Jim Sinclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sinclair.
Jim Sinclair
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
LamesaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Autres informations
Membre de

Jim Sinclair est un citoyen américain, premier militant historique du mouvements pour les droits des personnes autistes (en anglais, l'Autism rights movement).

Ayant lui-même reçu un diagnostic d'autisme, n'ayant pas parlé jusqu'à l'âge de douze ans, il fonde en 1992, avec Michelle Dawson et Kathy Lissner Grant, l'association Autism Network International[1].

Il est présenté comme le premier[2] à incarner cette position militante dans un papier intitulé « Don't mourn for us »[3], reprise d'une présentation dans une conférence faite à Toronto et traduite en français par « Ne nous pleurez pas »[4].

Jim Sinclair parle aussi de l'intersexuation, ayant découvert à 16 ans qu'il n'avait pas un appareil reproducteur strictement féminin, mais intersexué.

Il s'est exprimé sur les formulations utilisées pour désigner les personnes autistes : il témoigne ne pas aimer la formulation « personne avec autisme », qui selon lui laisse entendre que l'autisme peut être séparé de la personne et n'en est pas une partie importante, pour lui préférer « personne autiste »[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article New York Times How About Not 'Curing' Us, Some Autistics Are Pleading page2
  2. « The first person to articulate the autism-rights position, Jim Sinclair » Andrew Solomon, The Autism Rights Movement dans le New York Times source
  3. (ISBN 1-930169-24-8) (source)
  4. « Jim Sinclair : Ne nous pleurez pas », Asperansa, .
  5. Jim Sinclair, cité par Jean Vinçot, « "Pourquoi je n’aime pas la tournure personne avec …" », sur Club de Mediapart (consulté le 19 mai 2016)