Plymouth Fury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plymouth Fury
Plymouth Fury
Plymouth Sport Fury modèle 1959

Marque Drapeau : États-Unis Plymouth
Années de production 1956-1978
Classe Coupé
Chronologie des modèles

La Plymouth Fury est une automobile du constructeur américain Plymouth.

Apparue en 1956 en tant que version sportive de la Plymouth Belvedere, elle n'était disponible, jusqu'en 1958, qu'en version coupé deux portes sans montants (« 2 door hardtop coupe »), en couleur beige clair, avec des inserts en aluminium anodisé couleur or.

La Fury devient un modèle à part entière à compter du millésime 1959 et constituera le modèle haut de gamme (full-size) de la marque Plymouth (notamment dans ses versions Sport Fury et Gran Fury) jusqu'en 1973 pendant cinq générations au succès variable. À la suite du choc pétrolier de 1973, soit de 1974 à 1978, le nom Fury continua à être utilisé par une Plymouth de la série intermédiaire, avec un succès de plus en plus faible qui finit par ne convaincre que les administrations.

Ce ne fut pas la fin des Plymouth full-size puisque ce type de carrosserie survit de 1974 à 1981 sous le nom de Plymouth Gran Fury (avec un lifting important à partir de 1981), avant que le nom ne soit définitivement galvaudé entre 1982 et 1989 par une série intermédiaire (bien que toujours à propulsion, c'était bien là tout ce qui lui restait de ses origines) basée sur la plateforme M.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Une Plymouth Fury 1958 joue le rôle principal dans le film Christine (1983) réalisé par John Carpenter d'après le roman homonyme de Stephen King publié la même année. À noter qu'il ne peut s'agir que d'une commande spéciale, étant donné qu'elle est rouge et blanche. La même voiture réapparaît dans deux autres de ses romans : 22/11/63, chacune de ses apparitions marquant un tournant malheureux dans l'histoire du héros et dans Ça, la voiture aidant Henry à continuer son "devoir".
  • Dans Riding the Bullet, un fantôme joué par David Arquette, roule en Plymouth Fury de 1960[1].
  • Alain Delon roule en Plymouth Fury III 1966 dans le film Le Cercle rouge[2] alors que Michael Conrad conduit la même voiture dans Un Flic, tous deux réalisés par Jean-Pierre Melville.
  • Dans l'épisode 5 de la saison 3 de code quantum "Le diable par la queue" Le héro conduit la même voiture que dans Christine. Dans cet épisode Sam rencontre Stephen King.

Notes et références[modifier | modifier le code]