Clomipramine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clomipramine
Image illustrative de l'article Clomipramine
Identification
Nom UICPA 3-(3-chloro-10,11-dihydro-5H-dibenzo[b,f]azépin-5-yl)-N,N-diméthylpropan-1-amine
No CAS 303-49-1
No EINECS 206-144-2
Code ATC N06AA04
DrugBank APRD00253
PubChem 2801
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C19H23ClN2  [Isomères]
Masse molaire[1] 314,852 ± 0,019 g/mol
C 72,48 %, H 7,36 %, Cl 11,26 %, N 8,9 %,
Propriétés physiques
fusion 189,5 °C[réf. nécessaire]
Pression de vapeur saturante 4,07×10-7 mmHg à 25 °C[réf. nécessaire]
Écotoxicologie
DL50 (souris, oral, 380 mg·kg-1)
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité ~50 % (orale)[réf. nécessaire]
Métabolisme hépatique[réf. nécessaire]
Demi-vie d’élim. ~35 heures
desméthylclomipramine (métabolite actif principal) ~50 heures[réf. nécessaire]
Excrétion

rénale


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La clomipramine (Anafranil) est un médicament psychotrope utilisé comme antidépresseur et anxiolytique. Il fait partie de la classe des antidépresseurs tricycliques. Il a été développé dans les années 1960 par le fabricant suisse Geigy (aujourd'hui Novartis) et est resté en usage dans le monde entier depuis lors.

Indications thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des indications, le plein effet de ce psychotrope n'est ressenti qu'au bout de deux à trois semaines. Dans le cas des TOC, il faut compter deux mois ou plus.

Divers[modifier | modifier le code]

La clomipramine fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Clomipramine

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Clomipramine » (voir la liste des auteurs).

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Albert U, Aguglia E, Maina G, Bogetto F, « Venlafaxine versus clomipramine in the treatment of obsessive-compulsive disorder: a preliminary single-blind, 12-week, controlled study », J Clin Psychiatry, vol. 63, no 11,‎ , p. 1004–9 (PMID 12444814, lire en ligne)
  3. WHO Model List of Essential Medicines, 18th list, avril 2013