Victoria (cratère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Victoria.
Victoria
Image illustrative de l'article Victoria (cratère)
Photographie de Victoria prise par le Mars Reconnaissance Orbiter en octobre 2006.
Géographie & Géologie
Coordonnées 2° 03′ S, 5° 30′ O
Massif Meridiani Planum
Diamètre 750 m
Profondeur ~75 m
Éponyme Victoria (Seychelles)
Localisation sur Mars

(Voir situation sur carte : Mars)

Victoria

Victoria[1] est un cratère d'impact situé sur Mars, à 2.05°S et 5.50°W dans Meridiani Planum. Il a été visité de 2006 (sol 951[2]) à 2008 (sol 1630[3]) par le rover Opportunity, du programme Mars Exploration Rover. Depuis son atterrissage en 2004 et encore actuellement (2016), cet engin est piloté par les techniciens du Jet Propulsion Laboratory, situé à Passadena en Californie.

Large d'environ 750 m[4], soit environ huit fois la taille du cratère Endurance, précédemment exploré, son contour découpé, où alternent les "caps" et les "baies", constitue le paysage le plus spectaculaire jamais photographié à la surface de Mars. Sa profondeur est d'environ 75 mètres[4].

Vues satellitaires[modifier | modifier le code]

Le cratère a été photographié en détail par la caméra très haute résolution HiRise de la sonde américaine MRO, capable de déceler les traces des roues du rover (voir la figure ci-dessous). Une des images les plus spectaculaires du cratère a été prise le 18 juillet 2009[5],[6].

Le Mars Exploration Rover Opportunity photographié sur la bordure de Victoria par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (rover tracks : traces des roues du rover ; camera mast shadow : ombre du mât de la caméra)

Exploration[modifier | modifier le code]

Autour du cratère (1)[modifier | modifier le code]

L'étude du cratère ne faisait pas partie des objectifs d'Opportunity, lequel, selon ses concepteurs, ne devait pas pouvoir fonctionner plus de 90 sols[7] sur la surface martienne. Or, près de treize ans après son arrivée, il est toujours en activité.

Le 26 septembre 2006, au 951e sol de son voyage[2] (soit près de trois ans après s'être posé sur le sol martien), il atteint le cratère Victoria, situé à 8 km au sud de son point d'atterrissage. Y ayant accédé par Duck Bay, les techniciens du JPL lui font entreprendre une exploration de son périmètre par le nord. Pendant neuf mois, le rover envoie les images étonnantes des différents "caps" et "baies" visités :

  • le Cap vert[8], un promontoire d'environ 6 m de hauteur [9],
  • le Cap Sainte Marie [10], un promontoire sur la bordure Ouest de Victoria, d'environ 15 m de hauteur[9],
  • le Cabo Anonimo[11],
  • le Cap Désir[12],
  • le Cap de Bonne Espérance[13],
  • la Vallée Sans-péril [14],
  • le Cap Corrientes[15],
  • le Cap Saint Vincent[16], un promontoire sur la bordure Nord de Victoria, d'environ 12 m de hauteur[9].

Outre les analyses géologiques, le rover a pour mission de repérer l'endroit le plus propice pour pénétrer à l'intérieur du cratère. Or aucune des baies qu'il visite ne lui apparaît moins pentue et/ou moins sablonneuse que celle qu'il a découvert le jour de son arrivée près de Victoria.

Image panoramique
Vue du cratère depuis le Cap Vert
Voir le fichier

Dans le cratère[modifier | modifier le code]

En juin 2007, il est décidé de faire rebrousser chemin au rover, lequel revient à son point d'arrivée, Duck Bay : incliné à seulement 17%, l'endroit offre en effet la pente la moins risquée pour entreprendre une descente à l'intérieur du cratère. Au terme d'une longue série de tests dont l'objectif est de prévoir les risques d'enlisement et d'y remédier, le rover pénètre dans le cratère le 14 septembre (sol 1293) pour une étude détaillée de ses parois[17]. L'objectif est de réaliser le profil minéralogique et chimique des strates constituant les parois et de comparer les résultats obtenus avec ceux obtenus dans Endurance. Le rover réalise donc l'étude stratigraphique des couches affleurantes ("Steno", "Smith" et "Lyell") et étudie à distance les roches "Jin" et Gilbert A". Les opérateurs du JPL tentent de le rapprocher au maximum de Cape Verde mais, pour des raisons de sécurité, ils le tiennent à une distance de 5 mètres. De même, ils le rapprochent d'une zone baptisée "Nevada" tout en conservant une distance de 2 mètres.

