Psychodynamique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Psychodynamique est un adjectif se rapportant à l'étude du psychisme.

Psychologie[modifier | modifier le code]

Joy Paul Guilford désigne la psychodynamique comme l'étude des relations entre réponses aux stimuli (cf. vocabulaire de la psychologie PUF).

Psychothérapie[modifier | modifier le code]

Les psychothérapies dynamiques ou psychodynamiques se caractérisent par une référence à la psychanalyse et à d'autres méthodes, dans la mesure où les paramètres du cadre psychanalytique traditionnel sont modifiés (entretien en face à face, rythme des séances…) sont utilisées[1]. Lorsque des apports techniques et méthodologiques issus d'autres pratiques que la psychanalyse sont utilisés on parlera plutôt de "psychothérapie intégrative". Quoique la psychothérapie psychodynamique présente a priori un cadre plus souple par rapport à la cure type de la psychanalyse, il resterait à définir les autres approches qui ne peuvent rentrer dans son champ (sur le modèle de la théorie des ensembles ?), en définissant des invariants catégoriels inclusifs et des critères d'exclusion de l'ensemble "psychothérapie psychodynamique". Inclure la neuropsychologie dans la psychothérapie psychodynamique ne pourrait en se sens que référer au premier travaux de Freud sur les décharges neuroniques - travaux qui l'ont inspirés pour créer sa topique et son économique du psychisme mais qu'il a abandonné (référé à l'anatomie cérébrale) pour se consacrer à la "psycho-analyse" (le première nom donné à la psychanalyse en france, - Roudinesco, Histoire de la psychanalyse, vol 1). En ce sens, et aujourd'hui, intégrer à la psychothérapie psychodynamique des champs qui ne relèvent pas à proprement parlé de la psycho-thérapie (comme la neuropsychologie, par exemple, ou la psychiatrie, sauf si celui qui la pratique est un psychanalyste ou un psychothérapeute psycho-dynamicien) relève : soit d'une soit d'une erreur, soit d'une volonté de prôner un éclectisme qui, analysé de plus prêt, ne peut que révéler des incohérences théoriques.



Psychanalyse[modifier | modifier le code]

Élisabeth Roudinesco considère que les termes « psychiatrie dynamique » et « psychodynamique » sont équivalents et que Pierre Janet en tant que psychologue, avait une approche psychodynamique[2].

Psychodynamique du travail[modifier | modifier le code]

La « psychodynamique du travail » est une discipline introduite par Christophe Dejours au début des années 1970 afin d'étudier la complexité des rapports qu'entretient l'homme au travail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Weyeneth, « La psychothérapie de soutien : Un pas vers l'éclectisme », Psychothérapies, no no /2, Vol. 24,‎ , p. 73-86
  2. Le patient, le thérapeute et l'État. de Elisabeth Roudinesco, Fayard, 2004