19P/Borrelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
19P/Borrelly
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de 19P/Borrelly
prise par la sonde Deep Space 1
Établi sur 2 845 observations couvrant 15925 jours
Caractéristiques orbitales
Époque
(JJ 2455240,5)
Demi-grand axe 3,59 ua
Excentricité 0,624
Périhélie 1,35 ua
Aphélie 5,83 ua
Période 6,8 a
Inclinaison 30,3°
Dernier périhélie 28 mai 2015
Prochain périhélie 1er février 2022
Caractéristiques physiques
Diamètre du noyau 8 × 4 km
Magnitude absolue (H) 17 à 8,2
Découverte
Découvreurs Alphonse Louis Nicolas Borrelly
Date
Désignations 1905 II; 1911 VIII; 1918 IV; 1925 VIII; 1932 IV; 1953 IV; 1960 V; 1967 VIII; 1974 VII; 1981 IV; 1987 XXXIII; 1994 XXX

19P/Borrelly (ou Comète de Borrelly) est une comète périodique de la famille des comètes joviennes. Elle a été visitée par la sonde spatiale Deep Space 1 en 2001.

Découverte[modifier | modifier le code]

La comète a été découverte par Alphonse Louis Nicolas Borrelly pendant une recherche de routine à Marseille en France le . Le noyau a un diamètre de 8 × 4 kilomètres.

Survol par Deep Space 1[modifier | modifier le code]

Le , la sonde spatiale Deep Space 1, qui a été lancée pour expérimenter de nouveaux équipements dans l'espace, a exécuté un survol de Borrelly. Elle a été orientée vers la comète pendant cette mission prolongée et a permis d'envoyer vers la Terre ce qui était, alors, les meilleures images et données scientifiques d'une comète.

Étude et description[modifier | modifier le code]

La comète 69P/Borrelly est une comète de la famille des comètes de Jupiter. Elle provient de la Ceinture de Kuiper[1]. Sa forme, allongée de 8 km de long et 4 km de large, est probablement due à sa formation par coalescence de plusieurs corps. Cette forme est à l’origine de son surnom de « cuisse de poulet »[2],[3]

Sa période orbitale courte de 6,85 ans et son passage proche de la Terre ont permis d’observer son évolution, notamment l’orientation de son axe de rotation.

Pour clarifier des avis contraires [4] une équipe composée de chercheurs de l'INAF de Padoue, de l'Université de Padoue et d'astronomes non professionnels experts dans le domaine des comètes, a étudié l’éventuel déplacement de l’axe de rotation de la comète.

L’étude a constaté effectivement un déplacement de l’axe de rotation[5].

Animation de Deep Space 1 trajectoire du 24 Octobre 1998 au 31 Decembre 2003   Deep Space 1 ·   9969 Braille ·   Earth ·   19P/Borrelly (turquoise)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) L. A. Soderblom, T. L. Becker, G. Bennett, D. C. Boice, D. T. Britt, R. H. Brown, B. J. Buratti, C. Isbell, B. Giese, T.Hare, M. D. Hicks, E. Howington-Kraus, R. L. Kirk,M. Lee, R. M. Nelson, J. Oberst, T. C. Owen, M. D. Rayman, B. R.Sandel, S. A. Stern, N. Thomas, R. V. Yelle, « Observations of Comet 19P/Borrelly by the Miniature Integrated Camera and Spectrometer Aboard Deep Space 1 », Sciencexpress,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. « In Depth | 19P/Borrelly », sur NASA Solar System Exploration (consulté le )
  3. (it) Virginio Oldani, Federico Manzini, Paolo Ochner, Andrea Reguitti, Luigi Bedin, Raoul Behrend, Jean Gabriel Bosch, « Così oscilla 19P, la cometa “coscia di pollo” », sur MEDIA INAF, (consulté le )
  4. (it) Virginio Oldani, Federico Manzini, Paolo Ochner, Andrea Reguitti, Luigi Bedin, Raoul Behrend, Jean Gabriel Bosch, « Così oscilla 19P, la cometa “coscia di pollo” », sur MEDIA INAF, (consulté le ) : « «Non vi era tuttavia accordo tra gli autori relativamente al fatto che fosse avvenuto, o meno, uno spostamento dell’asse di rotazione nel corso delle ripetute orbite della cometa a partire dalla sua scoperta nel 1904», dice a Media Inaf uno degli autori dello studio, Luigi Bedin dell’Inaf di Padova. «Mentre alcuni autori sostenevano che l’asse fosse rimasto sostanzialmente fisso, altri, in base ad analisi retrospettive, avevano individuato un lento spostamento dovuto probabilmente a un movimento precessionale su base secolare, oppure a perturbazioni di tipo non-gravitazionale secondarie a variazioni dell’attività emissiva del getto polare, con conseguenti accelerazioni e decelerazioni cicliche della rotazione del nucleo cometario. Un’eventuale precessione apparirebbe comunque caratterizzata da un modesto angolo e da un lungo periodo, e sarebbe pertanto difficile individuarla e stimarne le dimensioni». »
  5. (it) Redazione Media Inaf, « Così oscilla 19P, la cometa “coscia di pollo” », sur MEDIA INAF, (consulté le ) : « «Il nostro studio, che ad oggi risulta l’unico al mondo effettuato dal penultimo passaggio della cometa nel 2008 (nel 2015 le condizioni osservative non erano favorevoli)», aggiunge il secondo autore dell’articolo, Federico Manzini, sempre della Stazione astronomica di Sozzago, «conferma l’esistenza di un lento movimento precessionale dell’asse di rotazione, come ipotizzato da alcuni autori dopo che la cometa 19P era stata visitata dalla sonda Deep Space 1». »

Liens externes[modifier | modifier le code]