Michael Strahan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strahan.
Michael Strahan
Description de cette image, également commentée ci-après
Strahan lors de la parade après le Super Bowl gagné en 2008.
Nom complet Michael Anthony Strahan
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (46 ans)
à Houston Drapeau du Texas Texas
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 116 kg (255 lb)
Numéro 92
Position Defensive end
Carrière universitaire ou amateur
1986 - 1988
1989 - 1992
HS : Westbury HS, Houston (TX)
NCAA : Texas Southern
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Giants de New York
(1993, 40e choix au total)
1993 - 2007 Giants de New York
Super Bowl Super Bowl XLII (2007)
Pro Bowl 1997, 1998, 1999, 2001, 2002
2003, 2005
Carrière pro. 1993-2007

Pro Football Hall of Fame 2014

(en) Statistiques sur NFL.com

Michael Anthony Strahan est un américain, ancien joueur professionnel de football américain, né le à Houston dans l'État du Texas).

Il a évolué au poste de defensive end au sein de la National Football League (NFL) pendant toute sa carrière professionnelle (15 ans) pour la franchise des Giants de New York avec qui il remporte le Super Bowl XLII le 3 février 2008.

Auparavant, il avait joué au niveau universitaire pour les Tigers de Texas Southern équipe membre de la Southwestern Athletic Conference évoluant en NCAA Division I FCS.

Après sa retraite de la NFL, Strahan est devenu une personnalité médiatique. Il est actuellement analyste de football américain sur la chaine télévisée FOX NFL Sunday.

Le 1er février 2014, il est intronisé au Pro Football Hall of Fame.

Sa jeunesse[modifier | modifier le code]

Strahan est né à Houston dans l'État du Texas. Il est le plus jeune des six enfants de Louise (Traylor) Strahan, une entraîneur de basket-ball coach, et de Gene Willie Strahan, un major retraité de l'armée également boxeur (il a boxé contre le futur poids lourd )[1]. Il est également le neveu de l'ancien joueur professionnel de football américain Arthur Strahan (en). Gene avait été major dans l'U.S. Army et lorsque Michael est âgé de 9 ans, sa famille déménage à Mannheim en Allemagne de l'Ouest[2].

Même s'il ne commencera à jouer au football américain pour le Lycée Westbury à Houston (en) qu'à partir de son année Senior, il apprend la pratique de ce sport au Lycée américain de Mannheim (appartenant au département de la défense américaine et situé à Käfertal ville située près de Mannheim) y évoluant au poste de linebacker pour les Redkins de Mannheim en 1985[3]. Avant le début de son année Senior, son père l'envoie vivre à Houston avec son oncle Art (un ancien homme de ligne défensif de la NFL) afin qu'il puisse entrer au Lycée Westbury. Il y joue une seule saison au football américain mais celle-ci se révèle suffisante pour qu'il puisse décrocher une bourse auprès de l'Université de Texas Southern. Il retourne ensuite en Allemagne pour terminer son dernier semestre et obtenir son diplôme.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Strahan suit les traces de son oncle Art puisque celui-ci avait également joué defensive end pour les Tigers de Texas Southern[4]. Au cours de son année Junior, Strahan essaie de faire son possible pour devenir un candidat à la Draft NFL[5].

Comme Senior, Strahan est sélectionné dans l'équipe-type All America par The Poor Man's Guide to the NFL Draft, The Sheridan Network, Edd Hayes Black College Sports Report et l'Associated Press. Il réalise 68 tacles, 19 sacks (record de son université) et 32 tacles pour perte de 142 yards. Il est également désigné meilleur joueur défensif FCS de l'année par The Poor Man's Guide' et Edd Hayes Black College Sports Report.

En 1992, il est sélectionné dans l'équipe-type de la Southwestern Athletic Conference et désigné meilleur joueur de la SWAC pour la seconde année consécutive. Il reçoit également le titre de meilleur joueur noir universitaire de l'année. Comme Junior en 1991, il est le meilleur joueur au nombre de sack (14.5). Ses 41,5 sacks réalisés avec les Tigers de Texas Southern sont le record de l'université[6],[7].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Strahan est sélectionné en 40e choix global lors du 2e tour de la Draft 1993 de la NFL [par les Giants de New York.

Lors de la saison 1993, il ne joue que 6 match à cause de blessures et manque deux matchs de playoff qui Au cours de carrière en NFL, il a cumulé 141.5 sack. Il possède le record de sacks en une saison (22.5 en 2001)[réf. nécessaire].

