S/2015 (136472) 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
S/2015 (136472) 1
Image illustrative de l'article S/2015 (136472) 1
(136472) Makémaké et son satellite (flèche), photographiés par Hubble.
Caractéristiques orbitales
(Époque J2000.0)
Demi-grand axe 21 100 à 300 000 km[1]
Période de révolution 12,4 à 660 j[1]
Satellite de (136472) Makémaké
Caractéristiques physiques
Diamètre ~161 km
Masse ? kg
Masse volumique moyenne ? × 103 kg/m3
Gravité à la surface ? m/s2
Période de rotation ? d
(12)
Magnitude apparente 7,80 +/- 0,04 de moins
que Makémaké
Albédo moyen Faible
Caractéristiques de l'atmosphère
Pression atmosphérique Probablement inexistante
Découverte
Découvreur Alex H. Parker, Marc Buie, William Grundy et Keith Noll[1]
Imagerie 27 et [1]
Publication
Désignation(s)

S/2015 (136472) 1, surnommé MK 2, est un satellite naturel de la planète naine (136472) Makémaké, le seul connu au 26 avril 2016, date de l'annonce de sa découverte[2].

Découverte[modifier | modifier le code]

Sa découverte, effectuée grâce aux images prises par la caméra à grand champ 3 (en) (WFC3) du télescope spatial Hubble les 27 et [1], est annoncée dans un article d'Alex H. Parker, Marc Buie, William Grundy et Keith S. Noll publié le [1]. L'information est également annoncée dans le télégramme électronique no 4275 du Bureau central des télégrammes astronomiques[2] et dans le communiqué de presse STScI-2016-18 du Space Telescope Science Institute[3], puis reprise dans de nombreux médias à travers le monde.

Photos par Hubble.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce satellite, 1 300 fois moins lumineux que Makémaké, serait également beaucoup plus sombre que ce dernier[4], ce qui permet d'estimer sa taille à environ 150 km de diamètre, à comparer aux 1 400 km environ de diamètre de Makémaké. Ce compagnon serait sur une orbite située à une distance comprise entre 21 100 et 300 000 km de Makémaké, qu'il parcourrait entre 12 et 660 jours. Cependant, les demi-grands axes supérieurs à 100 000 km sont probablement incohérents avec le fait que l'objet ne fut pas visible lors des campagnes antérieures.

Vue d'artiste de Makémaké et de son satellite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Alex H. Parker, Marc Buie, William Grundy et Keith Noll, « Discovery of a Makemakean moon » [« Découverte d'une lune makémakéenne »], preprint,‎ (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b CBET 4275: 20160426 : S/2015 (136472) 1.
  3. (en) « Hubble Discovers Moon Orbiting the Dwarf Planet Makemake », sur hubblesite.org.
  4. (en) « Hubble Discovers Moon Orbiting the Dwarf Planet Makemake », sur nasa.gov.