Les traces laissées par Opportunity sur les bords de la baie du Canard (Duck Bay) après son retrait du cratère, le 28 août 2008.

Les résultats scientifiques ne sont pas jugés extraordinaires car, comme le signale Olivier Poch[18], "au final, les analyses chimiques des roches auscultées par les instruments d’Opportunity dans Victoria donnent des résultats proches de celles effectuées dans le cratère Endurance, à savoir une concentration en chlore qui augmente avec la profondeur et la détection de magnésium et de sulfates de calcium. La composition chimique, et donc l’histoire du sous-sol de Meridiani Planum semble donc être relativement homogène".

Opportunity n'est pas conduit plus loin dans Victoria pour une autre raison : le sol devient de plus en plus meuble au fur et à mesure qu'il se rapproche du centre du cratère, il risque donc de s'enliser à tout moment. La décision est donc prise de l'en extraire. Le 28 août 2008 (sol 1634), Opportunity est retiré du cratère[19], n'y ayant parcouru que 252 mètres en un an (ce qui constitue la plus lente progression de tout son séjour sur la planète) et n'étant resté qu'à environ 20 mètres du rebord ouest [20].

Autour du cratère (2)[modifier | modifier le code]

Après être avoir été retiré du cratère, Opportunity ne reste plus qu'une dizaine de jours dans ses parages. Longeant les abords du Sud-Est (Cabo Frio[21], Cap Pilhar[22], Cape Victory[23], Cap Agulhas...), il en est éloigné le 8 octobre (sol 1679)[24],[25]. L'objectif qui lui a été assigné est le grand cratère Endeavour, situé à 12 km de là et qu'il atteindra trois ans plus tard, en août 2011 et près duquel il évolue toujours en 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres cratères importants visités par Opportunity

Références[modifier | modifier le code]

  1. Officieusement nommé d'après le Victoria l'un des cinq navires de Fernand de Magellan, le premier navire à faire le tour de la Terre et officiellement d'après la ville de Victoria aux Seychelles.
  2. a et b NASA Mars Rover Arrives at Dramatic Vista on Red Planet
  3. (en) A.J.S Rayl, « Opportunity Exits Victoria Crater, Spirit Picks Up Pace on Panorama », Planetary Society, (consulté le 12 janvier 2011)
  4. a et b Grant, John A., et al, Degradation of Victoria crater, Mars, Journal of Geophysical Research, Volume 113, Issue E11, November 2008 abstract ,
  5. Image du cratère Victoria en 2009
  6. MRO espionne le cratère martien Victoria
  7. Sol : terme utilisé par les astronomes pour désigner la durée du jour solaire sur la planète Mars.
  8. Coupe : Escarpement Cape Verde, Cratère Victoria
  9. a, b et c Communiqué de presse JPL du 26 décembre 2007
  10. Coupe : Cap Sainte Marie
  11. Coupe : Cabo Anonimo
  12. Coupe : Cap Désir
  13. Coupe : Cap de Bonne Espérance
  14. Vue : Vallée Sans-péril
  15. Coupe : Cabo Corrientes
  16. Coupe : Cap Saint Vincent
  17. Vue : Stratifications dans Victoria
  18. Opportunity : fin de l'exploration du cratère Victoria !
  19. Les traces du rover à sa sortie du cratère
  20. Reconstitution des déplacements d'Opportunity dans Duck Bay
  21. Vue : Cabo Frio
  22. Vue : Cap Pilhar
  23. Coupe : Cape Victory
  24. Dernière image du cratère Victoria par Opportunity
  25. L'ensemble de sa visite du cratère Victoria