Aspects sociologiques de l'autisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Expression autistique)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (novembre 2015).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Les aspects sociologiques de l'autisme sont très variables en fonction des pays et des communautés concernées. Selon les cas, l'autisme peut être assimilé à un handicap ou une maladie à soigner, à une différence, ou à un avantage sous l'effet de l'image médiatique de l'autiste savant, en particulier dans les domaines de l'informatique, des sciences et de l'Art. Un nombre croissant de personnes autistes font partager leur perception de leur environnement, en dehors d'une approche médicale ou thérapeutique. Les autistes acteurs de cette expression peuvent parfois être diplômés et connaître une vie sociale active. L'expression de leur point de vue peut être émise sans concertation préalable avec des personnes non autistes. La communauté, virtuelle ou non, souhaite apporter ses capacités et possibilités, par définition « hors normes », à la société qui pratique souvent l' exclusion sociale des autistes.

L'augmentation du nombre de diagnostics d'autisme ces dernières années[1] a permis de mettre en évidence des corrélations d'avec d'autres neurodiversités, qui interrogent quant à l'origine de celles-ci (biologique, neurologique, neurobiologique, génétique, psychologique etc). Si les futures études sur l'autisme les prenaient plus régulièrement en compte dans leur protocole de recherche, la science connaîtrait certainement d'importantes avancées et permettrait, dans le même temps, de clore le débat sur certains sujets polémiques sociaux qui déplacent les enjeux de base (intégration et inclusion dans la société) vers des thématiques davantage politiques et économiques, en finissant par stigmatiser d'autant plus cette population déjà souvent en souffrance.

Mouvement pour les droits des personnes autistes[modifier | modifier le code]

Temple Grandin est l'une des premières à avoir initié la philosophie « vue de l'intérieur » concernant l'autisme. Sa formule « Different, not less » est très reprise et appréciée par de nombreux autistes, car elle résume bien leur sentiment de décalage et l'estime de soi qui en pâtit souvent.

Le mouvement pour les droits des personnes autistes désigne l'ensemble des mouvements et actions individuelles ou collectives qui cherchent à faire évoluer la perception sociale de la différence liée à la neurodiversité. Un objectif fréquemment avancé par ces mouvements est l'égalité des droits civils et sociaux pour les personnes autistes, la reconnaissance de la neurodiversité par la constitution des communautés virtuelles[2] à travers les réseaux sociaux (forums, blogs) ou les associations faites par les autistes eux-mêmes[3].

Il n'existe pas d'organisation qui regroupe l'ensemble des personnes autistes, mais de nombreuses structures existent dans différents pays à travers le monde. Le mouvement se concrétise notamment par des actions militantes, culturelles et artistiques ou des manifestations de rue telle que l'Autistic Pride Day. Différentes formes d'entraides existent entre personnes autistes afin d'optimiser leurs compétences sociales notamment grâce à divers moyens comme la création de groupes sur les réseaux sociaux ou lors de rencontres réelles dans les « cafés autisme ». Dans le contexte de débats pour la scolarisation et l'emploi, des autistes militent.

Communauté autiste[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Communauté autiste.

La communauté autiste est une notion née récemment grâce aux nouveaux moyens de communication virtuelle et l'augmentation des diagnostics dans la population. Comme beaucoup de personnes autistes se sentent plus à l'aise avec la communication virtuelle que réelle, il existe un grand nombre de ressources en ligne créées pour (et parfois par) les personnes autistes elles-mêmes[4]. Certaines d'entre elles apprennent la langue des signes (ou le Makathon), ou participent à des sessions de chat en ligne, forums de discussion, ou autres sites Web, ou encore utilisent des appareils pour communiquer lors d'événements en rapport avec le milieu de l'autisme, comme Autreat. En effet, ces moyens de communication comme Internet, permettent de contourner la difficulté des autistes à percevoir les indices non-verbaux et émotionnels d'un potentiel interlocuteur[5],[6] et donnent la possibilité aux personnes autistes de communiquer entre elles et former des communautés en ligne à l'échelle locale, nationale et internationale[7]. À ce sujet, un article du New York Times a déclaré : « l'effet d'Internet pour autistes pourrait être comparé à la propagation de la langue des signes chez les sourds » en référence aux nouvelles possibilités de communication permettant de filtrer la « surcharge sensorielle qui entrave la communication pour les autistes ».