Il a remporté le Super Bowl XLII contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Après quelques saisons sans éclat particulier, ilréalise une saison 1997 tout à fait remarquable, réussissant 14 sacks. Il est sélectionné pour son 1er Pro Bowl et est également sélectionné dans l'équipe-type All-Pro par l'Associated Press. En 1998, Strahan continue sur sa lancée avec 15 sacks et une seconde sélection au Pro Bowl.

Milieu de carrière[modifier | modifier le code]

Strahan était membre de l'équipe des Giants de New York en 2000 et a participé à la qualification de la franchise jusqu'au Super Bowl XXXV. malgré une grosse performance ors de la finale de NFC où les Giants écraseront 41 à 0 les Vikings du Minnesota jusque là invaincus, les Ravens de Baltimore se montreront trop fort lors du Super Bowl et battront les Giants 34 à 7.

En 2002, Michael Strahan et les Giants vont négocier un nouveau contrat. Strahan prétend que les négociations ont échoué après que l'équipe ait refusé sa première proposition de contrat, accusant le front office de ne pas tenter d'être compétitif pour la saison à venir. Quatre jours plus tard, le running back Tiki Barber déclare que Strahan est égoïste et cupide. Les deux joueurs auront une conversation téléphonique très tendue ce soir-là, Strahan déclarant par la suite qu'ils ne se parleraient plus. Au printemps, il semblerait que la franchise ait même essayé d'échanger Strahan. Celui-ci suggère alors que sa direction a refusé sa première proposition de contrat pour tenter de le faire passer pour un mauvais. L'équipe niera cette allégation[8].

Il n'y aura que peu de defensive ends en NFL qui ont été plus dominants que Strahan de 1997 à 2005. Il reçoit le titre de meilleur DE de NFL en 2001 et deux fois le titre de meilleur DE de la NFC pour les saisons 2001 et 2003. Pendant la saison 2004, Strahan se déchire un muscle pectoral ce qui ne lui permet que de jouer peu. Il est limité à 4 sacks. Il rebomdi en 2005 et est de nouveau sélectionné au Pro Bowl avec son coéquipier Osi Umenyiora. Ces deux joueurs combineront 26 sacks sur la saison.

Strahan fit considéré par beaucoup d'entraîneurs, de joueurs et d'experts comme le standard et le meilleur à son poste pendant la première partie de sa carrière (1997-2005). Il a également été considéré comme l'un des meilleurs défenseurs contre la course, sinon le meilleure et un des plus complet à ce poste.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Le 23 octobre 2006, après avoir effectué un sack sur Drew Bledsoe lors du Monday Night Football contre les Cowboys de Dallas, Strahan égalise le record de la franchise des Giants détenu par Lawrence Taylor du plus grand nombre de sacks réalisés en carrière (132½ - ce total ne comptabilise pas les 9½ sacks réalisés par Taylor lors de sa saison rookie de 1981, les statistiques NFL au niveau des sacks ne devenant officielles que l'année suivante). C'est le dernier sack réalisé par Strahan lors de cette saison puisque, deux semaines plus tard, il se blesse (lésion tarsométatarsienne ou lésion du médio-pied) lors du match contre les Texans de Houstonce qui va l’empêcher de terminer la saison et de jouer en playoffs.

Tout portait à croire que Strahan prendrait sa retraite après la saison 2006 (sa 14e saison) puisqu'il ne participe pas aux camps d'entraînement et manque toute la pré-saison mais le vétéran va finalement opter pour une 15e saison. Celle-ci sera la meilleure saison des Giants depuis 1990. Le 30 septembre 2007, Strahn effectue un sack sur QB Donovan McNabb des Eagles de Philadelphie lors du Sunday Night Football portant son total de sack en carrière à 133½ sacks, nouveau record de la franchise. Le 3 février 2008, à l'University of Phoenix Stadium de Glendale, réussi encore 2 tacles et 1 sack lors du Super Bowl XLII dans ce qui est considéré comme l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la NFL. Forts d'une solide défense et d'un pass rush excellent, les Giants remportent le match 17-14 contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre équipe jusque-là invaincue (18 victoires). Strahan remporte donc le Super Bowl et quitte la NFL.

Son dicton était "Stomp you out!"

Le 9 juin 2008, Strahan prend sa retraite. Il déclare à Jay Glazer de Foxsports.com "It's time, I'm done." (Il est temps. J'en ai fini)[9].

Strahan se retire avec une victoire au Super Bowl de 2007 (son dernier match), 141½ sacks en carrière (le 5e meilleur total de la NFL), 854 tacles, 4 interceptions, 24 fumbles forcés et 3 TDs en 200 matchs sur 15 saisons. Il sera sélectionné à 7 reprises pour le Pro Bowl.

