Contrariété

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La contrariété est un état d'âme non-plaisant caractérisé par de tels effets comme l'irritation et distraction de la part de sa propre pensée. Cela peut conduire à des émotions telles que la frustration et la colère. La propriété d'être facilement contrarié est appelée irritabilité.

Psychologie[modifier | modifier le code]

De nombreuses raisons existent pour lesquelles un individu est exposé à une contrariété. La mesure de la contrariété est hautement subjective. Des études psychologiques sur la contrariété relie souvent le comportement d'un individu face à des actes répétées. Un individu peut facilement rencontrer ce type de phénomène dans les médias tels que musique populaire, mèmes et publicités qui, par leur nature, sont continuellement répété jours après jours et mois après mois.

Une étude publiée dans l' International Journal of Conflict Management explique que la réponse d'une personne envers la contrariété, du moins lorsque la cause de la contrariété est une autre personne, s'intensifient et n'est pas immédiatement dissipée[1].

Une opération psychologique peut inclure des contrariétés créées pour distraire ou atténuer la cible de la contrariété. Par exemple, en 1993, le FBI a joué une musique "spécialement sélectionnée pour ses capacités à irriter" hors de l'église sur les davidiens à Waco, Texas dans le but d'irriter David Koresh et son équipe pour ensuite qu'ils se rendent[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dean G Pruitt, John C Parker, Joseph M Mikolic. Escalation as a reaction to persistent annoyance. International Journal of Conflict Management. Bowling Green: Jul 1997.Vol.8, Iss. 3; pg. 252, 19 pgs
  2. Mark Potok. FBI grinds away at cult USA Today 14 avril 1993 01A