En France, cette communauté autistique particulièrement récente est pour le moment orientée vers des objectifs communs comme l'entraide au sein du groupe, la reconnaissance positive de l'autisme et la lutte pour l'égalité des droits, en matière de scolarisation ou d'emploi notamment. Il est possible qu'elle prenne plus tard la forme américaine, à savoir que les personnes autistes ayant un bon niveau de fonctionnement (Asperger et autiste de haut-niveau) recherchent surtout l'acceptation de l'autisme comme une différence, non comme une maladie qu'il faudrait soigner (voir le mouvement pour les droits des personnes autistes), et que les associations de parents d'enfants autistes, elles, continuent de se battre activement pour faire entrer leur enfant dans les écoles, les obligeant donc à ressembler aux neurotypiques étant donné le système français actuel. Toutefois, contrairement au clivage américain concernant la sensibilisation (awareness) que souhaitent les parents d'enfants autistes, contre l'acceptation (acceptance) que revendiquent les personnes autistes, le milieu autistique français connait une épreuve particulièrement difficile à combattre du fait de son ancrage historique, que les deux camps s'entendent à dépasser ensemble pour la rejeter plus efficacement : il s'agit de la psychanalyse qui nuit gravement au monde de l'autisme (voir l'affaire du film Le Mur).

Il semblerait que les jeux de rôle soient spécialement positifs et attractifs pour personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme[8]. Les informations sociales échangées dans ces jeux sont explicites, hiérarchiques et structurées. De plus, elles suivent un ensemble de règles abstraites, codifiées et partagées. Baez et al. ont montré qu'interpréter des informations sociales implicites de la vie de tous les jours est difficile pour une personne ayant un trouble du spectre de l'autisme[9].

Symboles[modifier | modifier le code]

La communauté autistique se bâtit à travers différents symboles, comme la couleur bleue (bâtiments éclairés de bleu lors de la journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme du 2 avril, le ruban bleu officiel de cette cause), la pièce de puzzle ; les autistes sont souvent doués pour réaliser rapidement les puzzles, et ce symbole rappelle leur perception en détail des choses, et le ruban de Möbius arc-en-ciel, qui représente la notion de spectre autistique, et du concept plus large de la neurodiversité.

Autism rainbow infinity
La couleur arc-en-ciel du symbole de l'infini représente la diversité du spectre de l'autisme, mais aussi le grand mouvement de la neurodiversité.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Il existe également une terminologie bien spécifique, empruntée pour la plupart à la communauté autistique anglophone. Parmi eux, on peut citer les Allistics qui désignent toutes les personnes qui ne sont pas autistes, les Aspergirls qui désignent les femmes ayant le syndrome d'Asperger, les Aspies qui sont les personnes présentant un syndrome d'Asperger, les Autis qui désignent les autistes de façon plus générale — aspie se référant lui spécifiquement à une forme d'autisme. Mais aussi, l'Autisme friendly qui est un concept signifiant le fait d'être conscient des facteurs sociaux et environnementaux qui nuisent aux personnes autistes, les Autistes et Cousins (AC) qui sont les Aspies, auties et leurs « cousins », i.e. les personnes avec des traits autistiques, mais qui n'en ont pas assez pour obtenir un diagnostic, les Gayspies qui désignent les personnes ayant le syndrome de Asperger qui sont aussi gays, les Transpies qui sont les personnes Asperger qui s'identifient également comme transgenres, les Curebies qui sont les personnes qui désirent être soignées ; ce terme est très péjoratif et dénigrant. Et enfin la Neurodiversité qui exprime la tolérance envers les personnes neuro-différentes quelles qu'elles soient, ainsi que les Neurotypiques (NT) qui représentent les individus qui ne sont pas sur le spectre autistique, et qui ont un développement neurologique standard, une condition normale.

