Psychologie légale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie image illustrant le [[droit <adj>]]
Cet article est une ébauche concernant la psychologie et le droit.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le professionnel qui travaille dans le champ de la psychologie légale est confronté à des patients qui présentent un rapport particulier à la loi. Il est amené à conduire des psychothérapies avec des délinquants, en particulier en prison et en suivi post-pénal.

Il peut aussi travailler dans le domaine de l'expertise médico-légale et, dans ce cadre, être amené à se prononcer sur le degré de responsabilité du patient au moment des faits commis et donner son avis quant à une libération. Dans le domaine de l'expertise, il utilise souvent des tests (d'intelligence et d'aptitude, de personnalité ou projectifs).

Le clinicien qui travaille avec le délinquant part du postulat que l'individu présente une certaine plasticité sur laquelle il lui sera facile d'exercer une forme de manipulation comportementale[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Bensimon, « Les programmes correctionnels au Canada », Revue française de criminologie et de droit pénal, vol. 3,‎ (lire en ligne)