Peter Zeidler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Zeidler.

Peter Zeidler
image illustrative de l’article Peter Zeidler
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Suisse FC Saint-Gall (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance (55 ans)
Lieu Schwäbisch Gmünd (Allemagne de l'Ouest)
Taille 1,84 m (6 0)
Poste Entraîneur
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2002-2004 Drapeau : Allemagne VfR Aalen 22v 14n 17d
2005-2007 Drapeau : Allemagne FC Nuremberg II 29v 18n 22d
2007 Drapeau : Allemagne Stuttgarter Kickers 06v 04n 04d
2011-2012 Drapeau : France Tours FC 19v 13n 19d
2012-2015 Drapeau : Autriche FC Liefering 42v 22n 26d
2015 Drapeau : Autriche Red Bull Salzbourg 13v 06n 06d
2016-2017 Drapeau : Suisse FC Sion 17v 03n 08d
2017-2018Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard 17v 08n 16d
2018-Drapeau : Suisse FC Saint-Gall
Dernière mise à jour : 15 mai 2018

Peter Zeidler, né le à Schwäbisch Gmünd en Allemagne de l'Ouest, est un entraîneur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts dans le football[modifier | modifier le code]

Peter Zeidler commence sa carrière dans le monde du football dans le club du VfB Stuttgart en juillet 1998, où il est le directeur du centre de formation du club qui évolue en Bundesliga. Il reste deux ans et demi au sein du club de Stuttgart pour rejoindre Aalen.

Il signe en février 2000 dans le club de VfR Aalen, il est entraîneur adjoint durant trois ans au niveau 3 allemand : la Regionalliga Sud. Fin 2002, il prend les rênes de l'équipe et assure son premier poste d'entraîneur principal d'une équipe professionnelle. Pour la saison 2003-04, il termine à une 6e place de la Regionalliga Sud.

Nuremberg et Stuttgart[modifier | modifier le code]

En 2005, il part entraîner l'équipe réserve du 1. FC Nuremberg qui évolue dans le championnat de Oberliga Bayern en division 4 allemande. Lors de la première saison, il est finaliste de la Oberliga Bayern.

Il signe ensuite en 2007 dans le club de SV Stuttgarter Kickers évoluant en Regionalliga Sud, malgré une bonne demi-saison, il n'y reste que six mois car il est contacté par son ami Ralf Rangnick pour rejoindre le TSG 1899 Hoffenheim.

En janvier 2008, il rejoint Hoffenheim en tant qu'adjoint et participe aux succès de ce club. Dès sa première saison le club monte en division 1 allemande, en devenant vice-champion de deuxième division. Dès la première saison dans l'élite allemande, le club d'Hoffenheim étonne par son jeu (un jeu tourné sur l'offensif) et par ses résultats excellents pour un promu (leader jusqu'en février 2009). Il quitte le club en même temps que Ralf en janvier 2011 à cause en partie de divergences avec le propriétaire du club : Dietmar Hopp.

Tours FC[modifier | modifier le code]

Le , il tente une expérience en France au Tours FC en Ligue 2. Peter Zeidler parle couramment le français ce qui rend son acclimatation bien plus facile. À la fin de sa première saison aux commandes du club, il termine à une belle 6e place.

Le , après un début de saison catastrophique (trois défaites et un nul en championnat), il est limogé alors qu'il entamait sa dernière année de contrat à la tête de l'équipe tourangelle.

Les expériences autrichiennes[modifier | modifier le code]

En 2012, il rejoint l'Autriche en s'engageant avec le FC Liefering, la réserve du Red Bull Salzbourg. Le , il rejoint le Red Bull Salzbourg. La saison 2015–2016 débute mal pour le nouveau coach, le club ne remporte aucun de ses trois premiers matchs en championnat et est éliminé au troisième tour préliminaire de la Ligue des champions par le club de Malmö, malgré une victoire 2-0 au match aller. Reversé en barrages de Ligue Europa, le club chute face au Dinamo Minsk et ne participe donc pas à la phase de groupes.

L'expérience suisse[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé entraîneur du FC Sion, une équipe de première division du championnat de Suisse. En 13 matchs toutes compétitions confondues avec ses nouvelles couleurs, l'entraîneur allemand n'en perd qu'un seul. Mais après une série plus moyenne, il est licencié.

Retour en France au FC Sochaux-Monbéliard[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé entraîneur du FC Sochaux-Montbéliard à la place d'Albert Cartier pour une durée de deux ans, mais son contrat est résilié d'un commun accord le 14 mai 2018[1].

Retour en Suisse[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé entraîneur du FC Saint-Gall pour 3 ans.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]