Amusement (émotion)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amusement.
Amusement, Viktor Vasnetsov

L'amusement est une émotion animée lors de situations ou événements et divertissements humoristiques, durant lesquelles sont accompagnées la joie, la distraction, le rire, et le plaisir.

Définition[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire Larousse, le terme amusement est défini comme l'action de s'amuser mais aussi en tant que « sentiment de plaisir, de gaieté, éprouvé par celui qui s'amuse »[1].

Selon le CNTRL, le mot amusement est défini plus simplement comme l'équivalent des mots « divertissement » et « agrément », un « passe-temps agréable, récréatif, occupant le corps ou l'esprit, et destiné à tromper l'ennui », mais également, dans un sens plus affectif, comme une « liaison amoureuse peu sérieuse et souvent éphémère »[2].

Amusement, divertissement et distraction[modifier | modifier le code]

L'amusement est une action autant qu'une sensation. C'est faire « quelque chose qui plait ». Le divertissement et la distraction, c'est étymologiquement, détourner l’esprit avec le sens moderne de faire quelque chose d'agréable, mais en gardant un côté plus culturel, plus instructif (notamment en s'adonnant à des activités ludiques).

Le divertissement semble cependant plus proche de l'amusement car le mot possède un côté festif que n'a pas forcément la distraction qui est peut-être plus solitaire, plus introspective [3].

Articles connexes : Divertissement et Distraction.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot amusement est issu du verbe « amuser », issu lui-même de l'ancien français « muser » dont l'origine est incertaine.

Aspect psychologique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) LeRoy Ashby, With amusement for all : a history of American popular culture since 1830, The University Press of Kentucky, Lexington (Ky.), 2012, 648 p. (ISBN 978-0-8131-4107-7)
  • (en) Anne Wohlcke, The perpetual fair: gender, disorder, and urban amusement in eighteenth-century London, Manchester University Press, Manchester, New York, 2014, 246 p. (ISBN 978-0-7190-9091-2)}