Gare de Portet-Saint-Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portet-Saint-Simon
Image illustrative de l’article Gare de Portet-Saint-Simon
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Portet-sur-Garonne
Adresse Avenue de la Gare
31120 Portet-sur-Garonne
Coordonnées géographiques 43° 31′ 41″ nord, 1° 23′ 21″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Occitanie
Train urbain (TER cadencé) de l'agglomération toulousaine Ligne D du réseau de transports en commun de Toulouse
Caractéristiques
Ligne(s) Toulouse à Bayonne
Portet-Saint-Simon à Puigcerda
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Transit annuel 348 605 voyageurs (2014)
Altitude 153 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Linéo de Toulouse​​​​​​​​​​​​​​​ L5 (Décembre 2019)
Liste des lignes de bus de Toulouse​​​​​​​​​​​​​​​ 474952311316317320

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Portet-Saint-Simon

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Portet-Saint-Simon

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Portet-Saint-Simon

La gare de Portet-Saint-Simon est une gare ferroviaire française des lignes de Toulouse à Bayonne et de Portet-Saint-Simon à Puigcerdà (frontière). Elle est située sur le territoire de la commune de Portet-sur-Garonne, près de Saint-Simon, dans le département de Haute-Garonne, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1861 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie des trains régionaux TER Occitanie et par la ligne D du réseau de transports en commun de Toulouse (train urbain).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 153 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Portet-Saint-Simon est située au point kilométrique (PK) 11,712 de la ligne de Toulouse à Bayonne, entre les gares de Toulouse-Saint-Agne et de Muret[1].

Elle est également l'origine, au PK 11,712, de la ligne de Portet-Saint-Simon à Puigcerda (frontière), avant la gare ouverte de Pins-Justaret, s'intercale la halte fermée de Pinsaguel[2].

La gare dépend de la région ferroviaire de Toulouse. Elle est équipée de deux quais : le quai 1 dispose d'une longueur utile de 275 m pour la voie V1, le quai 2 d'une longueur utile de 290 m pour la voie V2[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station de Portet-Saint-Simon » est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Toulouse à Pamiers, qui comprend un tronçon commun, entre Toulouse et Portet-Saint-Simon, de sa ligne, en construction, de Toulouse à Bayonne et la première section de sa ligne de Toulouse à Foix[4],[5].

Elle devient véritablement une gare de bifurcation le lorsque la Compagnie du Midi ouvre au service la section de Portet-Saint-Simon à Montréjeau de sa ligne vers Bayonne[6].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 348 605 voyageurs[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[8] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au vendredi, fermé les samedis, dimanches et jours fériés. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Pour les personnes à la mobilité réduite, elle possède un passage planchéié et une rampe d'accès.

Un souterrain permet le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains TER Occitanie des liaisons :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules sont aménagés[8].

La gare est desservie[8] grâce à une gare routière récemment aménagée par les Bus (Tisséo) 47, 49, 52, 311, 316, 317, 320. A la rentrée 2018, la ligne 52 deviendra Linéo 5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, 2011, p. 45.
  2. Reinhard Douté, 2011, p. 57.
  3. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexes 7 : autres installations, 2012 p. 65/89 lire (consulté le 13 novembre 2011).
  4. François et Maguy Palau, 2001, p. 140.
  5. Dossier de Press, Plan Rail Midi Pyrénées 2007-2013, La ligne Portet-Tarascon : historique et caractéristiques de la ligne, avril 2011, p. 11 lire (consulté le 13 novembre 2011).
  6. François et Maguy Palau, 2001, p. 162.
  7. « Fréquentation en gares en 2014 – Portet-Saint-Simon », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  8. a b et c Site SNCF Ter Midi-Pyrénées, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Portet-Saint-Simon lire (consulté le 13 novembre 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 2 (1858-1863), Palau, , 221 p. (ISBN 2-950-942-12-1, présentation en ligne), « 5.29 Toulouse-Pamiers et 5.44 Portet Saint Simon-Montréjean », p. 140 et 162,
  • Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [650/1] Toulouse - Montrejeau et [672/1] (Toulouse) Portet-St-Simon - Foix », p. 45 et 57.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Toulouse-Matabiau Toulouse-Saint-Agne TER Occitanie Muret Muret
Toulouse-Matabiau Toulouse-Saint-Agne TER Occitanie Pins-Justaret Pamiers
ou Foix
Toulouse-Matabiau Toulouse-Saint-Agne TER Occitanie Pins-Justaret Ax-les-Thermes
ou Latour-de-Carol - Enveitg
Toulouse-Matabiau Toulouse-Saint-Agne TER Occitanie Muret Montréjeau-Gourdan-Polignan
Toulouse-Matabiau Toulouse-Saint-Agne TER Occitanie Muret Tarbes
ou Lourdes
ou Pau