Culture autiste[modifier | modifier le code]

Avec l'augmentation des diagnostics et des nouvelles approches pour permettre l'éducation et la socialisation des personnes autistes, une culture autistique commence à se développer. Celle-ci repose sur la conviction que l'autisme est une manière spécifique d'être, et pas une maladie qu'il faut soigner ou traiter[10]. L' Aspie World (ou Monde Aspie), comme on l'appelle parfois, regroupe les personnes ayant le syndrome d'Asperger (SA) et les personnes autistes de haut niveau (AHN), et rappelle les trois principaux évènements de son histoire, à savoir l'émergence du SA et de l'AHN comme étiquette, l'émergence du mouvement pour les droits des personnes autistes, ainsi que la montée et l'ampleur que commencent à prendre les communautés autistiques grâce à Internet (elles existent en ligne, mais aussi hors ligne). En effet, beaucoup utilisent ce moyen de communication pour se renseigner sur les prises en charge et discuter avec d'autres personnes comme elles ; on voit apparaitre l'émergence d'une véritable nouvelle identité au sein de la société.

John Elder Robinson s'exprime sur le sujet "Être différent" sur Bookbits radio (en anglais)

Artistes du spectacle[modifier | modifier le code]

Artistes visuels[modifier | modifier le code]

Auteurs[modifier | modifier le code]

Domaine du cinéma[modifier | modifier le code]

Compétiteurs[modifier | modifier le code]

Domaine de la finance[modifier | modifier le code]

Domaine de la mode[modifier | modifier le code]

Domaine du multimédia[modifier | modifier le code]

Musiciens[modifier | modifier le code]

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Pourvoyeurs de neurodiversités[modifier | modifier le code]

L'origine des neurodiversités n'est pas connue, peu d'études s'étant penchées sur cette problématique[54].

Transgénérisme[modifier | modifier le code]

Bien que les recherches ne soient pas encore très fournies à ce sujet, il semblerait de plus en plus établi au sein des communautés autistiques francophones et anglophones, que l'autisme et le Transgénérisme (et/ou la dysphorie de genre) soient en lien[55],[56] ; et plus spécifiquement concernant les femmes assignées[57],[58] (voir Homme trans)[59]. L'avancée des recherches en génétique confirmera certainement ces observations, en venant renforcer la théorie du cerveau hypermasculin[60] (voir théorie empathisation-systémisation) du psychologue Simon Baron-Cohen, ainsi que l'éventuel excès d'hormones mâles[61] auxquelles serait exposé le fœtus, et qui favoriserait (ou serait à l'origine de) l'autisme[62],[63].

À ce stade, il faut également rappeler que d'après certains psychologues spécialistes de la surdouance comme Jeanne Siaud-Facchin notamment, une intelligence élevée peut être responsable de troubles dans la construction identitaire, ou la fragiliser grandement tout au moins[64].

Personnalités multiples[modifier | modifier le code]

Contrairement aux personnes présentant un trouble dissociatif de l'identité (TDI) et qui n'ont pas conscience des identités qu'elles prennent, certaines personnes autistes se créent consciemment des personnages imaginaires pour leur permettre de mieux appréhender les situations sociales. Ces personnages fictifs reflètent leurs différentes facettes de personnalité. Ainsi, l'auteure Donna Williams explique dans son livre Si on me touche, je n'existe plus que grâce à ce processus, elle a pu s'ouvrir au monde social. Également, on peut mentionner l'écrivain et comédien Hugo Horiot qui explique dans son livre L'Empereur, c'est moi qu'il est né sous un autre prénom (Julien) qu'il a tué, pour renaître et devenir Hugo.

