John Landis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

John Landis
Description de cette image, également commentée ci-après

John Landis en août 2005.

Naissance (66 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Réalisateur
Films notables Thriller
American College
The Blues Brothers
Le Loup-garou de Londres
Un fauteuil pour deux
Le Flic de Beverly Hills 3

John Landis est un réalisateur, acteur, producteur de cinéma et scénariste américain, né le à Chicago (Illinois, États-Unis). Il est surtout connu pour avoir réalisé Les Blues Brothers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1950, John Landis passe son enfance en Californie. Très grand cinéphile, il souhaite intégrer le milieu du cinéma, arrête ses études et se fait embaucher comme coursier à la 20th Century-Fox.

Après avoir enchaîné les jobs dans le milieu du cinéma (assistant de production, cascadeur notamment sur Il était une fois dans l'Ouest et Le Bon, la brute et le truand), il écrit en 1973 son premier scénario en un week-end et réussit à récolter auprès de son entourage assez de fonds (70 000$) pour réaliser Schlock. Cette parodie extravagante de King Kong obtient plusieurs récompenses. En 1977, Landis réalise la comédie à sketches Hamburger film sandwich. Attirés par le succès du film, des producteurs lui confient la réalisation d'American College, qui sera un véritable triomphe comique en 1978. Il s'attaque ensuite au blockbuster Blues Brothers. Fan de comédie musicale, Landis offre ici aux spectateurs un hommage, couronné de succès, à la musique et à la danse.

Par la suite, il enchaîne les succès, notamment Le Loup-garou de Londres, qu'il avait écrit à 19 ans. Récompensé par un Oscar pour ses maquillages, ce film d'horreur frappe les esprits pour sa célèbre scène de transformation. Pour tous, c'est dans ce film qu'il affirme sa personnalité. Vient ensuite Un fauteuil pour deux en 1983 qui réunit deux de ses acteurs fétiches : Dan Aykroyd et Eddie Murphy. Cette excellente satire de l'affairisme sera aussi un grand succès. La même année, il réalise par ailleurs le célèbre clip de Michael Jackson, Thriller (le plus long de l'époque et la cassette du making of la plus vendue dans le monde) qui marque un tournant dans l'histoire du vidéo-clip.

Dans les années 80, il enchaîne les projets et réalise en 1985, Série noire pour une nuit blanche avec Michelle Pfeiffer, Drôles d'espions avec Dan Aykroyd puis en 1986 3 amigos ! avec Steve Martin, Un prince à New York en 1988 et Le Flic de Beverly Hills 3 en 1993, tous les deux avec Eddie Murphy, alors au sommet de sa gloire. Entre temps, en 1991, il retrouve Michael Jackson pour le clip Black or White où il fait connaître la technique du morphing (méthode qui consiste à passer progressivement d'une image à une autre, de la façon la plus continue possible), reprise ensuite dans Terminator 2 : le jugement dernier.

La majeure partie de sa carrière dans les années 90 se poursuit à la télévision. Producteur éxécutif de nombreuses séries télé (Dream On, Code Lisa, Sliders, les mondes parallèles, Chérie, j'ai rétréci les gosses) dont il réalise parfois quelques épisodes, il tente de renouer, en vain, avec le succès de ses anciennes productions avec Blues Brothers 2000 et Le Loup-garou de Paris dont il est scénariste. Acteur à ses heures perdues depuis ses débuts (La Course à la mort de l'an 2000, 1941, Darkman), il apparaît dans des petits rôles dans Spider-Man 2 et Le Couperet par exemple. En 2005, il réalise deux épisodes de la série Les Maîtres de l'Horreur dont le but est de laisser carte blanche à de grands noms du cinéma d'horreur (John Carpenter, Tobe Hooper, Dario Argento) le temps d'un épisode. Il réitère l'expérience trois ans plus tard avec la série Fear Itself : les Maîtres de la peur, conçue sur le même principe. En 2011, il fait son grand retour au cinéma avec la comédie noire Cadavres à la Pelle, remake d'un film d'horreur des années 70 qui réunit Simon Pegg et Andy Serkis.

L'ombre au tableau[modifier | modifier le code]

La carrière de John Landis fit face au drame qui s'est déroulé au cours du tournage de l'épisode de La Quatrième Dimension, qu'il réalisait, où Vic Morrow incarnait un soldat américain sauvant deux enfants lors de la guerre du Viêt Nam. Le , l'acteur Vic Morrow et deux enfants My-ca Ding Le et Renee Shin-Yi Chen, respectivement 7 et 6 ans, sont morts lors d'un accident impliquant un hélicoptère.

L'hélicoptère, qui volait tout au plus à une altitude de 8 mètres, n'a pu éviter les explosions provoquées par les effets pyrotechniques utilisés pour la scène, alors qu'il survolait l'étendue d'eau où l'acteur avançait, tenant les deux enfants dans ses bras. Les explosions ayant endommagé le rotor et de manière générale rendu difficile le contrôle de l'appareil, celui-ci est venu s'écraser sur Renee Chen, que Morrow avait lâché sous l'effet du souffle, puis les pales ont décapité l'acteur et le deuxième enfant[1]. L'équipe embarquée dans l'hélicoptère sortira indemne de l'accident.

À la suite de cet accident, les parents des deux victimes ainsi que les deux filles de Vic Morrow, Carrey Morrow et Jennifer Jason Leigh, ont attaqué en justice les différents acteurs du drame, dont le réalisateur John Landis, son producteur, le responsable des effets spéciaux ainsi que Warner Bros, pour homicide involontaire. Tous les accusés ont été acquittés.

Relation avec Michael Jackson[modifier | modifier le code]

John Landis a réalisé le célèbre Thriller (1983), les deux hommes avaient alors développé des liens d'amitié qui ont perduré puisqu'en 1991 ils se retrouvaient pour le clip Black or White.

Cependant, ces dernières années, un litige financier entre les deux parties avait éloigné John Landis et Michael Jackson ; en effet, le réalisateur a porté plainte contre le Roi de la Pop : selon lui, Michael aurait oublié de lui verser les royalties de Thriller qui lui revenaient.

Cette brouille n'empêchera pas John Landis de faire une déclaration lors de la mort de l'artiste : « J'ai eu de la chance de travailler et de connaître Michael Jackson au sommet. Michael était un talent extraordinaire et une vraie grande star internationale. Il a eu une vie trouble et compliquée malgré le don qu'il avait, il reste une figure tragique. »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steven Spielberg : une rétrospective, Richard Schickel, Éditions de La Martinière, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]