Football club de Sion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Football Club de Sion)
Aller à : navigation, rechercher
FC Sion
Logo du FC Sion
Généralités
Nom complet Football Club de Sion
Fondation 1909
Statut professionnel Oui
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade de Tourbillon
(14 283 places)
Siège p.a. Olympique des Alpes SA
Complexe Porte d'Octodure
CP 32
1921 Martigny-Croix
Championnat actuel Super League
Président Drapeau : Suisse Christian Constantin
Entraîneur Drapeau : Espagne Gabri
Site web www.fc-sion.ch
Palmarès principal
National[1] Championnat de Suisse (2)
Coupe de Suisse (13)
International[1] Historique du parcours européen du FC Sion

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Suisse de football 2017-2018
0

Le Football Club de Sion, appelé communément FC Sion, est un club de football de la ville de Sion en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1909, le FC Sion est fondé par le capitaine de l'équipe Robert Gillard. La première rencontre se joue à la Planta face à Aigle. Bien que moins expérimentés que leurs adversaires vaudois, les Sédunois parviennent à remonter un désavantage de deux buts à la mi-temps pour finalement s’imposer 3-2. Grâce à ce succès, la population se cotise pour offrir un nouvel équipement à l'équipe. Les joueurs de l'époque étaient : Pabst, Zaugg, Martin, Nicod, Staehlin, R. Gilliard, Géroudet, Andenmatten. R.Bonvin, Georges Robert-Tissot. L'arbitre du club était M. Henri Robert-Tissot.

Le 23 avril 1914, Sion joue son premier match de championnat sur un nouveau terrain, au champ des îles contre le FC Monthey. Une buvette a été installée et un service de transport organisé spécialement pour l'occasion. Sion remporte la victoire 3-2. L'équipe valaisanne a connu plusieurs terrains de jeu différents. Elle a joué successivement sur la place de la Planta, sur le terrain de l’usine à gaz, aux champs des îles (de 1914 à 1920), à la grange de l’hôpital (de 1920 à 1928), au parc des sports (de 1928 à 1968), et enfin au stade de Tourbillon, inauguré le 11 août 1968, dans le quartier de Champsec – Vissigen. En 2010, la commune de Sion décide d'injecter 13 millions dans la rénovation du Stade de Tourbillon.

Les projets de mise à niveau s'échelonnent jusqu'en 2013.En 1919, le FC Sion forme son premier Comité : - Président : Charles Aymon - Vice-président : R.Gilliard - Capitaine : Ferdinand Gaillard - Vice-capitaine : Pierre Dubuis - Secrétaire-caissier : Pierre de Torrenté - Vérificateur des comptes : Louis Mouthon, Maxime Reichenbach - Garde matériel : André Pfefferlé.

Le 19 septembre 1925, Sion joue pour la première fois contre une équipe de série A. Le club valaisan s'incline 1-3 contre Montreux (1-3). En 1927, Sion remporte le titre en série B, en battant La Tour II (6-1) et Martigny (1-0) lors des finales. Les séries Promotion sont supprimées en 1931 et le FC Sion évolue alors en 3e ligue. Il accède à la 2e ligue en battant Lausanne lors du match de promotion qui se joue à Villeneuve.

Lors de la saison 1943-44, l’équipe termine première de son groupe devant Sierre. Les deux équipes valaisannes sont promues en première ligue. Dans les années 1950, Jacques Guhl met en place l’école de football et pose ainsi les bases de la formation valaisanne. En 1957, Sion domine le championnat de première ligue et grimpe en LNB. C'est en 1962 que le club valaisan est promu pour la première fois de son histoire en LNA. Grâce à des buts de Georgy et Gasser, il remporte ensuite sa première Coupe de Suisse en 1965 en battant Servette 2-1 en finale. Le début d'un mythe.

Le 11 août 1968, le FC Sion et le Valais tout entier inaugure le nouveau Stade de Tourbillon. Le club possède l'écrin qui va lui permettre d'écrire les lignes les plus prestigieuses de son histoire. Cette même année, Sion est pourtant relégué en LNB. Il n'y restera qu'une saison. En 1974, le FC Sion signe sa deuxième victoire en Coupe de Suisse en battant Xamax 3-2. Les buts valaisans sont inscrits par Luttrop, Barberis et Pillet. Dans les années 1980, Sion remporte encore trois Coupes de Suisse supplémentaires (1980, 1982 et 1986).

En 1980, Sion bat Young Boys 2-1 grâce à des réussites de Balet et Matthez. Deux années plus tard, l'équipe sédunoise remporte sa quatrième victoire à Berne devant le FC Bâle (1-0). Pierre-Marie Pittier en profite pour s'illustrer dans la cage valaisanne. En réalisant l'une des plus belles performances de sa carrière, le dernier rempart sédunois permet à son équipe d'inscrire une ligne supplémentaire à son palmarès. L'unique but de la rencontre est signé Balet. En 1986, les "rouge et blanc" retrouvent le Servette FC en finale de Coupe Suisse et s'adjugent un nouveau sacre au terme d'une victoire 3-1. Balet, encore lui, réalise le doublé. Bonvin inscrit le troisième but. Ce match représente symboliquement le passage de flambeau d'un buteur providentiel à un autre. Avec quatre réussites en finale de Coupe, Balet est encore aujourd'hui le meilleur buteur de la formation valaisanne en finale de Coupe. Bonvin a, lui, inscrit trois buts au stade ultime de la compétition. 

