Embuscade de Dogofry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Embuscade de Dogofry
Informations générales
Date
Lieu Entre Dogofry et Nampala
Issue Victoire des djihadistes
Belligérants
Drapeau du Mali Mali ShababFlag.svg Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin
Forces en présence
inconnues inconnues
Pertes
9 morts[1]
5 blessés[1]
1 à 2 pick-up détruits[2],[3]
1 pick-up capturé[2],[3]
inconnues

Guerre du Mali

Coordonnées 14° 48′ 21″ nord, 6° 01′ 06″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Embuscade de Dogofry

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Embuscade de Dogofry

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Embuscade de Dogofry

L'embuscade de Dogofry a lieu le pendant la guerre du Mali.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 2 mai, un convoi de l'armée malienne tombe dans une embuscade entre Nampala et Dogofry. Le combat débute vers 13 heures, contre des soldats du GTIA « Balazan », venus de Nara[2]. Le véhicule de tête saute sur une mine et les djihadistes embusqués ouvrent ensuite le feu[2],[1],[4].

Après le combat, les assaillants se seraient ensuite repliés vers la forêt de Wagadou[5]. L'attaque n'est pas revendiquée mais est probablement commise par le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin[6],[2].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, une source militaire de l'AFP fait état de huit morts et quatre blessés du côté des militaires[1],[7]. Puis, dans la soirée, Abdel Karim Konaté, ministre du commerce et porte-parole du gouvernement, annonce que le bilan provisoire de l'attaque est de neuf morts et cinq blessés parmi les militaires maliens[1]. Selon les déclarations d'un élu local à l'AFP, un véhicule de l'armée a été détruit et un autre capturé[3],[8]. Les djihadistes déploreraient également des pertes, mais leur nombre n'est pas connu[4].

Références[modifier | modifier le code]