Enfin, on peut se demander si le transgendérisme (ou le genre fluide) présent chez certaines personnes avec autisme ne s'explique pas de la même façon que ces changements de nom ou de personnalités.

Il semblerait aussi que les personnalités multiples puissent être une des caractéristiques du haut potentiel[65] (voir faux self).

Surdouement[modifier | modifier le code]

Certains autistes sont surdoués : des recherches menées à l'université d’Édimbourg[66] et à celle d'Ohio[67] ont démontré un lien entre les gènes impliqués dans l'autisme et ceux impliqués dans l'intelligence : les surdoués et les autistes partagent une mutation génétique sur le bras court du chromosome I[68].

Les personnes autistes ne peuvent pas toutes bénéficier d'une juste mesure de leur QI si celles-ci ont un trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité associé (voir fonctionnement de la mémoire de travail dans l'autisme). Il est également important de rappeler que l'autisme se caractérise par des "pics de compétences"[69] (ou îlots de compétences), c'est-à-dire qu'il est très courant, à l'issue d'un test de QI, qu'il soit impossible d'établir une moyenne de l'ensemble des sous-domaines évalués, pour cause d'une hétérogénéité trop importante des résultats (par exemple : plus de 130 dans le domaine visuo-spatial, et moins de 100 dans le domaine verbal) (voir Stephen Wiltshire).

Enfin, on peut se demander si certains cas d'autisme (tous ?) ne seraient pas la conséquence d'une intelligence qualitativement différente, non comprise comme telle par l'entourage depuis la naissance (voir la note de Troubles associés : réels ou supposés ?[70]). Ainsi, les enfants ne recevant pas une éducation adaptée à leur fonctionnement spécifique verraient leur flexibilité mentale s'appauvrir, ainsi que leur estime de soi et leur confiance en soi également, ce qui réduira d'autant plus le développement de leur potentiel intellectuel et cognitif en favorisant le phénomène d'inhibition intellectuelle[71] (dyssynchronie fréquente voire incontournable, lors de la passation du test de QI). Certains diagnostics d'autisme (tous ?) constitueraient donc plutôt la preuve (à un moment précis de la vie) de l'état plus ou moins alarmant du délaissement et/ou du désinvestissement du potentiel intellectuel et cognitif de son propre détenteur[72] ni compris, ni optimisé par l'entourage et/ou l'environnement scolaire depuis toujours[73], que d'un véritable trouble d'origine neurologique, génétique etc ? (bien que la spécificité du fonctionnement de base, sans l'inhibition intellectuelle et/ou cognitive associée, soit certainement héréditaire).

Paranoïa[modifier | modifier le code]

Les personnes ayant un trouble envahissant du développement gardent une pensée égocentrique enfantine (différent de l'égoïsme), ce qui les empêche de comprendre la perspective et/ou l'intentionnalité d'autrui et peut avoir comme conséquences des délires paranoïaques de légers à sévères[74],[75].

On peut aussi se demander si certaines pseudo-paranoïas[76] ne résulteraient pas plutôt d'un besoin excessif de préserver une intégrité psychique parfois très instable à la base et depuis toujours pour différentes raisons : troubles de l'identité de genre, quasi-trouble dissociatif de l'identité, Identité altérée due à une hypersensibilité concernant plusieurs sens (sensation d'identité non unifiée) etc.

Trouble bipolaire[modifier | modifier le code]

Plusieurs études[77],[78],[79],[80],[81],[82]montrent une comorbidité relativement fréquente avec le trouble bipolaire chez les personnes autistes ; condition psychologique potentiellement source de créativité[83].

