(25143) Itokawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Itokawa.
(25143) Itokawa
Photographie de (25143) Itokawa
Caractéristiques orbitales
Époque (JJ 2457000,5)
Basé sur 794 observations couvrant 14,6 ans, U = 0
Demi-grand axe (a) ? km
(1,3241 ua)
Aphélie (Q) 253,52×106 km
(1,6949 ua)
Périhélie (q) 142,5×106 km
(0,9533 ua)
Excentricité (e) 0,280049
Période de révolution (Prév) 556,38 j
(1,5233 a)
Vitesse orbitale moyenne ? km/s
Inclinaison (i) 1,622°
Nœud ascendant (Ω) 69,095°
Argument du périhélie (ω) 162,756°
Anomalie moyenne (M0) 197,445°
Catégorie Apollon,
Aréocroiseur
Caractéristiques physiques
Dimensions 607x287x264 mètres
Masse (m) 3,5×1010 kg
Période de rotation (Prot) 0,5055 j
(12,132 h)
Classification spectrale S[1]
Magnitude absolue (M) 18,957
Albédo (A) 0,53
Température (T) ? K
Découverte
Découvreur LINEAR
Date
Désignation 1998 SF36

(25143) Itokawa est un astéroïde Apollon découvert par LINEAR, le . Il a été nommé en l'honneur de Hideo Itokawa, considéré comme le « père » de l'astronautique japonaise[2].

Hayabusa[modifier | modifier le code]

Vue d'artiste de la sonde Hayabusa, avec en bas le marqueur permettant à la sonde de déterminer son altitude et un peu plus à gauche, le mini-robot Minerva.

La sonde spatiale Hayabusa, de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA), s'est posée sur l’astéroïde le 19 novembre 2005.

Des prélèvements d'échantillons et le dépôt d'un mini-robot, Minerva, étaient prévus. Le robot semble avoir manqué son but, quant aux échantillons collectés, leur retour sur Terre initialement prévu durant l'été 2007, a finalement eu lieu le 13 juin 2010, date de récupération dans le désert australien de la capsule censée contenir les précieuses poussières d'astéroïde et larguée par Hayabusa. La sonde Hayabusa s’est pour sa part désintégrée dans l'atmosphère terrestre le même jour.

Après des mois d’analyse, la Jaxa a annoncé le 16 novembre 2010 que l’analyse des particules récoltées par Hayabusa avait confirmé leur origine extraterrestre. Le Japon devient ainsi le premier pays à s’être posé sur un astéroïde et en avoir rapporté des échantillons sur notre planète[3].

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Itokawa est un astéroïde géocroiseur et aréocroiseur. Il mesure moins d'un kilomètre de long : il ne provoquerait qu'une dévastation « régionale » s'il venait à heurter notre planète.

Itokawa semble couverte de rocher et on le considère comme le premier exemple photographié d'agglomérat lâche[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. « Interview de Makoto Yoshikawa, responsable scientifique de la mission Hayabusa 2 », sur cieletespace.fr,‎ (consulté le 2 décembre 2014).
  2. (en) « 25143 Itokawa (1998 SF36) », sur JPL Small-Body Database Browser, Jet Propulsion Laboratory (consulté en )
  3. « Hayabusa a bien rapporté des morceaux d’astéroïde », sur cieletespace.fr,‎ (consulté le 17 novembre 2010).
  4. (en) The Missing Craters of Asteroid Itokawa, NASA, 9 février 2014 (avec photo).