Gare de Montastruc-la-Conseillère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montastruc-la-Conseillère
Image illustrative de l’article Gare de Montastruc-la-Conseillère
Localisation
Pays France
Commune Montastruc-la-Conseillère
Adresse Avenue de la gare
31380 Montastruc-la-Conseillère
Coordonnées géographiques 43° 42′ 58″ nord, 1° 35′ 52″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Occitanie
Caractéristiques
Ligne(s) Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 131 496 voyageurs (2017)
Altitude 182 m
Historique
Mise en service 24 octobre 1864
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montastruc-la-Conseillère

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Montastruc-la-Conseillère

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Montastruc-la-Conseillère

La gare de Montastruc-la-Conseillère est une gare ferroviaire française de la ligne de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac située sur le territoire de la commune de Montastruc-la-Conseillère, dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1864 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Occitanie, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 182 mètres d'altitude, la gare de Montastruc-la-Conseillère est située au point kilométrique (PK) 376,469 de la ligne de Brive-la-Gaillarde à Toulouse-Matabiau via Capdenac, entre les gares ouvertes et de Buzet - Roquesérière et de Gragnague[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Montastruc-la-Conseillère est mise en service le 24 octobre 1864 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne de Toulouse à Lexos[2],[3].

Entre 2011 et 2013 est créé une double voies entre Toulouse et Saint-Sulpice-la-Pointe[4].

En 2014, c'est une gare voyageur d'intérêt régional (catégorie B : la fréquentation est supérieure ou égale à 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux quais, deux abris et une passerelle[5].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 108 196 voyageurs[6], et de 114 424 voyageurs en 2016. Cette fréquentation augmente largement en 2017, s'établissant à 131 496 voyageurs annuels[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[8].

Une passerelle permet la traversée des voies et l'accès aux quais[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Montastruc-la-Conseillère est une halte voyageurs du réseau TER Occitanie, desservie par des trains express régionaux des relations[9] :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos (3 accroches-vélos et 6 consignes individuelles) y est aménagé[8]. Le stationnement des véhicules est possible à proximité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « (718/4) Tessonières - Toulouse », p. 78.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 7.17 Toulouse-Lexos : 24 octobre 1864 », p. 29.
  3. Rapports et délibérations - Conseil général de la Haute-Garonne, année 1865, page 83.
  4. Inauguration de la double voie entre Toulouse et Saint-Sulpice
  5. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le 26 septembre 2014).
  6. « Fréquentation en gares en 2014 – Montastruc-la-Conseillère », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  7. « Fréquentation en gares », sur data.sncf.com (consulté le 17 mars 2019)
  8. a et b SNCF, « Services & Gares / Halte ferroviaire Montastruc-la-Conseil. », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 26 septembre 2014).
  9. SNCF, « 2c- Toulouse-Albi-Rodez (à partir du 26 octobre) » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le 26 septembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Toulouse-Matabiau Gragnague
ou Montrabé
TER Occitanie Roquesérière-Buzet
ou Saint-Sulpice (Tarn)
Saint-Sulpice (Tarn)
Toulouse-Matabiau Gragnague TER Occitanie Roquesérière-Buzet
ou Saint-Sulpice (Tarn)
Carmaux