Philippe Boutry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boutry.
Philippe Boutry
Philippe Boutry par Claude Truong-Ngoc septembre 2013.jpg
Philippe Boutry en 2013.
Fonctions
Président
Université Panthéon-Sorbonne
-
Président
Association française d'histoire religieuse contemporaine
-
Claude Prudhomme (d)
Directeur
Centre d'anthropologie religieuse européenne (d)
-
André Godin (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur‎
Prix Thérouanne (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Philippe Boutry, né en 1954, est un historien et universitaire français, spécialiste des questions religieuses au XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure, il soutient en 1983 une thèse d'histoire consacrée à l'étude de la vie religieuse dans l'Ain au XIXe siècle (région et période marquées par la personnalité du curé d’Ars, dirigée par Maurice Agulhon à l'École des hautes études en sciences sociales[1].

Il est membre puis directeur d’études à l’École française de Rome (1988-1994), directeur du Centre d’anthropologie religieuse européenne (CARE, en tandem avec Dominique Julia) de 1994 à 2005[2], professeur en histoire contemporaine à l’Université de Paris XII Val-de-Marne à Créteil de 1994 à 2005, puis à l'université Panthéon-Sorbonne à partir de 2005. Il est directeur de l'UFR d'histoire de 2008 à 2012 et président de l'université de 2012 à 2016.

Il enseigne également à l'Institut d'études politiques de Paris, membre du Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris 1- Paris 4). Ses domaines d’études et de recherches touchent à l’anthropologie du christianisme, Rome et la papauté (XVIIIe et XIXe siècle), à l’histoire religieuse de la France contemporaine, à la Révolution française du point de vue de la culture et des sociabilités politiques, et à la culture et à la politique en France au XIXe siècle.

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1986 : médaille d'argent du prix Thérouanne[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice du Sudoc, [1].
  2. https://hal.archives-ouvertes.fr/CARE-CRH.
  3. « Prix Thérouanne, Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le 12 octobre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]