Comorbidités parfois associées[modifier | modifier le code]

Trouble du comportement alimentaire[modifier | modifier le code]

Du fait de leurs habitudes alimentaires pouvant être inflexibles et/ou de leur hypersensibilité sensorielle (gustative, olfactive etc), certaines personnes autistes peuvent être anorexiques[84],[85] ; les cas de boulimie sont plus rares[86]. Le mal-être ressenti par les adolescents et/ou adultes autistes (humiliations, sentiment de décalage, isolement etc) pourrait aussi expliquer ces troubles des conduites alimentaires, quasi auto-mutilateurs dans certains cas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Trop de liens externes (décembre 2015).
Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section relève du guide pratique, ce qui n'est pas de nature encyclopédique (juillet 2016).

Vous pouvez reformuler les passages concernés, ou remplacer ce bandeau soit par {{pour Wikibooks}}, {{pour Wikiversité}}, ou {{pour Wikivoyage}}, afin de demander le transfert vers un projet frère plus approprié.

Communauté[modifier | modifier le code]

  • Associations d'autistes :
  1. http://allianceautiste.org/
  2. http://autcreatifs.com/
  3. http://www.satedi.net/
  • Communautés autistiques virtuelles :
  1. (en) http://wrongplanet.net/
  2. (en) http://www.autismfriendsnetwork.biz/portal.php/
  3. Autism communities project

Transgénérisme[modifier | modifier le code]

  1. Link Between Autism and Gender Dysphoria?
  2. TRANS RESEARCH Category Archives: Aspergers/Autism
  3. Comorbidity of Asperger syndrome and gender identity disorder
  4. Female-to-male (FtM) transsexual people have more autistic traits
  5. Increased Gender Variance in Autism Spectrum Disorders and Attention Deficit Hyperactivity Disorder
  6. Autism Spectrum Disorders in Gender Dysphoric Children and Adolescents
  7. Brief Report: Autistic Features in Children and Adolescents with Gender Dysphoria
  8. Traits of Autism Spectrum Disorders in Adults with Gender Dysphoria
  9. (en) [vidéo] Autism and gender identity disorder de The National Autistic Society sur YouTube

Surdouement[modifier | modifier le code]

  1. Quand le génie et le handicap se tutoient à la tête des entreprises
  2. Pas de génie sans un grain de folie
  3. Le génie, une affaire de créativité