Les années 1990 constituent les pages les plus glorieuses du club sédunois notamment sur la scène européenne. En 1991, il remporte une sixième victoire en coupe de Suisse face aux Young Boys. Malgré un déficit de deux buts, les Valaisans inversent la vapeur et s'adjugent une magnifique victoire 3-2. Les réussites ont été l'œuvre d'Orlando (2x) et Rey, deux juniors lancés par Trossero pour dynamiser le jeu et qui ont littéralement  dynamité la défense bernoise.

En 1992, le club remporte son premier titre de champion de suisse. Le président du club André Luisier se retire à la suite de ce nouveau trophée. Christian Constantin prend alors les rênes du club valaisan. En 1995, son équipe entame une magnifique série de trois victoires en Coupe de Suisse ponctuée par un doublé championnat-Coupe en 1997.  En 1995, Sion remporte  sa septième Coupe de Suisse contre Grasshoppers (4-2) grâce à la paire Amhed Outtara et Roberto Assis (le grand frère de Ronaldinho). Les buts sédunois sont inscrits par Outtara (2x), Assis et Bonvin. Puis en 1996, Sion retrouve pour la troisième fois le Servette FC en finale de Coupe Suisse. Il remporte une nouvelle fois le trophée au teme d'un match spectaculaire. Pourtant menés 2 à 0, les Valaisans, retournent la situation et signent ainsi leur huitième victoire. Résultat final : 3 à 2 grâce aux buts inscrits par Bonvin, Wicky et Vidmar. L'année suivante, Sion réalise un formidable doublé ! Les joueurs sont à peine remis de leur titre de champion suisse acquis à Tourbillon devant 20 000 spectateurs, qu'ils décrochent une neuvième victoire  en Coupe de Suisse. Les Valaisans battent Lucerne aux tirs au buts, à l'issue d'une rencontre accrochée (3 à 3 après les prolongations). Meyrieu, Gaspoz et Lukic avaient fait trembler les filets adverses.

Commence alors une période difficile pour le club phare du canton. En décembre 1997, Christian Constantin quitte subitement le club en laissant des arriérés de dette à concurrence du montant de 16 millions de francs suisses[2]. En 1998, les "rouge et blanc" évitent de justesse la faillite. Gilbert Kadji rachète le club. L'année suivante, Sion tombe en LNB, avant de remonter dans la foulée. Mais les problèmes financiers du club ne sont de loin pas réglés et le FC Sion rechute en Ligue B en 2001, pour motif administratif cette fois-ci. Gilbert Kadji quitte le navire.

En 2003, Christian Constantin reprend les commandes du club. Même si le chemin qui mène en Super League est encore long, des bases solides sont posées pour la reconstruction du club. Après un combat long et difficile, le club est intégré au championnat de Challenge League (ancienne ligue nationale B) trois mois après le début de la saison. L'équipe multiplie les rencontres afin de rattraper son retard sur le calendrier. Sion termine finalement sixième de ce championnat 2003-2004.

La saison 2005-2006 est certainement l'une des plus belles de l'histoire du club. D'une part, Sion retrouve enfin l'élite du football suisse en battant Xamax en match de barrage. Et d'autre part, les Valaisans remportent une dixième victoire en Coupe de Suisse en battant Young Boys, pensionnaire de Super League, après la séance des pénaltys (1-1 après les prolongations, but d'Obradovic sur un coup franc magistral). L'équipe sédunois décroche ainsi un record en devenant le premier club de Challenge League à remporter la Coupe de Suisse.

En 2009, les Valaisans sont à nouveau présents en finale de Coupe face à YB. Comme en 1991 et en 1996, les joueurs sédunois sont parvenus à retourner une situation qui semblait désespérée. Mené 2-0 par YB, Sion est parvenu à égaliser grâce à des buts du légendaire capitaine Obradovic et Sarni. En toute fin de match, Afonso a offert une onzième Coupe en trompant le portier Wölfli au bout du suspense.

L'histoire d'amour qui lie les Valaisans à la Coupe de Suisse se poursuit en 2011. Alors dirigés par Laurent Roussey, les Sédunois remportent la finale face à Xamax grâce à des réussites de Sio et Vanczak, deux buts tombés dans les premières minutes du match. L'équipe neuchâteloise ne s'en est jamais remise.

En 2012, Sion réalise le transfert le plus retentissant de son histoire en enrôlant le champion du monde italien Gennaro Gattuso. Plusieurs fois vainqueur de la Ligue des champions et ancien capitaine du Milan AC, le joueur transalpin est actuellement le fer de lance de l'équipe valaisanne.

En 2015, les sédunois atteignent la finale de la coupe de Suisse pour perpétuer le mythe de l'invincibilité valaisanne en finale. Ce défi ultime face à la meilleure équipe des 10 dernières années, le FC Bâle, est empreint de symboles, tel que la 13e étoile du drapeau, les 50 ans de la première victoire en coupe ou les 200 ans de l'entrée du Valais dans la confédération. Au terme d'un match entièrement dominé par les valaisans (3-0), la coupe est remise aux sédunois. En treize finales, les Sédunois demeurent invaincus à ce stade de la compétition. Un record du monde appelé à durer qui fait la fierté de tout un canton.

Litige avec la FIFA[modifier | modifier le code]

Le club valaisan fait parler de lui une première fois en 2008 à cause de l'affaire « El-Hadary ». Le transfert du gardien égyptien étant jugé comme illicite par la FIFA, le FC Sion se retrouve privé de transfert durant deux mercatos.

À l'été 2011, le club recrute 6 joueurs, qui seront jugés inaptes à jouer par l'UEFA. Cette dernière décide d'interdire aux nouvelles recrues de jouer et de retirer les points gagnés avec ces joueurs en championnat.

Dans le même laps de temps, malgré sa victoire sur les deux matchs face au Celtic Glasgow, la formation entraînée par Laurent Roussey se voit privée d'Europa League. Et par voie de conséquence, c'est le vice-champion d’Écosse qui, selon la décision de l'UEFA, est requalifié pour la phase de poules.

Mais le FC Sion n'accepte pas cette décision et recourt au tribunaux suisses[3]. Par mesures superprovisionnelles, le Tribunal cantonal vaudois dit que le FC Sion a le droit de jouer le premier match[4],[5]. Mais l'UEFA refuse de mettre en œuvre cette décision. Le 15 décembre 2011, le Tribunal arbitral du sport refuse d'ordonner la réintégration du FC Sion en Europa League 2011/2012[6]. Dans le même temps, le FC Sion obtient une décision des tribunaux suisses contre l'Association suisse de football (ASF) obligeant cette dernière à qualifier sans délai les six joueurs pour les matchs en Suisse[7]. À la suite de ce jugement, la FIFA pose un ultimatum à l'ASF : si l'ASF n'a pas pris de sanctions à l'encontre du FC Sion d'ici au 13 janvier 2012, l'association elle-même sera suspendue, privant du même coup l'ensemble des équipes suisses et l'équipe nationale de toute compétition internationale[8]. Cette menace ne sera finalement pas mise à exécution. Le FC Sion porte alors plainte pénale à Zurich contre les membres du comité exécutif de la FIFA, estimant que ceux-ci ont contrevenu l'article 181 du Code pénal suisse[9] : cet article punit la contrainte[10].

Le 30 décembre, la fédération suisse décide d'infliger une pénalité de 36 points au FC Sion. Le FC Sion passe de la 3e place à la dernière avec -5 points au classement. Christian Constantin envisage un nouveau recours aux tribunaux civils, cette fois-ci pour attaquer l'Association suisse de football devant la justice à Berne[11]. Ce retrait de points à l'encontre du club valaisan satisfait pleinement la FIFA, qui retire son ultimatum. À la suite du retrait des points, Pascal Feindouno se retire du club valaisan. Le FC Sion termine alors à la dernière place et doit donc jouer les barrages face au FC Aarau nettement inférieur à un club qui, sportivement aurait atteint la troisième place du championnat. Le perdant des deux confrontations est relégué en Challenge League. Mais le FC Sion remporta 3-0 le match aller à Tourbillon grâce aux réussites de Mrdja et Margairaz. Au match retour, Aarau a gagné 1-0 face à Sion. À la suite de ces deux matchs, Le FC Sion conserve sa place dans l'élite suisse.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Coupe de Suisse le FC Sion peut se prévaloir de 13 victoires en 14 finales. Jusqu'en 2017, le FC Sion avait la particularité de n'avoir jamais perdu une finale de Coupe de Suisse. En 2006, le FC Sion devient le premier et seul club suisse de seconde division à gagner la Coupe de Suisse.

En 2015, il remporte son tournoi international de la Valais Cup (3e édition) grâce à deux victoires contre Shaktar Donetsk 3-2 et Olympique Lyonnais, 1-0.

Palmarès du FC Sion
Compétitions nationales Compétitions internationales
Anciennes compétitions

Performances en Coupes européennes[modifier | modifier le code]

Saison Compétition Tour Adversaire Aller Total Retour Buteur
1965-1966 Coupe des coupes 1er tour Drapeau : Turquie Galatasaray 5-1 6-3 1-2 But inscrit après 12 minutes 12e Eschmann, But inscrit après 50 minutes 50e Eschmann, But inscrit après 55 minutes 55e Quentin, But inscrit après 80 minutes 80e Stockbauer, But inscrit après 89 minutes 89e Desbiolles - But inscrit après 89 minutes 89e Sixt
1/8 Drapeau : Allemagne de l'Est FC Magdebourg 1-8 3-10 2-2 But inscrit après 35 minutes 35e Eschmann - But inscrit après 60 minutes 60e Desbiolles, But inscrit après 72 minutes 72e Desbiolles
1973-1974 Coupe UEFA 1er tour Drapeau : Italie Lazio Rome 0-3 3-4 3-1 But inscrit après 13 minutes 13e Isoz, But inscrit après 57 minutes 57e Barberis, But inscrit après 90 minutes 90e Isoz
1974-1975 Coupe des coupes 1er tour Drapeau : Suède Malmö FF 0-1 5-6 1-0 (4-5) But inscrit après 82 minutes 82e Cucinotta
1980-1981 Coupe des coupes 1er tour Drapeau : Norvège SK Haugesund 1-1 1-3 0-2 But inscrit après 64 minutes 64e Brigger
1982-1983 Coupe des coupes Tour préliminaire Drapeau : Écosse Aberdeen FC 0-7 1-11 1-4
1984-1985 Coupe UEFA 1er tour Drapeau : Espagne Atlético de Madrid 1-0 4-2 3-2 Cina - Autobut, Cina, Cina
2e tour Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Željezničar Sarajevo 1-2 2-3 1-1
1986-1987 Coupe des coupes 1er tour Drapeau : Écosse Aberdeen FC 1-2 4-2 3-0 But inscrit après 40 minutes 40e Débonnaire - But inscrit après 5 minutes 5e Autobut, But inscrit après 29 minutes 29e Bouderbala, But inscrit après 88 minutes 88e Brigger
2e tour Drapeau : Pologne GKS Katowice 2-2 5-2 3-0 But inscrit après 74 minutes 74e Brigger, But inscrit après 78 minutes 78e Cina - But inscrit après 57 minutes 57e Bregy, But inscrit après 58 minutes 58e Cina, But inscrit après 82 minutes 82e Brigger
1/4 Drapeau : Allemagne de l'Est Lokomotive Leipzig 0-2 0-2 0-0
1987-1988 Coupe UEFA 1er tour Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie FK Velež Mostar 0-5 3-5 3-0 Brigger, Bouderbala, Balet
1989-1990 Coupe UEFA 1er tour Drapeau : Grèce Iraklis Salonique 1-0 2-1 2-0 But inscrit après 76 minutes 76e Baljić, But inscrit après 84 minutes 84e Lopez
2e tour Drapeau : Allemagne de l'Est FC Karl-Marx-Stadt 2-1 3-5 1-4 But inscrit après 48 minutes 48e Brigger, But inscrit après 67 minutes 67e Piffaretti - But inscrit après 41 minutes 41e (pén.) Cina
1991-1992 Coupe des coupes 1er tour Drapeau : Islande Valur Reykjavík 0-1 2-1 1-1 But inscrit après 80 minutes 80e Rey - But inscrit après 78 minutes 78e Orlando
1/8 Drapeau : Pays-Bas Feyenoord Rotterdam 0-0 3-5 0-0 (3-5) Tirs au but: Calderon, Geiger, Baljić
1992-1993 Ligue des champions 1er tour Drapeau : Ukraine Tavria Simferopol 4-1 7-2 1-3 But inscrit après 18 minutes 18e Hottiger, But inscrit après 35 minutes 35e Túlio, But inscrit après 72 minutes 72e Túlio, But inscrit après 77 minutes 77e Assis - But inscrit après 67 minutes 67e Túlio, But inscrit après 77 minutes 77e Túlio, But inscrit après 89 minutes 89e Herr
2e tour Drapeau : Portugal FC Porto 2-2 2-6 0-4 But inscrit après 55 minutes 55e Orlando, But inscrit après 61 minutes 61e Assis
1994-1995 Coupe UEFA 1er tour Drapeau : Chypre Apollon Limassol 3-1 5-4 2-3 Karl, But inscrit après 92 minutes 92eMarin
2e tour Drapeau : France Olympique de Marseille 2-0 3-3 1-3 Wicky
1/8 Drapeau : France FC Nantes 0-4 2-6 2-2
1995-1996 Coupe des coupes Tour préliminaire Drapeau : Moldavie Tiligul-Tiras Tiraspol 0-0 3-2 3-2 But inscrit après 22 minutes 22e Moser, But inscrit après 28 minutes 28e Herr, But inscrit après 44 minutes 44e Bonvin
1er tour Drapeau : Grèce AEK Athènes 0-2 2-4 2-2 But inscrit après 20 minutes 20e Bonvin, But inscrit après 85 minutes 85e Giallanza
1996-1997 Coupe des coupes Tour préliminaire Drapeau : Lituanie Kareda Sakalas Siauliai 4-2 4-2 0-0 But inscrit après 14 minutes 14e Chassot, But inscrit après 27 minutes 27e Bonvin, But inscrit après 35 minutes 35e Pančev, But inscrit après 88 minutes 88e Vercruysse
1er tour Drapeau : Ukraine Nyva Vinnitsa 2-0 6-0 4-0 But inscrit après 88 minutes 88e Colombo, But inscrit après 27 minutes 27e Bonvin, - But inscrit après 3 minutes 3e Lukic, But inscrit après 9 minutes 9e Vercruysse, But inscrit après 54 minutes 54e De Suza, But inscrit après 66 minutes 66e Vercruysse
Huitième de finale Drapeau : Angleterre Liverpool 1-2 4-8 3-6 But inscrit après 11 minutes 11e Bonvin, But inscrit après 19 minutes 19e Chassot, But inscrit après 23 minutes 23e Bonvin, But inscrit après 64 minutes 64e Chassot
1997-1998 Ligue des champions 1er tour qualification Drapeau : Luxembourg AS La Jeunesse d'Esch 4-0 5-0 1-0 But inscrit après 5 minutes 5e Lipawsky, But inscrit après 15 minutes 15e Seoane, But inscrit après 45 minutes 45e Lipawsky, But inscrit après 61 minutes 61e Derivaz - But inscrit après 88 minutes 88e Zambaz
2e tour qualification Drapeau : Turquie Galatasaray 1-4 2-8 1-4 But inscrit après 31 minutes 31e Lonfat -
Coupe UEFA 1er tour Drapeau : Russie Spartak Moscou 0-1 2-4 2-3
1998 Coupe Intertoto 1er tour Drapeau : Finlande TPS Turku 1-0 3-3 2-3 - Pascale
2006-2007 Coupe UEFA 2e tour préliminaire Drapeau : Autriche SV Ried 0-0 1-0 1-0 But inscrit après 35 minutes 35e Kuljic
1er tour Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 0-0 1-3 1-3 But inscrit après 75 minutes 75e Fernandes
2007-2008 Coupe UEFA 2e tour préliminaire Drapeau : Autriche SV Ried 1-1 4-1 3-0 But inscrit après 93 minutes 93e Saborío - But inscrit après 40 minutes 40e Obradovic, But inscrit après 44 minutes 44e Zaki, But inscrit après 48 minutes 48e Domínguez
1er tour Drapeau : Turquie Galatasaray 3-2 4-7 1-5 But inscrit après 7 minutes 7e Domínguez - But inscrit après 10 minutes 10e Vanczák, But inscrit après 32 minutes 32e Alioui - But inscrit après 90 minutes 90e Nwaneri
2009-2010 Europa League Tour de barrages Drapeau : Turquie Fenerbahçe 0-2 2-4 2-2 But inscrit après 9 minutes 9e Vanczák, But inscrit après 31 minutes 31e Chihab,
2011-2012 Europa League Tour de barrages Drapeau : Écosse Celtic Glasgow 0-3 0-6[12],[13] 0-3 But inscrit après 2 minutes 2e (pén.) Feindouno, But inscrit après 63 minutes 63e Feindouno, But inscrit après 81 minutes 81e Sio
2015-2016 Europa League Phase de groupes 1re journée Drapeau : Russie Rubin Kazan 2-1 But inscrit après 11 minutes 11e Konaté, But inscrit après 65 minutes 65e Kannunikov, But inscrit après 82 minutes 82e Konaté
Phase de groupes 2e journée Drapeau : Angleterre Liverpool FC 1-1 But inscrit après 17 minutes 17e Assifuah
Phase de groupes 3e journée Drapeau : France Girondins de Bordeaux 0-1 But inscrit après 21 minutes 21e Lacroix
Phase de groupes 4e journée Drapeau : France Girondins de Bordeaux 1-1 But inscrit après 93 minutes 93e Salatić
Phase de groupe 5e journée Drapeau : Russie Rubin Kazan 2-0
Phase de groupes 6e journée Drapeau : Angleterre Liverpool FC 0-0
16e de finale Drapeau : Portugal SC Braga 1-2 3-4 2-2 But inscrit après 53 minutes 53e Konaté, But inscrit après 16 minutes 16e Gekas, - But inscrit après 29 minutes 29e Gekas

Classement UEFA[modifier | modifier le code]

Historique du parcours européen du FC Sion

Au 27 février 2016, le FC Sion est classé à la 120e place[14].

Parcours[modifier | modifier le code]

Relégations[modifier | modifier le code]

Promotions[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison
Champ
Cl
Pts
J
G
N
P
Bp
Bc
Dif
Coupe
de Suisse
Coupe
d'Europe
M. buteur
B
Entraîneur
Aff
1957-58 Ligue B 7e 29 26 12 5 9 46 50 -4 ? Guhl
1958-59 Ligue B 4e 29 26 12 5 9 47 52 -5 ? Guhl
1959-60 Ligue B 9e 23 26 10 3 13 54 52 2 ? Séchehaye
1960-61 Ligue B 6e 27 26 11 5 10 51 51 0 ? Séchehaye
1961-62 Ligue B 2e 35 26 14 7 5 62 36 26 ? Spikofski
1962-63 Ligue A 12e 19 26 6 7 13 37 69 -32 ? Spikofski
1963-64 Ligue A 10e 21 26 9 3 14 52 58 -6 ? Mantula
1964-65 Ligue A 9e 25 26 10 5 11 42 34 8 vainqueur Mantula
1965-66 Ligue A 8e 26 26 9 8 9 36 36 0 ? C2: 1/8 f Mantula
1966-67 Ligue A 6e 26 26 10 6 10 48 38 10 ? Mantula
1967-68 Ligue A 9e 24 26 7 10 9 31 41 -10 ? Osojnak
1968-69 Ligue A 13e 20 26 7 6 13 39 52 -13 ? Roesch
1969-70 Ligue B 1er 37 26 14 9 3 62 27 35 ? Roesch
1970-71 Ligue A 12e 19 26 5 9 12 32 46 -14 ? Meylan
1971-72 Ligue A 7e 26 26 9 8 9 37 36 1 ? Blažević
1972-73 Ligue A 3e 33 26 13 7 6 35 30 5 ? Blažević
1973-74 Ligue A 10e 22 26 5 12 9 24 31 -7 vainqueur C3: 1er tour Blažević
1974-75 Ligue A 5e 31 26 12 7 7 45 30 15 ? C2: 1er tour Blažević +003 912,
1975-76 Ligue A 9e 21 26 6 9 11 40 54 -14 ? Blažević +003 112,
1976-77 Ligue A 9e 18 22 4 10 8 19 32 -13 ? Szabó +002 246,
1977-78 Ligue A 6e 12 10 0 1 9 8 27 -19 ? Szabó
1978-79 Ligue A 12e 11 22 3 5 14 20 52 -32 ? Szabó
1979-80 Ligue A 6e 31 26 11 9 6 47 37 10 vainqueur Jeandupeux
1980-81 Ligue A 8e 24 26 8 8 10 35 42 -7 ? C2: 1er tour Fullone
1981-82 Ligue A 6e 31 30 12 7 11 51 46 5 vainqueur Donzé
1982-83 Ligue A 7e 35 30 12 11 7 51 36 15 ? C2: tour préliminaire Brigger Donzé
1983-84 Ligue A 3e 43 30 18 7 5 74 39 35 ? Bregy 21 Donzé
1984-85 Ligue A 5e 36 30 14 8 8 56 49 7 ? C3: 2e tour Cina Donzé
1985-86 Ligue A 8e 33 30 14 5 11 54 39 15 vainqueur Donzé
1986-87 Ligue A 3e 42 30 17 8 5 76 38 38 ? C2: 1/4 f Donzé
1987-88 Ligue A 9e 22 22 8 6 8 42 36 6 ? C3: 1er tour Donzé
1988-89 Ligue A 3e 29 14 6 5 3 22 15 7 ? Pazmandy
1989-90 Ligue A 8e 19 14 1 5 8 10 22 -12 ? C3: 2e tour Débonnaire +008 165,
1990-91 Ligue A 2e 29 14 3 8 3 14 15 -1 vainqueur Baljić 7 Trossero +009 778,
1991-92 Ligue A 1er 33 14 7 5 2 23 16 7 ? C2: 1/8 f Trossero +010 569,
1992-93 Ligue A 6e 24 14 4 3 7 17 22 -5 ? C1: 2e tour Assis Brigger
Andrey
+007 483,
1993-94 Ligue A 3e 31 14 5 5 4 21 15 6 ? Barberis
1994-95 Ligue A 6e 24 14 5 2 7 24 25 -1 vainqueur C3: 1/8 f Barberis
Richard
1995-96 Ligue A 2e 47 14 8 2 4 20 14 6 vainqueur C2: 1er tour Decastel
Richard
1996-97 Ligue A 1er 49 14 9 3 2 18 10 8 vainqueur C2: 1/8 f Lukić 15 Bigon
1997-98 Ligue A 7e 30 22 7 9 6 30 27 3 ? C1: 2e tour qualification
C3: 1er tour
Richard
1998-99 Ligue A 9e 23 22 5 8 9 22 36 -14 ? C4: 1er tour In-Albon
1999-00 Ligue B 2e 40 22 12 4 6 41 21 20 ? Morini
2000-01 Ligue A 7e 32 22 9 5 8 27 31 -4 ? Stambouli
2001-02 Ligue A 6e 33 22 10 3 9 40 29 11 ? Roussey
2002-03 Ligue B 2e 39 22 12 3 7 35 27 8 ? Richard
2003-04 Challenge League 6e 70[15] 32 13 11 8 47 33 14 - Tholot
2004-05 Challenge League 3e 68 34 19 11 4 63 33 30 1/8 f Gress
2005-06 Challenge League 2e 72 34 22 6 6 61 24 37 vainqueur Moulin +008 173,
2006-07 Super League 3e 60 36 17 9 10 57 42 15 1/8 f C3: 1er tour Saborío 14 Clausen
Moulin
Schällibaum
Chapuisat
Bigon
+012 304,
2007-08 Super League 7e 43 36 11 10 15 48 51 -3 1/8 f C3: 1er tour Saborío 17 Bigon
Roessli
Jacobacci
Bigon
+011 055,
2008-09 Super League 8e 37 36 9 10 17 44 60 -16 vainqueur Monterrubio 11 Stielike
Constantin
Barberis
Tholot
+009 383,
2009-10 Super League 5e 51 36 14 9 13 63 57 6 1/16 f C3: tour de barrages Mpenza 21 Tholot
Challandes
+010 761,
2010-11 Super League 4e 54 36 15 9 12 47 36 11 vainqueur Sio 10 Challandes
Roussey
+010 550,
2011-12 Super League 9e 17 (-36pts) 34 15 8 11 40 35 5 1/2 f C3: tour de barrages Vanczak 9 Roussey
Fontbonne
Constantin
Courbis
Petkovic
+010 276,
2012-13 Raiffeisen Super League 6e 48 36 13 9 14 40 54 -14 1/2 f Itaperuna 8 Fournier
Decastel
Schürmann
Muñoz
Gattuso
Rossini
Decastel
+010 767,
2013-2014 Raiffeisen Super League 8e 43 36 12 7 17 38 45 -7 1/8 f Itaperuna 8 Decastel
Roussey
Ponte
+006 122,
2014-2015 Raiffeisen Super League 7e 45 36 12 9 15 47 48 -1 vainqueur Konaté 16 Chassot
Dries
Smajic
Tholot
+007 978,
2015-2016 Raiffeisen Super League 5e 50 36 14 8 14 52 49 3 1/2 f 1/16e de finale Konaté et Gekas 10 Tholot +008 267,
2016-2017 Raiffeisen Super League 4e 51 36 15 6 15 60 55 5 Tholot
Constantin
Zeidler
Fournier
+009 172,
Saison Champ Cl Pts J G N P Bp Bc Dif Coupe
de Suisse
Coupe
d'Europe
M. buteur B Entraîneur Aff

Champ = championnat; Cl = classement; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus; Bp = buts pour; Bc = buts contre; Dif = différence de buts
C1 = Ligue des champions (depuis 1992, Coupe des clubs champions de 1955 à 1992) ; C2 = Coupe des coupes (de 1961 à 1999) ; C3 = Ligue Europa (depuis 2009, Coupe UEFA de 1971 à 2009, Coupe des villes de foires de 1955 à 1971) ; C4 = Coupe Intertoto (de 1995 à 2008)
M. buteur = meilleur buteur en championnat; B = buts marqués par le meilleur buteur en championnat; Aff = affluence moyenne en championnat

champion, vainqueur ou meilleur buteurvice-champion ou finalistepromubarrage de promotionreléguébarrage de relégation

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif du FC Sion de la saison 2017-2018
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[16] Nom Date de naissance Sélection[17] Club précédent
1 G Drapeau de la Russie Mitryushkin, AntonAnton Mitryushkin 08/02/1996 (21 ans) Russie espoirs Spartak Moscou
18 G Drapeau de la Suisse Fickentscher, KevinKevin Fickentscher 04/03/1990 (27 ans) Suisse espoirs FC La Chaux-de-Fonds
99 G Drapeau de la Suisse Berchtold, NoahNoah Berchtold 01/08/1999 (18 ans) Suisse -18 ans Formé au club
4 D Drapeau de la Suisse Lurati, IvanIvan Lurati 05/10/1997 (20 ans) Suisse espoirs FC Chiasso
23 D Drapeau de la Suisse Özcan, AhmetAhmet Özcan 07/03/1995 (22 ans) Suisse -19 ans Gençlerbirliği
27 D Drapeau de la Suisse Morgado, BrunoBruno Morgado 16/12/1997 (19 ans) Suisse -20 ans Formé au club
31 D Drapeau du Monténégro Zverotić, ElsadElsad Zverotić 31/10/1986 (31 ans) Monténégro Fulham FC
50 D Lüchinger, NicolasNicolas Lüchinger 16/10/1994 (23 ans) Suisse -19 ans FC Saint-Gall
62 D Drapeau de la Suisse Maceiras, QuentinQuentin Maceiras 10/10/1995 (22 ans)
FC Naters
-- D Drapeau de l'Italie Dimarco, FedericoFederico Dimarco 10/11/1997 (20 ans) Italie -20 ans Inter
8 M Drapeau de la Suisse Mveng, FreddyFreddy Mveng 29/05/1992 (25 ans)
Neuchâtel Xamax
10 M Drapeau du Portugal Carlitos, Carlitos 06/09/1982 (35 ans) Portugal espoirs GD Estoril Praia
11 M Drapeau de la Guinée Constant, KevinKevin Constant 10/05/1987 (30 ans) Guinée Bologne FC
12 M Drapeau de la Suisse Karlen, GrégoryGrégory Karlen 30/01/1995 (22 ans) Suisse -20 ans Formé au club
13 M Drapeau de la République démocratique du Congo Akolo, ChadracChadrac Akolo 01/04/1995 (22 ans)
Formé au club
20 M Drapeau de la Suisse Bertelli, KarimKarim Bertelli 27/03/1999 (18 ans) Suisse -18 ans Formé au club
24 M Drapeau de la Suisse Toma, BastienBastien Toma 24/06/1999 (18 ans) Suisse -18 ans Formé au club
28 M Drapeau de la Suisse Milosavljevic, NikolaNikola Milosavljevic 24/04/1996 (21 ans) Suisse -20 ans FC Chiasso
34 M Drapeau du Sénégal Ndoye, BiramaBirama Ndoye 27/03/1994 (23 ans)
Formé au club
37 M Drapeau du Brésil , AdryanAdryan 10/08/1994 (23 ans) Brésil -20 ans Flamengo
66 M Drapeau de l'Angola Adão, JoaquimJoaquim Adão 14/07/1992 (25 ans) Angola Progresso
15 A Drapeau de la Suisse Schneuwly, MarcoMarco Schneuwly 27/03/1985 (32 ans) Suisse espoirs FC Lucerne
21 A Drapeau du Portugal da Costa, AmbrósioAmbrósio da Costa 17/05/1999 (18 ans) Suisse -18 ans Formé au club
45 A Drapeau de la Suisse Pinga, AimeryAimery Pinga 06/01/1998 (19 ans) Suisse -18 ans BSC Young Boys U21
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Suisse Mathieu Degrange
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Italie Alessandro Recenti
Kinésithérapeute
  • Drapeau : Suisse Henri Crettex
  • Drapeau : Algérie Malk Husseine

