François Huguenin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huguenin.
François Huguenin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
François MaillotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

François Huguenin, de son vrai nom François Maillot, né en 1965, est un essayiste et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (section Service public, promotion 1985)[1], il a été militant solidariste[2]. Il participe de 1990 à 1994 à la revue Réaction[3].

De « sensibilité maurrassienne[4] », il a publié en 1998 une étude de la pensée d'Action française (À l'école de l'Action française), approfondie et amendée en 2006 par Le Conservatisme impossible, où il se penche sur les pensées libérale et réactionnaire en France, puis par une réédition en poche, dans la collection Tempus, en 2011, sous le titre L'Action française. L'historien Laurent Joly observe que François Huguenin tente de « réhabiliter la pensée » de Charles Maurras en « s'attach[ant] (...) à neutraliser le problème de l'antisémitisme, fort répandu alors, justifie-t-il, jusque dans L'Œuvre de Gustave Téry — qu'il présente à tort comme un « journal de la gauche respectable » (jusqu'en 1914, L'Œuvre est un périodique nationaliste) —, et qui relève, in fine, de la « rhétorique de libération »[4]. »

Il s'est orienté ensuite vers l'étude de la philosophie et théologie politiques anglo-américaine, en y cherchant des réponses à ce qu'il considère comme des impasses de la pensée politique moderne.

Il est aussi directeur de la librairie catholique parisienne La Procure[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Léon Daudet, député royaliste, Paris, Albatros, , 196 p. (SUDOC 008711860) (texte remanié d'un mémoire de maîtrise).
  • À l'école de l'Action française : un siècle de vie intellectuelle, Paris, Lattès, 1998.
  • Avec Jean-Pierre Deschodt, La République xénophobe, Paris, Lattès, 2001.
  • Le Conservatisme impossible : libéralisme et réaction en France depuis 1789, Paris, La Table ronde, 2006.
  • Résister au libéralisme, Les Penseurs de la communauté, CNRS Éditions, 2009.
  • L'Action française, Une histoire intellectuelle, Perrin, Tempus, 2011 (version augmentée et remaniée de l'ouvrage de 1998).
  • Les Voix de la foi  : vingt siècles de catholicisme par les textes, Perrin, 2012.
  • Histoire intellectuelle des droites, Tempus, 2013. (version augmentée et légèrement remaniée du Conservatisme impossible)
  • Les Grandes Figures catholiques de la France, Perrin, 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « François Maillot », sur sciences-po.asso.fr.
  2. Jean-Yves Camus et René Monzat, Les Droites nationales et radicales en France : répertoire critique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, , 526 p. (ISBN 2-7297-0416-7), p. 322, n. 2.
  3. Jacques Prévotat, « La modération à l'épreuve de l'absolutisme : de l'Ancien Régime à la Révolution française », Le Débat, no 3692,‎ mars-avril 2000, p. 73-97.
  4. a et b Laurent Joly, Naissance de l'Action française : Maurice Barrès, Charles Maurras et l'extrême droite nationaliste au tournant du XXe siècle, Paris, Grasset, , 371 p. (ISBN 978-2-246-81160-2, présentation en ligne), p. 26-27.
  5. http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Francois-Maillot-nouveau-patron-de-La-Procure-_NP_-2011-12-20-748977

Liens externes[modifier | modifier le code]