Michelle Obama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Obama (homonymie).
Michelle Obama
Portrait officiel de Michelle Obama (2013).
Portrait officiel de Michelle Obama (2013).
Première dame des États-Unis
Depuis le
Prédécesseur Laura Bush
Biographie
Nom de naissance Michelle LaVaughn Robinson
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Chicago, Illinois (États-Unis)
Conjoint Barack Obama
Enfants Malia Ann Obama (1998-)
Natasha Sasha Obama (2001-)
Université Université de Princeton
Université Harvard
Signature de Michelle Obama

[1]Michelle LaVaughn Obama, née Michelle LaVaughn Robinson le à Chicago, est une avocate et écrivaine américaine. Elle est l'épouse de Barack Obama, avocat devenu sénateur de l'Illinois, puis 44e président des États-Unis.

Elle est la première « Première dame » (First Lady) afro-américaine de l'histoire des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

Michelle Robinson naît et grandit à Chicago, dans le quartier de South Shore, l'un des secteurs communautaires de la ville. Elle a un frère aîné, Craig, entraîneur du club de basket-ball de l'Université d'État de l'Oregon, les Beavers d'Oregon State. Son père Fraser Robinson est décédé en 1991. Sa mère Marian Robinson (née Shields) vit avec le couple présidentiel à la Maison Blanche[2].

Michelle Robinson étudie à l'Université de Princeton et à la faculté de droit de Harvard, dont elle sort diplômée en 1988. Elle se spécialise alors dans le marketing et la propriété intellectuelle.

Michelle Obama rencontre Barack Obama alors qu'ils sont les deux seuls afro-Américains du cabinet d'avocat Sidley Austin, pour lequel ils travaillent. Elle est d'ailleurs son mentor lorsqu'il est embauché. Ils se marient le mais tous deux choisissent de rester à Chicago, plutôt que de se rapprocher de Washington. Leur première fille, Malia, naît le et leur seconde fille, Natasha (dite Sasha), le .

Parmi les ancêtres maternels de Michelle Obama, son arrière-arrière-grand-mère, Melvinia Shields, était esclave sur la plantation de Henry Murs Shields dans le comté de Clayton, en Géorgie américaine. Le premier fils de Melvinia, Dolphus T. Shields, était un métis, né esclave vers 1860, dont, sur la base de recherche ADN, des chercheurs ont pu identifier que Charles Marion Shields (à 20 ans), fils de son patron était probablement le père. Dolphus Shields a déménagé à Birmingham, en Alabama après la guerre de Sécession, puis certains de ses enfants ont émigré vers Cleveland et Chicago.

Carrière[modifier | modifier le code]

La famille Obama dans le bureau ovale.

Après ses études, Michelle Robinson revient à Chicago, et travaille pour le cabinet d'avocats Sidley Austin. Elle entre également dans l'équipe du maire démocrate de Chicago, Richard M. Daley (pendant son mandat 1989-2011), où elle occupe le poste d'assistante du maire.

En 1993, la désormais Michelle Obama devient la directrice générale du Chicago office of Public Allies, une association à but non lucratif encourageant les jeunes à travailler dans des associations à but social et non lucratif. En 1996, elle travaille pour l'Associate Dean of Student Services, à l'Université de Chicago où elle développe le centre de service communautaire.

En 2002, elle commence à travailler pour l'hôpital de l'université de Chicago, comme directrice générale des affaires communautaires. En mai 2005, elle devient vice-présidente des affaires externes de l'université de médecine de Chicago.

Première dame des États-Unis[modifier | modifier le code]

Barack et Michelle Obama rencontrant le pape Benoît XVI, le 10 juillet 2009, au Vatican.

La campagne présidentielle de 2008[modifier | modifier le code]

Avec la campagne de son mari à l'élection présidentielle américaine de 2008, Michelle Obama devient rapidement un personnage médiatique. En effet, en juillet 2007 et 2008[3], le magazine américain, Vanity Fair la classe parmi les dix personnes les mieux habillées du monde.

En novembre 2008, le magazine 02138 la classe neuvième des cent anciens élèves d'Harvard les plus influents. Son mari est alors classé premier[4].