Le 2 février 2013, Srahan n'est pas intronisé au Pro Football Hall of Fame lors de sa première année d'éligibilité[10].

C'est lors du Super Bowl XLVIII joué à East Rutherford dans le New Jersey que Strahan est intronisé en 2014 au Pro Football Hall of Fame. IL effectue le tirage au sort officiel accompagné par les autres intronisés de la classe 2014. Il commente également sur la Fox, en remplacement de Terry Bradshaw (endeuillé par le décès de son père), lors de la présentation du trophée du Super Bowl. Le 3 novembre 2014, en présence de 100 anciens joueurs des Giants dont ses anciens équipiers, il présente sa bague du HOF lors de la mi-temps du match New York Giants-Indianapolis Colts.

Record NFL en 2001[modifier | modifier le code]

En fin de saison 2001, Strahan établi un record NFL au nombre de sack en une saison. Avec 22,5 sacks, il bat le record de 22 sacks réalisé en 1983 par Mark Gastineau joueur des Jets de New York.

Lors du dernier match de la saison, le 6 janvier 2002, Strahan est non couvert et se dirige vers Brett Favre, quarterback des Packers de Green Bay. Celui-ci glisse et se fait couvrir par Strahan pour un sack facile. Après le jeu, pendant la célébration qui s'en suit, beaucoup de joueurs des Giants vont aller tapoter amicalement le casque de Favre. Un observateur a accusé Favre de s'être laissé tomber délibérément pour s'assurer que Strahan puisse obtenir le record[11].

Néanmoins, le tacle droit des Packers Mark Tauscher a déclaré que son équipe avait mal joué le jeu et que l'équipe voulait vraiment éviter le sack[12]. Mike Freeman, journaliste au New York Times, a écrit à ce sujet :

« "Yes, Mr. Favre, Strahan deserves the record, but please, handing it to him the way you did, as if you were throwing change into a Salvation Army bucket, is the kind of mistake Favre may never live down." ("Oui, monsieur Favre, Strahan mérite son record, mais s'il vous plaît, lui donner comme vous l'avez fait, comme si vous faisiez la charité, est le genre d'erreur que l'on ne parvient pas à faire oublier.")[13] »

.

Statistiques en NFL[modifier | modifier le code]

Légende
= Pro Bowler
+ = sélectionné dans l'équipe-type All-Pro
= gagnant du Super Bowl
Statistiques en saisons régulières[14]
Michael Strahan Matchs Interceptions Défensives Fumbles Sacks Tackles Safety
Saisons Équipe Âge Pos. M.J. M.J. Int Yrd. TDs +Lg. PD FF FR Yrd. TDs Sk. Tot. Solo Ast. SFTY.
1993 NYG 22 DE 92 9 0 - - - - - - - - - 1 3 3 0 -
1994 NYG 22 DE 92 15 15 - - - - - 1 0 0 0 4,5 27 14 13 -
1995 NYG 24 DE 92 15 15 2 56 0 56 0 3 0 0 0 7,5 48 38 10 1
1996 NYG 25 DE 92 16 16 - - - - - 1 0 0 0 5 54 45 9 -
1997+ NYG 26 DE 92 16 16 - - - - - 2 1 0 0 14 49 30 19 -
1998+ NYG 27 DE 92 16 15 1 24 1 24 0 2 0 0 0 14 53 39 14 -
1999 NYG 28 DE 92 16 16 1 44 1 44 0 0 2 0 0 5,5 43 28 15 -
2000 NYG 29 DE 92 16 16 - - - - - 0 4 0 0 9,5 50 35 15 -
2001+ NYG 30 DE 92 16 16 0 0 0 0 2 6 1 13 1 22,5 60 47 13 -
2002 NYG 31 DE 92 16 16 0 0 0 0 2 3 1 0 0 11 55 40 15 -
2003+ NYG 32 DE 92 16 16 0 0 0 0 5 3 1 0 0 18,5 61 46 15 -
2004 NYG 33 DE 92 8 8 - - - - - 1 3 0 0 4 24 14 10 -
2005 NYG 34 DE 92 16 16 0 0 0 0 2 1 1 0 0 11,5 59 37 22 -
2006 NYG 35 DE 92 9 9 0 0 0 0 3 - - - - 3 28 18 -
2007 NYG 36 DE 92 16 15 0 0 0 0 2 1 1 4 0 9 45 33 12 -
Carrière NYG - 15 ans 216 205 4 124 2 56 16 24 15 17 1 141,5 659 467 192 1
Carrière NFL 216 205 4 124 2 56 16 24 15 17 1 141,5 659 467 192 1
Statistiques en playoffs[14]
Michael Strahan Matchs Interceptions Défensives Fumbles Sacks Tackles Safety
Saisons Équipe Âge Pos. M.J. M.J. Int Yrd. TDs +Lg. PD FF FR Yrd. TDs Sk. Tot. Solo Ast. SFTY.
1997 NYG 26 DE 92 1 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 7 4 3 0
2000 NYG 29 DE 92 3 3 0 0 0 0 0 1 0 0 0 4,5 11 9 2 0
2002 NYG 31 DE 92 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 2 0 0
2005 NYG 34 DE 92 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 6 4 2 0
2007 NYG 36 DE 92 4 4 0 0 0 0 0 2 0 0 0 2 21 18 3 0
Carrière NFL 10 10 0 0 0 0 0 3 1 0 0 9,5 47 37 10 0

