Discussion:Charles Maurras

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
Archives

Retraits de passages avec références par Guise[modifier le code]

Je m'étonne d'avoir vu supprimés les passages suivants de l'article. Le premier venait modérer une thèse opposée, il doit peut être reformulé, mais une suppression de la référence me semble dangereuse pour la neutralité de l'article. Le second passage n'a aucune raison d'être supprimé. Wik8dude (discuter) 4 juillet 2018 à 14:59 (CEST)

1er passage :
L'antisémitisme d'État de Maurras occupe cependant une place modeste dans son œuvre selon Léon Poliakov qui évoque les « bons Juifs » qu'avait distingués Maurras par leur engagement dans la Grande Guerre<ref Léon Poliakov, Histoire de l'antisémitisme, Tome IV : L'Europe suicidaire (1870-1939), Calmann-Lévy, 1977, {{pp.}}438-442/ref>, comme Pierre David et René Groos, Juif d'Action française, pour qui « la Monarchie, par le recours au Roi justicier et conciliateur, peut seule résoudre le problème juifref>René Groos, Enquête sur le problème juif, Nouvelle Librairie Nationale, 1923, p. 32</ref. »
2eme passage :
En 1914 le journal publie l'éloge funèbre d'Abraham Bloch, grand rabbin de Lyon, tué au cours de la bataille de la Marne<refGiocanti 2006, p. 276./ref>.
Apparemment, vous n'avez pas dû lire bien attentivement la PDD puisque je faisais clairement remarquer ci-dessus que la référence au tome IV de l’Histoire de l'antisémitisme de Léon Poliakov constituait un détournement de source et un POV-pushing (avant ma modification, s'entend). En effet, Poliakov n'évoque jamais dans cet ouvrage la « place modeste » qu'occuperait l'antisémitisme d'État dans l'œuvre de Maurras.
Par ailleurs, j'ai l'intention de rédiger un passage évoquant certains Juifs (dont l'halluciné René Groos) qui ont soutenu Maurras et l'AF, mais à partir de sources secondaires de qualité et non dans une optique hagiographique basée sur des sources primaires et le name dropping (à l'instar du listing des intellectuels cités dans le RI).
Quant à « l'éloge funèbre d'Abraham Bloch », cet exemple n'a pas grand intérêt dans le corps de l'article puisque ma modif' évoque déjà longuement - sur la base de Poliakov, sans réinterpréter celui-ci à la sauce POV - l'opinion de Maurras vis-à-vis des juifs tués au combat durant la Grande Guerre. Par contre, on pourrait citer cet exemple particulier dans une note (edit : voilà, c'est fait)
En l'état, cet article pro-maurrassien est une vaste blague du point de vue de la neutralité : cela nécessite déjà un travail conséquent pour parvenir à équilibrer l'importance disproportionnée causée par les innombrables réf. à Huguenin et Giocanti. Si on ajoute à cela les manipulations précitées de sources, ça devient juste impossible. Veiller à la neutralité, ça ne se fait pas à sens unique. --Guise (discuter) 4 juillet 2018 à 15:32 (CEST)
Tout à fait d'accord avec Guise.
Par ailleurs, ce passage dans le texte est très curieux : "Après la guerre Maurras ignorait si De Gaulle avait écrit sous pseudonyme dans l'Action française". A quoi sert ce passage, surtout formulé de façon si étrange, puisque De Gaulle n'a pas écrit dans l'AF (pseudo ou pas) ? Il faudrait soit reformuler, soit supprimer. --Horowitz (discuter) 6 juillet 2018 à 11:01 (CEST)
Oui, l'intérêt de ce passage est à peu près incompréhensible, a fortiori basé sur une source primaire (une lettre de Maurras à Xavier Vallat, rédigée après-guerre). Si la question n'est développée par aucun historien, poubelle (dont acte). Comme je le disais plus haut, cette section tente d'inféoder maladroitement de Gaulle à Maurras. Or il existe plusieurs sources secondaires analysant (et nuançant) l'influence maurrassienne sur le général : là aussi, il faut rééquilibrer en conséquence.
Par ailleurs, Horowitz, il importe de sourcer précisément l'affirmation « Poursuivant la publication de "L'Action française" sous l'occupation allemande, avec l'accord de l'occupant, (...) ».
De facto, cela semble être le cas mais là aussi, nuançons : en effet, Maurras et d'autres rédacteurs commencent par se réfugier en « zone libre » pour y poursuivre l'édition du quotidien. Précisons donc leur attitude et leur relation avec l'occupant après l'Opération Anton en vérifiant ce qu'en dit Olivier Dard (je m'en charge) mais également Frédéric Ogé dans son étude sur Le Journal L'Action française et la politique intérieure du gouvernement de Vichy.
Je me permets d'insister : quelle que soit notre opinion sur Maurras (pour ma part, je partage celle de Laurent Joly à son sujet), tachons de modifier l'article en ajoutant systématiquement des références à des sources de qualité ! --Guise (discuter) 6 juillet 2018 à 13:30 (CEST)
Michel Winock écrit que de Gaulle était "l'anti-Maurras par excellence", dans un article de L'Histoire, n° 448, juin 2018, p. 18-19. Je n'ai pas le temps de m'y mettre, mais c'est une source parmi d'autres pour améliorer ce paragraphe (qui est caricatural en l'état). --Horowitz (discuter) 6 juillet 2018 à 14:15 (CEST)
Je savais que Winock avait utilisé la formule « l'anti-Maurras » à propos de Bernanos mais j'ignorais pour de Gaulle ? À vérifier ! Je m'en vais acheter ce numéro... Cela dit, il faudrait mentionner la fameuse distinction de Winock (Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France) entre le « nationalisme ouvert » (celui de Michelet et de Gaulle) et le « nationalisme fermé » de Maurras, Le Pen et Cie.
En outre, dans Le Dictionnaire De Gaulle, Jacques Prévotat rappelle comment le général démolit la logique spécieuse de Maurras à propos de la « France seule » sous l'Occupation, le chef de l'Action française assimilant fallacieusement la France de 1940 à celle de 1870. --Guise (discuter) 6 juillet 2018 à 14:34 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur Commons[modifier le code]

