Henry Murray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henry Murray
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
à CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université Harvard, Columbia University College of Physicians and Surgeons (en) et université ColumbiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et professeur d'université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université HarvardVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Henry Alexander Murray, né le à New-York et mort le à Cambridge, est un psychologue américain et un professeur de psychologie de l'université Harvard. Il a notamment contribué au test psychologique TAT.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études secondaires à Groton School puis prépare une licence à Harvard, où il pratique également le football américain, l'aviron et la boxe anglaise. Il fait ses études de médecine à l'université Columbia, où il obtient son diplôme (MD), qu'il complète par un master en biologie, en 1919. Il obtient ultérieurement un doctorat de biochimie à l'université de Cambridge (1928). En 1927, il devient directeur-adjoint de la clinique psychologique de Harvard, dont il prend la direction en 1937.

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Il a utilisé le terme "aperception" pour désigner le processus de projection fantasy images sur un objectif de relance. Le concept de l'aperception et de l'hypothèse que tout le monde pense, est façonnée par les subjective des processus fournit la justification de la Thematic Apperception Test (TAT). Ceci a été développé par Murray et Morgan (1935).  En 1938, il publie des Explorations dans la Personnalité, désormais un classique de la psychologie, qui comprend une description de la Thématique de l'Aperception Test. Il a eu l'occasion d'assister à des conférences données à Harvard par Alfred North Whitehead, dont la philosophie du processus a influencé sa pensée philosophique et métaphysique, durant sa carrière professionnelle (Laughlin 1973).

En 1938, il est sollicité par le gouvernement américain pour établir un profil psychologique d'Adolf Hitler[1], puis, durant la Seconde Guerre mondiale, il travaille pour le Bureau des services stratégiques (OSS) américain, pour évaluer les aptitudes psychologiques des agents américains. Il avait également été consultant du gouvernement britannique (1938) lors de la mise en place des tests de sélection des officiers. Après la guerre, il enseigna à l'université Harvard, comme professeur assistant (1947-1951), puis il est nommé comme professeur de psychologie clinique (1951)[1].

Il s'intéresse à la psychanalyse et aux travaux de Carl G. Jung et est un membre fondateur, en 1933, de la Boston Psychoanalytic Society (en)[1].

Sa correspondance avec l'historien d'art Lewis Mumford a été publiée[2].

En 1960, Timothy Leary débute des recherches sur les drogues psychédéliques à Harvard, que Murray aurait supervisées[3].

Certaines sources suggèrent que les expériences de Henry Murray s'inscrirait dans le projet MK-Ultra de manipulation mentale initié par la CIA[4],[5],[6]

Durant ses recherches, il a rencontré le jeune mathématicien Theodore Kaczynski, alors âgé de 17 ans et sur lequel il pratique diverses expériences[Lesquelles ?]. Theodore Kaczynski deviendra quelques années plus tard le terroriste poseur de bombes surnommé « Unabomber »[7]. Le livre Harvard and the Unabomber: The Education of an American Terrorist d'Alston Chase rapproche les expériences abusives pratiquées par Henry Murray[réf. souhaitée] et les agissements criminel de Kaczynski[7]. Henry Murray apparait ainsi dans un épisode flashback de la série télévisée Manhunt: Unabomber (2017).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Explorations in Personality. New York: Oxford University Press, 1938
  • Personality in Nature, Society, and Culture, avec Clyde Kluckhohn, New York, Knopf, 1953.

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

  • The Effect of Fear upon Estimates of the Maliciousness of Other Personalities in Understanding Human Motivation. Cleveland, OH, US: Howard Allen Publishers. p. 327–342 (1958)
  • Studies of stressful interpersonal disputations, American Psychologist, 18 (1): 28–36. 1963, DOI:10.1037/h0045502.
  • Analysis of the Personality of Adolph Hitler, United States Office of Strategic Services, 1943
  • What should psychologists do about psychoanalysis?, Journal of Abnormal and Social Psychology, vol.35, 1940, DOI:10.1037/h0060130, p. 150–175

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notice biographique, département de psychologie, Harvard [1]
  2. Frank G. Novak (éd.) In Old Friendship: The Correspondence of Lewis Mumford and Henry A Murray, 1928-1981, Syracuse University Press, 2007, 424 p., (ISBN 978-0815631132).
  3. (en)Jonathan D Moreno Harvard's Experiment on the Unabomber, Class of '62 Psychology Today May 25, 2012
  4. Jonathan Moreno, Mind Wars: Brain Science and the Military in the 21st Century, Bellevue Literary Press, NYU School of Medicine (ISBN 9781934137437)
  5. « MKUltra: Inside the CIA's Cold War mind control experiments », sur The Week (consulté le 23 décembre 2017)
  6. Alston Chase, « Harvard and the Making of the Unabomber », sur The Atlantic (consulté le 23 décembre 2017)
  7. a et b Alston Chase, Harvard and the Unabomber The Education of an American Terrorist, W. W. Norton & Company, , 18–19 p. (ISBN 0393020029)
  8. « Distinguished Scientific Contributions to Clinical Psychology », page consultée en ligne le 14 janvier 2017 [2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]