Famille d'Eurêka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La famille d'Eurêka est une famille d'astéroïdes constituée de sept des huit astéroïdes troyens de Mars situés au point de Lagrange L5 (mai 2019).

L'hypothèse d'une famille parmi les troyens de Mars gravitant en L5 est formulée en 2013 et ce parallèlement par les astronomes espagnols C. et R. de la Fuente Marcos[1] et par l'astronome anglais Apostolos Christou[2]. Elle est classiquement nommée famille d'Eurêka, d'après son membre à la fois le plus grand et de plus petit numéro (5261) Eurêka. Il est aujourd'hui établi qu'elle regroupe 7 des 8 astéroïdes gravitant en L5[3],[4].

Propriétés[modifier | modifier le code]

Plusieurs études estiment l'âge de la famille à environ un milliard d'années mais précisent qu'il ne s'agit que d'un ordre de grandeur [4],[5]. Plusieurs scénarios sont envisageables pour expliquer sa formation : collision destructrice, collision de type cratérisation, fissions successives par effet YORP, scénario mixte. Une étude publiée en 2015 penche pour l'hypothèse de l'effet YORP mais n'exclue aucun scénario[4]. Une autre étude publiée en 2017 tend à exclure l'hypothèse d'une collision destructrice mais montre aussi les difficultés rencontrées par les autres scénarios[5]. L'importance de l'effet Yarkovsky dans la dispersion des inclinaisons orbitales semble par contre bien établie[4].

Au moins trois des sept astéroïdes - dont (5261) Eurêka - appartiennent au type spectral A[6]. Cette sous-classe du type spectral S est caractérisé par une forte proportion d'olivine et par sa rareté relative parmi les astéroïdes. Ce dernier point vient conforter l'hypothèse d'une origine commune des membres de la famille. Il vient aussi alimenter l'hypothèse d'un corps parent très ancien, potentiellement représentatif des planétésimaux à l'origine de la formation des planètes telluriques[6]. A noter que les deux troyens de Mars n'appartenant pas à la famille d'Eurêka possèdent des compositions différentes de (5261) Eurêka, ce qui laisse supposer des origines différentes[6].

Liste[modifier | modifier le code]

Mise à jour mai 2019
Astéroïde Magnitude Diamètre moyen Découverte Fiche MPC
(5261) Eurêka 16,1 1990 MPC
(311999) 2007 NS2 18,1 2007 MPC
(385250) 2001 DH47 18,8 2001 MPC
2011 SC191 19,4 2003 MPC
2011 SL25 19,5 2011 MPC
2011 UN63 19,7 2009 MPC
2011 UB256 19,9 2011 MPC

Pour information, le huitième astéroïde identifié en L5 et qui n'appartient pas à cette famille est (101429) 1998 VF31 et l'unique astéroïde identifié en L4 est (121514) 1999 UJ7.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C. de la Fuente Marcos et R. de la Fuente Marcos, « Three new stable L5 Mars trojans », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 432, no 1,‎ , p. L31-L35 (DOI 10.1093/mnrasl/slt028, Bibcode 2013MNRAS.432L..31D, arXiv 1303.0124, lire en ligne)
  2. (en) Apostolos A. Christou, « Orbital clustering of martian Trojans: An asteroid family in the inner Solar System? », Icarus, vol. 224, no 1,‎ , p. 144-153 (DOI 10.1016/j.icarus.2013.02.013, résumé)
  3. (en) Apostolos A. Christou et al., « New Martian Trojans and an update on the Eureka cluster », Conference abstract: Asteroids, Comets, Meteors, Helsinki,‎ (résumé)
  4. a b c et d (en) Matija Cuk, Apostolos A. Christou et Douglas P. Hamilton, « Yarkovsky-driven spreading of the Eureka family of Mars Trojans », Icarus, vol. 252,‎ , p. 339-346 (DOI 10.1016/j.icarus.2015.02.009, arXiv 1412.1776, lire en ligne)
  5. a et b (en) Apostolos A. Christou, Galin Borisov et al., « Is the Eureka cluster a collisional family of Mars Trojan asteroids? », Icarus, vol. 293,‎ , p. 243-258 (DOI 10.1016/j.icarus.2017.03.003, arXiv 1705.10540, lire en ligne)
  6. a b et c (en) G. Borisov, A. Christou et al., « The olivine-dominated composition of the Eureka family of Mars Trojan asteroids », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 466, no 1,‎ , p. 489-495 (DOI 10.1093/mnras/stw3075, arXiv 1701.07725, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]