Message déposé automatiquement par un robot le 11 octobre 2018 à 22:23 (CEST).

Phrases bancales[modifier le code]

Au moins deux phrases bancales que je ne peux corriger, faute d'accès à Giocanti :

- "... de très nombreuses marques de soutien dont celui [...] de cent députés et sénateurs alsaciens signeront une protestation". Il n'y avait d'ailleurs pas "cent députés et sénateurs alsaciens".

- "Mais l’oubli se paie cher L’erreur".

--Dgreusard (discuter) 16 février 2019 à 13:17 (CET)

Blum et Pétain[modifier le code]

J'ai corrigé la phrase qui indiquait : "Le soutien à Pétain est en 1940 très répandu : il est notamment estimé de Léon Blum à cause de sa réputation de soldat républicain, contrairement à Weygand ou Lyautey, jugés monarchistes". Blum, qui n'a pas voté les pleins pouvoirs, ne peut en aucun cas être classé parmi les "soutiens de Pétain". De plus cette "estime" n'est pas sourcée.

Nouvelle rédaction proposée : "Le soutien à Pétain est en 1940 très répandu : il était notamment estimé sous le Front populaire, par exemple par Pierre Cot, à cause de sa réputation de soldat républicain, contrairement à Weygand ou Lyautey, jugés monarchistes". Voici la source : "Il y avait même à l’époque [Front populaire] un courant de gauche pour faire appel à Pétain, maréchal républicain, afin de faire échec au fasciste La Rocque. Pierre Cot, ministre de l’Air du Front populaire, en trouvait la justification dans une « chose étonnante : le regard du maréchal Pétain »." Soit dit en passant, le "maréchal républicain" a trahi et le "fasciste La Rocque" mourra en camp de concentration...

--Dgreusard (discuter) 16 février 2019 à 13:55 (CET)

En effet, Dgreusard. Voilà un artifice rhétorique particulièrement grossier qui amalgamait deux contextes totalement différents (le Front populaire et la fin de la République conséquemment à la défaite de 1940) en vue de dédouaner Maurras de son soutien enthousiaste à Pétain, en se servant du nom de Léon Blum comme caution morale. Ridicule.
De surcroît, la source utilisée est fort douteuse puisque l'auteur n'est pas un historien professionnel et son ouvrage à « tirage privé » comporte cette énormité relative au « fasciste La Rocque ».
Tout ce passage mériterait carrément d'être supprimé tellement il relève d'une justification laborieuse des positions maurrassiennes. --Guise (discuter) 17 février 2019 à 04:56 (CET)

Nationalisme intégral et marxisme[modifier le code]

"Le nationalisme intégral se présente comme un ensemble parfaitement cohérent ; c'est avec le marxisme la seule doctrine s’offrant aux esprits soucieux de rigueur et ennemis de l’opportunisme".

La mise sur le même plan du maurrassisme et du marxisme devrait être éliminée. On peut penser ce qu'on veut du marxisme et de ses avatars, mais la pensée de Marx offre un exemple peut-être unique de système global et cohérent incluant d'une part économie, société, histoire et politique ; d'autre part, analyse des mécanismes sociaux, vision de l'Histoire et projet politique. Rien de tel dans le "nationalisme intégral" de Maurras - quoi qu'on puisse également en penser par ailleurs... De plus la comparaison de ses positions sous Vichy et après la libération montre les limites de sa "cohérence".

Cette affirmation relève du jugement de valeur ; et enfin elle n'est pas sourcée.

--Dgreusard (discuter) 16 février 2019 à 15:41 (CET)

Bien vu. À supprimer sans aucun regret. --Guise (discuter) 17 février 2019 à 04:58 (CET)
Je crois qu'il faut réécrire (au moins) les 4 paragraphes sur le nationalisme intégral d'une façon neutre. Maurras pourrait les avoir écrit lui-même... Je laisse faire les spécialistes. --Dgreusard (discuter) 17 février 2019 à 20:07 (CET)