Rosa Khutor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rosa Khutor
Vue aérienne de la station.
La station Rosa Khutor
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Caucase
Sujet fédéral Flag of Krasnodar Krai.svg Kraï de Krasnodar
Localité Krasnaïa Poliana
Site web en.rosaski.com
Géographie
Coordonnées 43° 38′ 47″ nord, 40° 19′ 56″ est
Massif Grand Caucase
Altitude 1 600 m
Altitude maximum 2 320 m
Altitude minimum 1 170 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 18[2]
Télécabines 5
Télésièges 9
Téléskis 4
Pistes
Nombre de pistes 26[1]
     Noires 6
     Rouges 6
     Bleues 12
     Vertes 2
Total des pistes 77 km

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Krasnodar

(Voir situation sur carte : Kraï de Krasnodar)
Rosa Khutor

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

(Voir situation sur carte : Russie européenne)
Rosa Khutor

Rosa Khutor, en russe Роза Хутор (en transcription française : Roza Khoutor)[3] est une station de ski située dans le complexe de Krasnaïa Poliana en Russie. La première tranche du complexe a été inaugurée le 15 décembre 2010 en présence du représentant du gouvernement Dmitri Kozak[4]. La coupe du monde de ski alpin s'y est tenue en février 2012. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a certifié la conformité[5] de la station en fonction des exigences environnementales en vigueur, mettant fin aux polémiques médiatiques d'avant le début des travaux qui ont débuté en 2007.

La station a été construite pour accueillir les épreuves de ski alpin des Jeux olympiques d'hiver de 2014. La mise en exploitation des pistes de ski est supervisée par la Compagnie des Alpes[6]. Trente épreuves dans quinze disciplines y sont disputées.

Géographie[modifier | modifier le code]

La station se trouve dans la chaîne du Grand Caucase. Elle dépend administrativement de la commune urbaine de Krasnaïa Poliana. La station qui couvre 1 820 hectares s'étend sur les versants des pentes nord, nord-est et sud du mont Aibga au bord de la rivière Mzymta. Cette montagne prend naissance à 575 mètres au-dessus du niveau de la mer et s'élève jusqu'à 2 320 mètres[7].

Hôtels[modifier | modifier le code]

L'hôtel Tulip Inn de Rosa Khutor

Dix hôtels ont été construits dans la station pour une capacité de 1 036 chambres[8]. Six sont situés au bord de la rivière Mzymta au bas des pistes et quatre sont situés à une altitude de 1 150 mètres. Le groupe Accor a construit deux hôtels sous la marque Mercure et le groupe Swissôtel, un hôtel.

Pistes et remontées mécaniques[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, quatre remontées mécaniques ont été mises en exploitation: Olympia, de 560 mètres à 1 150 mètres d'altitude; Zapovedny Liès, de 1 150 à 1 340 mètres; Kavkazski Express, de 1340 à 2 320 mètres; et le télésiège à six places Voltchia Skala, de 940 à 1 360 mètres d'altitude,le tout pour 38 kilomètres de piste.

Le parc extrême a été aménagé pour le freestyle et le snowboard.

Le représentant du comité international olympique Jean-Claude Killy s'est rendu sur place en février 2011 pour les épreuves test de ski alpin, accompagné du président Dmitri Medvedev et de son Premier ministre Vladimir Poutine. Les épreuves de descente et de super géant masculin et féminin y ont eu lieu. En février 2012 c'est au tour de la coupe du monde de ski alpin 2011-2012 de s'y dérouler, pour la première fois de l'histoire de la Russie.

Pour la saison de l'hiver 2012-2013, 72 kilomètres de pistes de ski alpin sont mis en route, allant de la piste verte à la piste noire. Quatorze remontées mécaniques sont en fonction pour 7 000 personnes par jour. Le système de canons à neige est l'un des plus en pointe d'Europe[9] et permet d'enneiger une capacité de 180 jours par an. La livraison des Jeux Olympiques prévoit la mise en place de dix-huit remontées mécaniques (10 500 personnes/jour), d'une vitesse moyenne de 6 mètres par seconde, pour 80 kilomètres de piste.

Transports[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Détails des pistes », sur en.rosaski.com (consulté le 8 février 2014)
  2. (en) « Détails des remontées », sur en.rosaski.com (consulté le 8 février 2014)
  3. Toponyme issu du nom d'un estonien, Adula Rooza, venu vivre dans la région après l'abolition du servage en Russie en 1861. Contrairement à ses compatriotes qui se sont installés dans le village d'Estosadok (en), sa maison, la « Rooza Khutor » (ferme de Rooza) était dans les bois où il était forestier. Source : (en) Ancient names in Olympic Sochi, Sochi Media Center
  4. (ru) Gazeta.ru, 15 décembre 2010
  5. (ru) Site du WWF russe
  6. Catherine Le Brech, « Les entreprises françaises à l’assaut des pistes de Sotchi », sur France Télévisions,
  7. (en) Site officiel de la station
  8. (en) (ru) Rosa Khutor
  9. (en) (ru) BS News, 23 septembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]