Olivier Rouyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Olivier Rouyer
Image illustrative de l’article Olivier Rouyer
Olivier Rouyer en 2014
Biographie
Nationalité Français
Naissance (66 ans)
Nancy (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1973-1981 AS Nancy-Lorraine243 (82)
1974-1975 ECAC Chaumont029 0(3)
1981-1984 RC Strasbourg087 (12)
1984-1986 Olympique lyonnais050 (12)
1986-1988 FC Neudorf
1988-1990 Koenigshoffen 06
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1976-1981 France017 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1991-1994 AS Nancy-Lorraine109 (43, 25, 41)
1999 FC Sion14 (6, 1, 7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Olivier Rouyer, né le 1er décembre 1955 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), est un footballeur français reconverti en entraîneur. Il est actuellement consultant football.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'AS Nancy Lorraine, ce joueur de petit gabarit (1,70 m pour 68 kg) a pour partenaire dans son club formateur, Michel Platini.

Ailier le plus rapide de sa génération, il est surnommé par le public nancéien « la rouille » ou « la flèche ». Il effectue une carrière internationale en pointillés, profitant surtout des blessures de l'ailier droit titulaire des Bleus Dominique Rocheteau pour jouer : il est ainsi sélectionné pour la première fois le , à Sofia, contre la Bulgarie (2-2) dans un match de qualification de la Coupe du monde. Son but victorieux au Parc des Princes contre l'Allemagne le , reste mémorable. Il participe également à la Coupe du monde 1978 en Argentine.

Avec Nancy, il remporte la Coupe de France la même année. Il devient ensuite le capitaine de l'équipe en 1979. Mais en fin de saison, sa carrière est ralentie à la suite d'une fracture du tibia. En 1981, il est transféré à Strasbourg pour trois saisons. Puis il termine sa carrière professionnelle à Lyon de 1984 à 1986.

Reconversion après sa carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Après avoir raccroché les crampons, il reste dans le milieu du football. Il revient à Nancy, comme entraîneur du Centre de formation, puis il entraîne l'équipe première pendant trois ans. Il est également consultant sur Canal+ où il se distingue par ses fous rires à l'antenne et sa difficulté à prononcer certains noms de joueurs (comme Luyindula), au point de les confondre parfois (Malouda et Maoulida par exemple). Il est aussi propriétaire du bar « Le Pinocchio », situé place Saint-Epvre à Nancy.

Il devient commentateur du jeu vidéo FIFA Football 2002 et Coupe du monde FIFA 2002 avec Thierry Gilardi[1], puis FIFA Football 2003 avec Grégoire Margotton[2].

Le , dans un entretien au journal L'Équipe, il affirme être homosexuel et ne plus s'en cacher depuis son arrivée à Strasbourg en 1981[3]. Selon lui, c'est son orientation sexuelle qui lui aurait coûté son poste lorsqu'il entraînait Nancy en 1994[4]. En juin 1995, il encadre à Saint-Brevin le stage de l'UNFP destiné aux entraîneurs et joueurs sans contrat[5].

Après avoir figuré sur la liste UMP lors des élections municipales de 2008 à Saint-Max, Olivier Rouyer est élu en 2014 à Nancy sur la liste UMP-UDI menée par Laurent Hénart[6].

En juin 2016, il quitte Canal+ pour rejoindre La chaîne L'Équipe[7].

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Munier (préf. Roger Piantoni), AS Nancy Lorraine : Histoire d’un club : Au fil des saisons depuis 1935 : Éditions Serpenoise, Metz, Éd. Serpenoise, , 407 p. (ISBN 978-2-87692-747-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]