouvrages traitants de ces sujets.

Victime d’une agression en 1998, une lésion à la moelle épinière due à un coup de feu le laisse partiellement paralysé et le contraint à se déplacer à l’aide d’un fauteuil roulant.

Il se définit comme « un homme qui a décidé de revenir à la vie ». Lors de la campagne électorale, il a annoncé que si son parti obtenait la victoire, il continuerait à travailler pour pallier les conséquences des discriminations envers les personnes handicapées.

Politique[modifier | modifier le code]

La vice-présidence de la République[modifier | modifier le code]

Les mandats de Lenín Moreno comme vice-président de la République, de 2007 à 2013 au coté de Rafael Correa, sont notamment marqués par son action pour les droits et le bien-être des personnes handicapées, se positionnant comme le principal animateur de cette thématique au niveau sud-américain. Sous son impulsion, l'Équateur est devenu l'un des pays les plus avancés d'Amérique du Sud concernant les problématiques liées au handicap, grâce notamment à un investissement massif de l'État: les dépenses liées au handicap dans le budget national passent de 2 à 150 millions de dollars au cours de ses deux mandats. Parmi les principales mesures mises en œuvre, on peut citer les campagnes de dépistage précoce des principales causes de handicap afin de permettre une meilleure prise en charge, et la mise en place d'un quota minimal de 4% de travailleurs handicapés pour les principaux employeurs du pays. Près de 200 000 handicapés physiques ont reçu un traitement, et plus de 400 000 se sont vu fournir des matériels spécifiques (fauteuils roulants, matelas adaptés etc)[2].

En décembre 2013, sur nomination de Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, Lenín Moreno a été nommé envoyé spécial sur le handicap et l’accessibilité[3]. En 2014, la Maison du rire et de l'humour de Cluny lui décerne son prix Humour et résistance[3].

Élection présidentielle équatorienne de 2017[modifier | modifier le code]

Il est candidat pour le mouvement de gauche socialiste Alianza País à l'élection présidentielle équatorienne de février 2017. Sa candidature est accompagnée par celle de Jorge Glas pour la vice-présidence de la République[4]. Il arrive en tête du premier tour avec 39.3 % des voix, contre 28.2 % à son principal adversaire, Guillermo Lasso. Il n'atteint ainsi pas la barre des 40 % nécessaire pour être élu au premier tour[5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Filosofía para la Vida y el Trabajo (philosophie pour la vie et le travail)
  • Teoría y Práctica del Humor (théorie et pratique de l’humour)
  • Ser Feliz es Fácil y Divertido (être heureux est facile et amusant)
  • Los Mejores Chistes del Mundo (les meilleures blagues du monde)
  • Humor de los Famosos (humour des célébrités)
  • Ríase no sea enfermo (riez ne soyez pas malade)
  • Cuentos no Ecológicos (contes non écologiques)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Présidentielle en Equateur : comment le scrutin peut-il stopper la «révolution citoyenne» ? », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Ecuador's Lenín Moreno gives revolutionary turn by quitting while on top, The Guardian, 19 février 2013
  3. a et b « L’humour, l’arme de construction massive de Lenin Moreno », LeCourrier,‎ (lire en ligne)
  4. (es) El Telégrafo, « Moreno: "Queridos militantes de Alianza PAIS: acepto" », El Telégrafo,‎ (lire en ligne)
  5. (fr) « En Equateur, Lenin Moreno remporte le premier tour de l’élection présidentielle », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)