Son discours lors de la convention démocrate de Denver, lors de laquelle son mari est désigné en qualité de candidat à l'élection présidentielle, est remarqué[Par qui ?]. Pendant la campagne électorale de son mari, elle réduit considérablement son activité professionnelle. Elle fait l'objet de vives attaques alimentées par l'équipe de campagne du républicain John McCain pour avoir annoncé « que pour la première fois de sa vie elle était vraiment fière de son pays[5] ».

Première dame des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le 20 janvier 2009, au pied du Capitole, elle tient la Bible sur laquelle son mari prête serment. À ce moment, Barack Obama devient président, et elle, première dame. Plus de deux millions de personnes sont présentes à Washington D.C. pour assister à la cérémonie.

Le , elle rencontre le pape Benoît XVI lors de la visite du président des États-Unis au Vatican.

Barack et Michelle Obama au palais du Quirinal (Italie), en 2008.

En 2010, Forbes la classe au premier rang de la liste des femmes les plus puissantes du monde. En 2011, elle est 8e, en 2012 7e, en 2013 4e, en 2014 8e et en 2015 10e.

Elle va participer à un épisode spécial de la série télévisée de Disney Channel Jessie[réf. nécessaire].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Ses vacances en août 2010 en Espagne, dans le contexte de la crise économique, provoquent une vive polémique aux États-Unis, les médias américains la surnommant « Marie-Antoinette »[6].

Le 27 janvier 2015, au lendemain de l'enterrement du roi d'Arabie saoudite Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, Michelle Obama apparaît non voilée tout comme Condoleezza Rice, Hillary Clinton et Angela Merkel alors que les femmes saoudiennes sont obligées de sortir voilées, voire sortent le plus souvent avec un niqab[7],[8]. Si officiellement les dirigeants ne réagissent pas, certains d'entre eux refusent de lui serrer la main et passent devant elle en l'ignorant[9].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le 15 janvier 2010, Michelle Obama rejoint la Croix-Rouge américaine dans le but de soutenir les victimes du séisme en Haïti.

En décembre 2015, dans le cadre de sa campagne Better Make Room orientée sur l'éducation, elle réalise un clip de rap parodique intitulé Go To College[10] aux côtés de l'humoriste américain Jay Pharoah, dans lequel elle incite les lycéens à s'inscrire à l'université. La demande est en effet en baisse à cause d'un taux d'échec de l'ordre de 45 % des étudiants durant le cursus les menant au Bachelor, et les jeunes préfèrent alors entrer dans la vie active après le lycée[11].

En janvier 2010, elle lance la campagne Let's move pour lutter contre l'obésité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Michelle Obama : elle-même dans la serie Jessie (saison 3, épisode 13)
  • Michelle Obama : elle-même dans la serie NCIS : Enquêtes spéciales (saison 13, épisode 22)
  • Michelle Obama : elle-même dans la série The Night Shift (saison 2, épisode 12)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Zindika Kamauesi, Valiant Women, Profiles of African Women in Struggle 1500-1970s, BIS Publication,‎ , 41 p. (ISBN 978-1-903289-63-1)
  2. (en) Zindika Kamauesi, Valiant Women, Profiles of African Women in Struggle 1500-1970s, BIS Publication,‎ , 41 p. (ISBN 978-1-903289-63-1)
  3. Les mieux habillé(e)s selon Vanity Fair - 5 août 2008
  4. (en) La liste 2008 des 100 anciens élèves d'Harvard les plus influents
  5. Comment Michelle Obama rentre dans le moule (à gâteau) - Rue89, 20 juin 2008
  6. « Les vacances trop "somptueuses" de Michelle Obama en Espagne », washington.blogs.liberation.fr, 7 août 2010
  7. « Le "non" au voile de Michelle Obama », latribune.fr, 29 janvier 2015
  8. « Non voilée, Michelle Obama choque l'Arabie saoudite », lepoint.fr, 28 janvier 2015
  9. « Apparue non voilée en Arabie saoudite, Michelle Obama crée la polémique », lalibre.be, 28 janvier 2015
  10. « Go To College » sur youtube.com
  11. « États-Unis. Michelle Obama rappe pour les universités », letudiant.fr, 14 décembre 2015

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :