Michel Decastel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Decastel
image illustrative de l’article Michel Decastel
Michel Decastel en 2012
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax FCS
Biographie
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (62 ans)
Lieu Neuchâtel
Poste Défenseur/milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1974-1979Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax031 (12)
1979-1981Drapeau : France RC Strasbourg 073 (15)
1981-1988Drapeau : Suisse Servette FC177 (27)
1988-1989Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax033 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1982-1986Drapeau : Suisse Suisse019 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1990-1994Drapeau : Suisse FC Colombier
1994-1995Drapeau : Suisse Yverdon-Sport FC
1995-1996Drapeau : Suisse FC Sion
1996-1999Drapeau : Suisse SR Delémont
1999-2001Drapeau : Côte d'Ivoire ASEC Mimosas
2001-2003Drapeau : Tunisie Espérance Tunis
2003-2004Drapeau : Maroc Wydad AC
2004-2006Drapeau : Tunisie CS Sfax
2006-2007Drapeau : Émirats arabes unis Al-Ahli Dubaï
2007-2008Drapeau : Tunisie CS Sfax
2008Drapeau : Tunisie Étoile Sahel
2009Drapeau : Égypte Zamalek SC
2010-2011Drapeau : Émirats arabes unis Al-Dhafra
2011-2012Drapeau : Maroc Wydad AC(10v-13n-5d)
2012-2012Drapeau : Tunisie Espérance Tunis
2013Drapeau : Suisse FC Sion
2015-Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax FCS
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Michel Decastel, né le à Neuchâtel, est un footballeur suisse devenu entraîneur. Il joue au poste de Défenseur ou de milieu de terrain du milieu des années 1970 à la fin des années 1980.

Formé au Neuchâtel Xamax, il joue ensuite au RC Strasbourg , au Servette FC puis termine sa carrière au sein de son club formateur. En équipe de Suisse, il compte 19 sélections.

Devenu entraîneur, il dirige de nombreux clubs suisses, notamment le FC Sion, ainsi que de nombreux clubs du continent africain comme l'ASEC Mimosas, l'Espérance sportive de Tunis, le Wydad Athletic Club et le CS Sfaxien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En 1990, Michel Decastel reprend en main l'équipe du FC Colombier, un club amateur suisse. Il reste en poste quatre saisons, ou il finit 1er de 3e division et deux fois deuxième.

C'est le FC Yverdon qui lui donne sa chance d'entraîner à un niveau plus élevé (2e division). Au bout d'une saison, il finit champion, et est débauché par le FC Sion. Le club finit second derrière les Grasshopper Zurich, mais se rattrape en raflant la Coupe. Mais là encore, Decastel quitte le club au bout d'une saison, rejoignant le SR Delémont, qu'il dirige durant trois saisons, permettant au club d’accéder à la Ligue nationale A.

En 1999, Michel Decastel quitte la Suisse et rejoint La Côte d'Ivoire où Il prend en charge l'équipe de l'ASEC Mimosas, où il est deux saisons consécutives champion national.

En 2001, il rejoint la Tunisie, et l'Espérance de Tunis. En deux saisons, toujours, il gagne le championnat et la Coupe.

En 2003, il signe au Wydad de Casablanca, au Maroc, où il va être finaliste de la Coupe du Trône. L'aventure ne durera cette fois-ci qu'une seule saison.

2004 est l'année du retour en Tunisie, et il signe au CS sfaxien. Il devient champion, gagne la Coupe, devient finaliste de la Coupe Arabe. Il part ensuite au Qatar, en 2006-2007, à Al Ahly Doha.

Il retourne à Sfax en Tunisie où il est rappelé et où cette fois il va gagner un trophée de niveau continental, son premier: la Coupe d'Afrique des Clubs.

À l'été 2008, il rejoint l’Étoile du Sahel, mais se fait limoger après un match nul alors que l'équipe était seconde en championnat et qualifiée pour jouer une semaine plus tard la finale de la Coupe d'Afrique des Clubs, qu'ils ont d'ailleurs perdue.

Il va ensuite entrainer en Égypte au Zamalek, où il a réussi à sauver Zamalek de la relégation et ce en introduisant des jeunes. Il quitte le club à la suite d'un changement de président. Il part ensuite aux Émirats dans le club d'Al-Dhafra.

En 2011, il revient au Wydad Casablanca[1] et est finaliste de la Ligue des champions d'Afrique contre son ancien club l'Espérance de Tunis.

Début 2012, Michel Decastel signe un contrat de deux ans au sein de son ancien club, l’Espérance de Tunis. Le 24 mai 2012, il est remercié après ne défaite et un match nul malgré avoir battu le record de treize victoires consécutives et en étant premier au classement avec quatre points d'avance.

En septembre 2012, Michel Decastel rejoint à nouveau le FC Sion, en 1ère division suisse, poste qu'il occupe pendant trois ans en alternance entre la première équipe et la deuxième équipe.

Il rejoint ensuite le Neuchâtel Xamax FCS, club de deuxième division suisse où il termine deuxième lors de ses deux premières saisons(2016 et 2017).

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

  • 1974-1979 : Neuchâtel Xamax
  • 1979-1981 : RC Strasbourg
    • Ligue 1 : 73 matchs (15 buts)
    • Coupe de France : 11 matchs (2 buts)
    • Coupe des Clubs champions : 5 matchs (2 buts)
  • 1981-1988 : Servette FC
    • Ligue A : 177 matchs (27 buts)
    • Coupes d'Europe : 14 matchs (6 buts)
  • 1988-1989 : Neuchâtel Xamax
    • Ligue A : 33 matchs (5 buts)
    • Coupe des Clubs champions : 4 matchs (1 but)[2]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il est vainqueur de la Coupe de Suisse en 1984 avec le Servette et deux fois vainqueur du championnat de Suisse, en 1985 avec le Servette et en 1988 avec Neuchâtel Xamax.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]