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150727.OBS3216/explosion-du-nombre-de-cas-d-autisme-epidemie-ou-diagnostic-plus-performant.html
  2. (en) http://wrongplanet.net/
  3. http://autcreatifs.com/ ; http://allianceautiste.org/ ; http://www.autismnetworkinternational.org/
  4. Shapiro, Joseph, « Autism Movement Seeks Acceptance, Not Cures », NPR,‎ (consulté le 23 novembre 2007)
  5. Blume H, « Autistics, freed from face-to-face encounters, are communicating in cyberspace », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  6. Blume, Harvey, « Autism & The Internet or It's The Wiring, Stupid », Media In Transition, Massachusetts Institute of Technology,‎ (consulté le 8 novembre 2007)
  7. Biever C, « Web removes social barriers for those with autism », New Scientist, no 2610,‎
  8. (en) Elizabeth Fein, « Making Meaningful Worlds: Role-Playing Subcultures and the Autism Spectrum », Culture, Medicine, and Psychiatry, vol. 39,‎ , p. 299–321 (ISSN 0165-005X et 1573-076X, DOI 10.1007/s11013-015-9443-x, lire en ligne)
  9. Sandra Baez, Alexia Rattazzi, Maria Luz Gonzalez-Gadea et Teresa Torralva, « Integrating intention and context: assessing social cognition in adults with Asperger syndrome », Frontiers in Human Neuroscience, vol. 6,‎ , p. 302 (DOI 10.3389/fnhum.2012.00302, lire en ligne)
  10. a et b (en) Amy Harmon, « How About Not 'Curing' Us, Some Autistics Are Pleading », New York Times,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Simon Hattenstone, « How disco helped my autistic son », The Guardian, London,‎ (lire en ligne)
  12. « In pictures: Award-winning photographer Danny Beath remembered », BBC,‎ (lire en ligne)
  13. Bond, Henry. "What autism can teach us about psychoanalysis", The Guardian, 2012-04-16, accessed 2012-04-17.
  14. Deveney, Catherine, « Autistic temperament », Scotsman.com,‎ (consulté le 8 novembre 2007)
  15. Jonathan Lerman:
    • Blumenthal, Ralph, « Success at 14, Despite Autism; His Drawings Go for Up to $1,200 and Win High Praise », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  16. Mor, Caiseal. A Blessing and a Curse: Autism and Me, Jessica Kingsley Publishers, 2007.
  17. Treffert, Darold, « Henriett Seth F. - Rain Girl » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le
  18. http://www.dna.fr/actualite/2014/09/25/strasbourg-karim-tatai-autiste-et-photographe
  19. http://www.ouest-france.fr/les-photographies-de-luna-tmg-lespace-keraudy-2027295
  20. http://www.asperansa.org/lunamoon.html
  21. http://urville.com/
  22. a et b Treffert, Darold A. et Gregory L. Wallace, « Islands of Genius » [PDF], Scientific American, Inc,‎
  23. « Unlocking the brain's potential », BBC News,‎ (lire en ligne)
  24. "Alexis Wineman, Miss Montana, First Miss America Contestant Diagnosed With Autism".
  25. http://www.ledevoir.com/societe/sante/445369/les-autistes-veulent-se-faire-entendre
  26. « Entrevue avec Lucila Guerrero, autiste auteure et photographe », sur tva.canoe.ca (consulté le 27 août 2016)
  27. « London family's concern for terror suspect Talha Ahsan », BBC News,‎ (lire en ligne)
  28. « Ouch! Columnists, back to school », bbc.co.uk,‎ (consulté le 8 novembre 2007)
  29. Tito Mukhopadhyay:
  30. Tim Page:
  31. Olney,Marjorie F, « Working with Autism and Other Social-Communication Disorders », Journal of Rehabilitation,‎ october–december 2000 (lire en ligne)
  32. Hill, Amelia, « Mentally disabled actors are victims of modern 'blacking-up', says campaigner », The Observer, London,‎ (lire en ligne)
  33. a et b [1]
  34. "A Proud Community Actor," Southwest Georgia Living, March/April 2012.
  35. Nick Pearce, « Jessica-Jane Applegate become first intellectually disabled Brit to win gold at 2012 Paralympic Games », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  36. « Feat of Clay » (consulté le 11 janvier 2009)
  37. Michael Lewis, "Betting on the Blind Side", Vanity Fair, April 2010, p. 183
  38. Trunk, Penelope, « 3 Things you need to know about people with aspergers »,‎ (consulté le 18 mai 2014)
  39. « Gary McKinnon profile: Autistic 'hacker' who started writing computer programs at 14 », telegraph.co.uk, London,‎ (lire en ligne)
  40. http://astereotypie.bandcamp.com/releases
