Fureur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Fureur (bande dessinée).
La fureur et la guerre, tableau de 1672, collection du Château de Versailles

La fureur décrite à la base comme une émotion violente qui s'exprime suite à une forte colère, peut être liée à une excitation irrésistible. Ce mot peut également dénommer un caractère de violence intense décrivant un comportement humain (la fureur des combats) mais qui peut aussi être lié à un état naturel (la fureur des éléments).

L'expression « faire fureur », bien que liée à ce concept, décrit un phénomène de mode, voire une forte curiosité à l'égard d'une personne, d'un objet ou de tout phénomène susceptible d'intéresser ou d'attirer un grand nombre de personnes de façon rapide et souvent, spontanée.

Définition[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire Larousse, le terme fureur est tout d'abord défini comme une colère frénétique, mais aussi comme « un engouement irrésistible qu'on a pour quelque chose » et enfin comme un acharnement extrême dans l'action[1].

Selon le CNTRL, le mot colère est défini plus simplement comme une « Dérèglement passager du comportement, pouvant caractériser certaines folies, et se manifestant par des actes d'extrême violence »[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

En français, le terme fureur descend du latin furor et du terme furo, signifiant « être en furie, être furieux », lié lui-même aux mots de l'ancien grec, Thyas et Thymos (θυμός), signifiant « cœur, âme, vie »[3].

Usages du mot et variantes[modifier | modifier le code]

Le mot fureur peut être utilisé dans plusieurs sens, chacun correspondant à différents types d'expression[4] :
une folie frénétique (un accès de fureur), une passion excessive pour une chose, une personne, une œuvre, une activité (la fureur du ski), voire une passion artistique vécue par la personne elle-même (Eugène Delacroix est souvent présenté comme un artiste ayant la « fureur de peindre »[5]).
une habitude nuisible effectuée de façon frénétique (la fureur de la propreté), une inspiration artistique (la fureur poétique), un phénomène de mode (la fureur des tamagotchis, une colère extrême entraînant un danger imminent, souvent employé pour les animaux (la fureur d'un taureau) mais aussi une agitation violente liée à une action naturelle (la fureur des flots) et enfin la fureur du Dieu judéo-chrétien (Iram Dei) ou des dieux (telle qu'elle est décrite dans de nombreuses mythologie).

L'expression « faire fureur » est une expression populaire, un grand empressement, une vive curiosité, en parlant d’une personne ou d’une chose qui a beaucoup de succès [6].

Psychologie[modifier | modifier le code]

Dans le vocabulaire de la psychiatrie, la fureur est présentée comme le degré extrême de la colère, susceptible d'entraîner une perte totale du contrôle de l'agressivité, une obnubilation intellectuelle, des réactions neurovégétatives intenses, entraînant des attitudes violentes. On peut quelquefois observer une amnésie lacunaire postcritique.

Cet état extrême peut s'observer chez des personnes ayant absorbé des substances toxiques (alcool, médicaments, stupéfiants) et des personnes souffrant de troubles psychiatriques et neurologiques divers [7].

La fureur en mythologie[modifier | modifier le code]

Deux furies, extrait d'un livre du XIXe siècle reproduisant une image d'un vase ancien
Mythologie gréco-romaine

Les Furies romaines correspondent aux Érinyes ou Érinnyes (en grec ancien Ἐρινύες / Erinúes) et sont au nombre de trois : Mégère (Μέγαιρα / Mégaira, « la Haine »), Tisiphone (Τισιφόνη / Tisiphónê, « la Vengeance ») et Alecto (Ἀληκτώ / Alêktố, « l'Implacable »).

La fureur dans les arts[modifier | modifier le code]

Dans la peinture[modifier | modifier le code]

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Dans la bande dessinée[modifier | modifier le code]

Au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Films
Brian de Palma, réalisateur du film Furie

Voici, ci-dessous une liste de films présentant dans leurs titres, les mots fureur, furie et furieux (tels qu'ils ont été présentés dans la langue française), par ordre chronologique :

Dans le film américain Christine, réalisé par Brian de Palma, une voiture de marque Plymouth Fury de couleur rouge tient la place principale dans le film. La rage et la fureur de ce véhicule démoniaque entraîneront son conducteur dans une folie meurtrière.

La série de films américains Fast and Furious (traduisible par les termes rapide et furieux) se présente sous la forme d'un ensemble de films d'action, basé sur des courses-poursuites en voitures et dont le premier film est sorti en 2001.

Téléfilms

La fureur dans les jeux vidéos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :