Gy-en-Sologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gy.

Gy-en-Sologne
Gy-en-Sologne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Romorantin-Lanthenay
Canton Selles-sur-Cher
Intercommunalité Val de Cher - Controis
Maire
Mandat
Anne-Marie Colonna
2014-2020
Code postal 41230
Code commune 41099
Démographie
Population
municipale
501 hab. (2016 en diminution de 2,15 % par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 20′ 45″ nord, 1° 35′ 03″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 111 m
Superficie 35,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Gy-en-Sologne

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Gy-en-Sologne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gy-en-Sologne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gy-en-Sologne

Gy-en-Sologne est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe de : Mur-de-Sologne, Rougeou, Lassay-sur-Croisne, Billy.Pruniers en Sologne

Localisation de la Commune de Gy-en-Sologne dans l'arrondissement de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Gy-en-Sologne dans le canton de Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Gy-en-Sologne dans la Communauté de communes Val de Cher - Controis (Loir-et-Cher)

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876 1896 Ferdinand Bezard    
1896 1897 Firmin Métais    
juin 1897 mai 1904 Auguste Piquet    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Chantal Lacour    
mars 2008 En cours Anne-Marie Colonna    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2016, la commune comptait 501 habitants[Note 1], en diminution de 2,15 % par rapport à 2011 (Loir-et-Cher : +0,45 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
591544520571608684700741738
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
752755756730785806833824867
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
863889824790702666685646591
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
538513509444419449504513509
2016 - - - - - - - -
501--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,7 %, 15 à 29 ans = 10,2 %, 30 à 44 ans = 17,3 %, 45 à 59 ans = 26,7 %, plus de 60 ans = 31,3 %) ;
  • 48,1 % de femmes (0 à 14 ans = 16,6 %, 15 à 29 ans = 12,1 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 21,5 %, plus de 60 ans = 31,1 %).
Pyramide des âges à Gy-en-Sologne en 2007 en pourcentage[5]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90  ans ou +
2,0 
9,8 
75 à 89 ans
11,7 
20,7 
60 à 74 ans
17,4 
26,7 
45 à 59 ans
21,5 
17,3 
30 à 44 ans
18,6 
10,2 
15 à 29 ans
12,1 
14,7 
0 à 14 ans
16,6 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La locature de la Straize est une ferme dont la construction est antérieure à 1577. Elle est désaffectée depuis 1941 et inscrite sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1987[7]. Depuis 1972, elle est ouverte au public et comporte un musée[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Folklore[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. « Évolution et structure de la population à Gy-en-Sologne en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 octobre 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 octobre 2010)
  7. Aucante P, Peut-on sauver la locature de la Straize ?, Journal de la Sologne, hiver 2007, n° 140, p63-66
  8. Vasset B, Jean Picard, conservateur Straize instructif, Journal de la Sologne, automne 2010, n° 151 p24