Légende

Consultez la documentation du modèle

Quelques anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Saisons Équipementiers Sponsors
1977-1978 Puma Placette
1978-1983 Puma Le Nouvelliste
1983-1989 Le coq sportif Le Nouvelliste
1989-1992 Adidas Le Nouvelliste
1992-1993 Nike Tamoil
1993-1997 Adidas Anthamatten
1997-1998 Nike
1998-1999 Nike
1998-2000 Duarig
2000-2001 Galex Magro
2001-2002 Legea Magro
2002-2004 Adidas
2004-2005 Jako
2005-2007 Macron Giroud Vins
2007-2011 Kappa PAM
2011-2012 Givova PAM
2012-2012 Givova Baldini
2012-2013 Erreà Baldini
2013-2013 Erreà Decarte
2013-2014 Erreà Les Fils Maye
2014-2015 Erreà CO.H.EN Ski
2015-2016 Erreà Alloboissons AFX Capital
2016-2017 Erreà AFX Capital

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Stéphane Riand, Autogoal !, Sion, Editions Ici et Ailleurs, , 250 p.
  3. http://www.sharkfoot.fr/2011/09/affaire-el-hadary-le-president-du-fc-sion-a-l%E2%80%99assaut-de-la-fifa/
  4. https://www.tdg.ch/actu/sports/tribunal-vaudois-raison-fc-sion-2011-09-13
  5. http://www.sharkfoot.fr/2011/09/europa-league-sion-remporte-une-bataille-contre-luefa/
  6. http://www.tas-cas.org/fr/infogenerales.asp/4-3-5476-1091-4-1-1/5-0-1091-15-1-1/
  7. https://www.tdg.ch/actu/sports/tribunal-civil-martigny-met-fc-sion-position-force-2011-09-28
  8. http://www.bluewin.ch/fr/index.php/143,514035/FC_Sion__la_FIFA_menace_de_suspendre_lASF/fr/sport/football/sda/
  9. Texte de l'article 181 sur le site officiel de la Confédération suisse
  10. Communiqué disponible sur le site du FC Sion
  11. http://www.lematin.ch/sports/football/Constantin-demandera-des-millions-aux-dirigeants-du-foot-suisse/story/15390399?track
  12. Vainqueur sportivement du barrage (0-0 au match aller, 3-1 au match retour), le FC Sion est exclu de la Ligue Europa le 2 septembre par l'UEFA à la suite de la plainte du Celtic Glasgow concernant la validité de ces matchs. Sion est sanctionné de deux défaites par forfait pour avoir aligné six joueurs non qualifiés et le Celtic FC le remplace dans le groupe I.
  13. « L'UEFA accepte la plainte du Celtic contre Sion », sur uefa.com, (consulté le 2 septembre 2011)
  14. fr.uefa.com
  15. durant cette saison, le vainqueur de chaque confrontation aller-retour recevait 2 points de bonus. Ce système sera aboli pour la saison 2004-2005.
  16. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  17. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) René Favre, Jimmy Delaloye, Le Livre d'Or du Football Valaisan 1919 - 1979, 1981, CRA Éditions Craviolini & Grand, Sierre
  • (fr) 75e anniversaire FC Sion, Les 15 Lustres du FC Sion Le Bouchon et Le Crampom, 1984, Éditions Gessler SA, Sion

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]