  41. « http://www.wordjourneys.com/articlessinterviews/balin/balin2.htm » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le |accessdate=~May 20, 2010
  42. http://www.laballebleue.com
  43. « Johnny Dean profile »
  44. Lester, Paul, « Asperger's, allergies and aubergines », guardian.co.uk, London,‎ (lire en ligne)
  45. « Days Of The New Bio »
  46. McLean, Craig, « Stop making sense », Guardian.co.uk, London,‎ (lire en ligne)
  47. Matt Savage:
    • "The Prodigy", People magazine June 17, 2002.
  48. http://www.qobuz.com/fr-fr/album/out-of-the-blue-yse-sterk/3610158746919
  49. « BIO - Savant » (consulté le 8 décembre 2013)
  50. « Authorized Alan Wilson memorial and informational website » (consulté le 24 avril 2014)
  51. Rebecca Davis, Blind Owl Blues: The Mysterious Life and Death of Blues Legend Alan Wilson, Blind Owl Blues, , 2nd éd. (ISBN 0615792987, lire en ligne), p. 5.
  52. « Jerry & Mary Newport »
  53. « Professor's talk details autistic life » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Western Front,
  54. http://autisme-info.blogspot.fr/
  55. « Sexualité et Syndrome d'Asperger » (consulté le 19 février 2017).
  56. (en) « Uncovering The Connection Between Autism And Gender Dysphoria » (consulté le 19 février 2017).
  57. « Y’a-t-il un lien entre Autisme et Dysphorie de Genre ? » (consulté le 19 février 2017).
  58. (en) « Is There a Link Between Autism and Gender Dysphoria? » (consulté le 19 février 2017).
  59. (en) « Brief Report: Female-To-Male Transsexual People and Autistic Traits » [PDF] (consulté le 19 février 2017).
  60. (en) « L’autisme : une forme extrême du cerveau masculin ? » (consulté le 19 février 2017).
  61. (en) « Autisme, la piste des hormones males ? » (consulté le 19 février 2017).
  62. « Expériences incompatibles? Les personnes trans autistes dans les discours médicaux » (consulté le 19 février 2017).
  63. (en) « A Link Between Autism and Testosterone? » (consulté le 19 février 2017).
  64. « Quand l’intelligence élevée fragilise la construction de l’identité : comment grandit-on quand on est surdoué ? » (consulté le 19 février 2017).
  65. « La douance adulte, une force handicapante - Fabrice Bak - Mensa France », écouter à partir de 31:50
  66. (en) Université d'Edinbourg, « Autism genes and intelligence link found »,‎ (consulté le 12 août 2015).
  67. http://www.medicaldaily.com/what-do-child-prodigy-and-child-autism-have-common-genes-330578
  68. http://www.nytimes.com/2016/02/28/opinion/sunday/what-prodigies-could-teach-us-about-autism.html?_r=0
  69. https://books.google.fr/books?id=7THWAQAAQBAJ&pg=PT127&lpg=PT127&dq=pic+de+comp%C3%A9tences+autisme+mottron&source=bl&ots=bmwaxJxkgP&sig=xzUImrvkIt1wsr2begLyLVvAWEM&hl=fr&sa=X&ei=C5NkVZfPNsH_UIepgEA&ved=0CDgQ6AEwBA#v=onepage&q=pic%20de%20comp%C3%A9tences%20autisme%20mottron&f=false
  70. http://www.douance.be/douance-troubles-accueil.htm
  71. http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/62680-l-inhibition-intellectuellenote-de-synthese
  72. http://garhp.com/fr/left/definition-le-haut-potentiel-selon-le-garhp/
  73. http://www.acsis-pm.org/151Asperger.html
  74. http://aut.sagepub.com/content/5/2/147.abstract
  75. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18951348
  76. http://www.sabp.nhs.uk/advice/FAQs-and-diagnoses/The%20complete%20guide%20to%20Aspergers%20Syndrome%20-%20Professor%20Attwoodextract.pdf
  77. http://www.freewebs.com/adiscussion/AutismBipolar.pdf
  78. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1365-2788.1998.tb01647.x/abstract
  79. http://link.springer.com/article/10.1007/BF02211877#page-1
  80. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1034/j.1600-0447.2000.102005321.x/abstract
  81. http://www.jad-journal.com/article/S0165-0327%2814%2900410-8/abstract?cc=y=
  82. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2590592/
  83. http://isites.harvard.edu/fs/docs/icb.topic625827.files/Review_Paper_-_Carson.pdf
  84. http://bmcpsychiatry.biomedcentral.com/articles/10.1186/1471-244X-13-222
  85. http://content.time.com/time/health/article/0,8599,1904999,00.html
  86. http://www.lapresse.ca/sciences/en-vrac/200904/30/01-851797-des-points-communs-entre-lanorexie-et-lautisme.php