Hyperlexie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La leçon difficile, de William-Adolphe Bouguereau (1884).

L'hyperlexie est définie par: des capacités de lectures avancées par rapport à la compréhension, des capacités de lecture acquises très tôt en l’absence d’enseignement explicite, et une forte orientation vers le matériel écrit. Elle est associée aux troubles du spectre autistique dans la majorité des cas [1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Selon N. Silberberg et M. Silberberg[2], cette notion désigne la capacité d'enfants de moins de cinq ans à lire les mots sans les avoir appris ou connus, ces enfants ayant une capacité significative à déchiffrer les mots[3].

Effets[modifier | modifier le code]

Les enfants hyperlexiques sont souvent fascinés par les lettres ou les chiffres, certains sachant épeler de longs mots (comme éléphant) avant l'âge de deux ans et apprenant à lire des phrases avant d'atteindre l'âge de trois ans.

Les enfants affectés par l'hyperlexie se distinguent par un QI relativement plus élevé et par une capacité à comprendre les mots plus affinés que le reste de la classe d'âge[4]. Nommée et scientifiquement décrite en 1967[5], l'hyperlexie peut être considérée comme une capacité hors du commun à reconnaître les mots[6]. Certains hyperlexiques, cependant, ont des difficultés de compréhension orale[6].

Neurologie[modifier | modifier le code]

Une étude par IRMf sur un seul enfant démontre que l'hyperlexie pourrait être l'opposé neurologique de la dyslexie[7]. Tandis que les enfants dyslexiques possèdent une faible faculté à décoder les mots, mais également une capacité moyenne de compréhension orale, les enfants hyperlexiques possèdent une forte faculté à décoder les mots, mais une faible capacité de compréhension orale[7].

Trouble du spectre autistique[modifier | modifier le code]

Certains experts pensent que la majorité de ces enfants, voire tous, sont affectés par une hyperlexie qui repose sur le spectre autistique[6]. Cependant, Darold Treffert, un psychiatre américain, pense que l'implication de l'autisme dans l'hyperlexie dépend complètement du type d'hyperlexie[8]. Cette hypothèse n'a pas reçu de support dans la littérature scientifique. Entre 5 et 20 % des enfants autistes seraient hyperlexiques[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexia Ostrolenk, Baudouin Forgeot d’Arc, Patricia Jelenic et Fabienne Samson, « Hyperlexia: Systematic review, neurocognitive modelling, and outcome », Neuroscience & Biobehavioral Reviews, vol. 79,‎ , p. 134–149 (DOI 10.1016/j.neubiorev.2017.04.029, lire en ligne)
  2. « Hyperlexia. Specific word recognition skills in young children », Exceptional Children 1967, 34, p. 41-42.
  3. (en) Richman Lynn, C., Wood, K.M., Learning disability subtypes: classification of high functioning hyperlexia, vol. 82, , 10–21 p. (PMID 12174811, DOI 10.1016/S0093-934X(02)00007-X).
  4. (en) Tina M. Newman, Donna Macomber, Adam J. Naples, Tammy Babitz, Fred Volkmar & Elena L. Grigorenko, « Hyperlexia in Children with Autism Spectrum Disorders », J Autism Dev Disord, 2007, 37, p. 760-774 DOI 10.1007/s10803-006-0206-y.
  5. (en) Hyperlexia--specific word recognition skills in young children, vol. 34, , 41–2 p. (PMID 6066378).
  6. a, b et c (en) Grigorenko EL, Klin A, Volkmar F, Annotation: Hyperlexia: disability or superability?, vol. 44, 1079–91 p. (PMID 14626452, DOI 10.1111/1469-7610.00193).
  7. a et b (en) Turkeltaub PE, Flowers DL, Verbalis A, Miranda M, Gareau L, Eden GF, The neural basis of hyperlexic reading: an FMRI case study, vol. 41, , 11–25 p. (PMID 14715131, DOI 10.1016/S0896-6273(03)00803-1).
  8. (en) Hyperlexia: Reading Precociousness or Savant Skill? Distinguishing autistic-like behaviors from Autistic Disorder by Darold A Treffert, MD (lire en ligne).
  9. (en) Burd, L., & Kerbeshian, J. (1985). Hyperlexia and a variant of hypergraphia. Perceptual and Motor Skills 60:940-942.
  10. (en) Elena L. Grigorenko, Ami Klin, David L. Pauls et Riley Senft, « A Descriptive Study of Hyperlexia in a Clinically Referred Sample of Children with Developmental Delays », Journal of Autism and Developmental Disorders, vol. 32, no 1,‎ , p. 3–12 (ISSN 0162-3257 et 1573-3432, DOI 10.1023/A:1017995805511, lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jensen, Audra (2005) When Babies Read: A Practical Guide to Helping Young Children with Hyperlexia, Asperger Syndrome and High-Functioning Autism.
  • (en) Miller, Susan (1993) Reading Too Soon: How to Understand and Help the Hyperlexic Child.
  • Kate Nation, Paula Clarke, Barry Wright, Christine Williams, « Patterns of reading ability in children with autism spectrum disorder », Journal of autism and developmental disorders, 2006, vol. 36, no 7, p. 911-919.