Palmarès et trophées[modifier | modifier le code]

  • NFL :
    • 2001 : Record de sack (22.5) en une saison de NFL ;
    • 2001 : Meilleur défenseur de l'année en 2001 par Associated Press ;
    • 2001, 2003 : Meilleur défenseur de l'année en NFC ;
    • Sélectionné dans l'équipe type NFL des années 2000-2010 ;
    • 2014 : Intronisé au Pro Football Hall of Fame (2014) ;
    • 1997, 1998, 1999, 2001, 2002, 2003, 2005 : sélectionné pour le Pro Bowl.

Live! with Kelly and Michael[modifier | modifier le code]

Michael a coprésenté le talk show américain Live! with Kelly avec Kelly Ripa le pour la première fois. Après avoir coprésenté l'émission vingt fois en deux ans, Kelly Ripa le choisit comme partenaire officiel. Depuis le , Michael et Kelly présentent ensemble le talk show, Live! with Kelly and Michael.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Michael réside actuellement à Rutherford dans le New Jersey.

Il a été marié à Wanda Hutchins de 1990 à 1996. Ils se connaissaient depuis qu'ils avaient 12 et 14 ans, respectivement. Ensemble, ils ont eu deux enfants : une fille prénommée Tanita (née en 1992) et un garçon prénommé Michael Junior (né en 1995). En 1999, Michael s'est remarié à Jean Muggli dans le Dakota du Nord après trois ans de relation. Ensemble, ils ont eu des jumelles prénommées Sophia et Isabella (nées le ). Michael et Jean ont divorcé en 2006 après sept ans de mariage. Cette dernière a accusé Michael de l'avoir frappée et de l'avoir plusieurs fois trompée. Cependant, en , il fut innocenté et Jean doit lui verser 18 000 dollars tous les mois jusqu'aux 18 ans de leurs filles.

En , Michael a commencé à fréquenter Nicole Mitchell, l'ex-femme d'Eddie Murphy. Après s'être fiancés en , ils se sont séparés en , au bout de sept ans de vie commune et cinq ans de fiançailles.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Person Details for Michael Anthony Strahan, "Texas Birth Index, 1903-1997" », sur FamilySearch.org
  2. (en) « Strahan's German Roots », sur Tvguide.com (consulté le 7 juillet 2011)
  3. « Strahan aint even start football until senior year in high school! », sur Fantasyfootballcafe.com (consulté le 7 juillet 2011)
  4. (en)ESPN College Football Encyclopedia : The Complete History of The Game, Black College Football-Texas Southern
  5. (en) « Home – Espn Rise | High School Sports Rankings, Results, Training, Performance, College Recruiting | How To Win », sur Sports.espn.go.com (consulté le 7 juillet 2011)
  6. (en) « 2007 table of contents and media information.indd » [PDF]
  7. (en)http://www.tsusports.com/news/2013/10/24/FB_1024130505.aspx?path=football
  8. (en) Best, Neil, « Center Of Attention And Tension », sur SunSentinel.com, Sports correspondent (consulté le 13 septembre 2012)
  9. (en) « Coming off Super Bowl win, Strahan to retire », sur Msn.foxsports.com (consulté le 7 juillet 2011)
  10. (en) Jim, Corbett, « Parcells, Carter finally make Pro Football Hall of Fame », USA Today, (consulté le 2 février 2013)
  11. (en) « When the record fell, shame rose », sur Recordonline.com (consulté le 7 juillet 2011)
  12. (en) « Strahan's record sack still a sore subject », sur espn.com, (consulté le 3 mars 2013)
  13. (en) Mike, Freeman, « Cheap Sack Will Cost Favre and Strahan », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 2 mars 2014)
  14. a et b « Michael Strahan », sur ESPN.com (consulté le 4 mai 2018)